share_book
Envoyer cet article par e-mail

Eloge du secret

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Eloge du secret

Eloge du secret

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Eloge du secret"

    À l’origine du livre, une réflexion sous forme d’un questionnement : pourquoi le secret est-il, de nos jours, porteur d’une aura maléfique ? Comment la transparence, le tout dire, sont-ils devenus l’aune à laquelle se mesure la qualité d’une parole, d’une information ? Le secret est traqué, recherché, pourchassé. On doit le révéler, le porter à la lumière et l’exhiber. Depuis la chasse au secret de famille jusqu’à la médiatisation des affaires publiques ou des vies privées, tout doit être dit, au nom de l’intérêt individuel, familial ou collectif. Le « droit de savoir » est partout, il faudrait abolir l’anonymat qui s’attache, par exemple, au don d’organes, au don de sperme, à la naissance sous X. Les barrières propres à l’intime volent en éclat devant une transparence revendiquée. La souffrance n’a plus le droit d’être secrète, cachée. La parole intime est devenue publique, partagée par tous, fétichisée, parée de vertus thérapeutiques et rédemptrices. Combien de familles viennent en consultation pour « tout dire » à leur enfant, sur leur vie intime, sexuelle. C’est de cette façon que le public et certains « psys » semblent avoir compris la formule de Françoise Dolto : « un enfant est un être de langage », en rajoutant « il faut donc tout lui dire et tout le temps ». Le livre envisage la disparition dans notre société de l’espace du secret comme la perte de l’intime. Il évoque les dimensions plus inconscientes du secret, et son rôle essentiel dans l’équilibre de la vie psychique des individus.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 192  pages
    • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx20.8cm
    • Poids : 281.2g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • Collection : Documents
    • ISBN :  2213655936
    • EAN13 :  9782213655932
    • Classe Dewey :  153.6
    • Langue : Français

    D'autres livres de Pierre Lévy-Soussan

    Psychiatrie

    Collection MED-LINE. Conçue par des médecins hospitaliers, des chefs de clinique et internes des hôpitaux. Des ouvrages adaptés au programme de l'Examen National Classant (ENC). L'outil de travail de l'étudiant et du praticien. Psychiatrie. Toutes les questions de Psychiatrie de I'ENC. Une appr...

    Destins de l'adoption

    Pourquoi est-il en France si long et si compliqué d’adopter un enfant ? Le « parcours du combattant », souvent décrié, est pourtant un processus indispensable à la fabrication d’une famille. À travers des exemples concrets, Pierre Lévy-Soussan rappelle le sens des étapes juridiques et p...

    Voir tous les livres de Pierre Lévy-Soussan

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    À l’origine du livre, une réflexion sous forme d’un questionnement : pourquoi le secret est-il, de nos jours, porteur d’une aura maléfique ? Comment la transparence, le tout dire, sont-ils devenus l’aune à laquelle se mesure la qualité d’une parole, d’une information ? Le secret est traqué, recherché, pourchassé. On doit le révéler, le porter à la lumière et l’exhiber. Depuis la chasse au secret de famille jusqu’à la médiatisation des affaires publiques ou des vies privées, tout doit être dit, au nom de l’intérêt individuel, familial ou collectif. Le « droit de savoir » est partout, il faudrait abolir l’anonymat qui s’attache, par exemple, au don d’organes, au don de sperme, à la naissance sous X. Les barrières propres à l’intime volent en éclat devant une transparence revendiquée. La souffrance n’a plus le droit d’être secrète, cachée. La parole intime est devenue publique, partagée par tous, fétichisée, parée de vertus thérapeutiques et rédemptrices. Combien de familles viennent en consultation pour « tout dire » à leur enfant, sur leur vie intime, sexuelle. C’est de cette façon que le public et certains « psys » semblent avoir compris la formule de Françoise Dolto : « un enfant est un être de langage », en rajoutant « il faut donc tout lui dire et tout le temps ». Le livre envisage la disparition dans notre société de l’espace du secret comme la perte de l’intime. Il évoque les dimensions plus inconscientes du secret, et son rôle essentiel dans l’équilibre de la vie psychique des individus.