share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Bible ou la violence surmontée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Bible ou la violence surmontée

La Bible ou la violence surmontée

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Bible ou la violence surmontée"

Pourquoi une telle violence dans la Bible, tant d'êtres brutaux au fil de ses pages? Pourquoi souvent son Dieu ne cède-t-il en rien aux hommes sur ce plan? La présence massive de la violence, en particulier dans le premier Testament, dérange en effet. A cause d'elle, d'aucuns voudraient que les croyants renvoient ce livre aux oubliettes de l'Histoire, comme un sombre témoignage du potentiel destructeur que constitue toute religion. Et des chrétiens préfèrent ignorer des pans entiers de ce livre, pourtant au centre de leur foi, indispensable pour saisir le message du Nouveau Testament. Bibliste de renom, André Wénin répond à cette critique: tout le paradoxe de la sagesse de la Bible est justement d'indiquer à l'humanité des impasses à éviter, en premier lieu la violence. Pour cela, il lui faut cultiver la justice et, lorsque celle-ci connaît des dérives, aller plus loin, vers la fraternité, la sagesse véritable. Car le Dieu de la Bible ne veut pas le malheur de l'homme, mais sa vie et son épanouissement.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 253  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx21.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Desclée De Brouwer Paru le
  • Collection : LTX ETUD BIBLIQ
  • ISBN :  2220060217
  • EAN13 :  9782220060217
  • Langue : Français

D'autres livres de André Wénin

D'Adam à Abraham ou les errances de l'humain : Lecture de Genèse 1,1-12,4

On aborde souvent les premiers chapitres de la Genèse en " pièces détachées " privilégiant les pages célèbres : Adam et Eve, Caïn et Abel, le déluge, la tour de Babel... Ici, André Wénin prend en compte Genèse 1,1 - 12,4 comme un ensemble littéraire unifié et en donne une lecture narra...

L'homme biblique : Lectures dans le premier Testament

Bien des lectures de la Bible semblent accepter comme évidentes des images de Dieu et de l'être humain qui, au début de la Genèse, sont pourtant avancées par le serpent d'une part, Dieu est supérieur à l'homme et entend le rester bien qu'il condescende à faire alliance avec lui en vue de son...

Isaac ou l'épreuve d'Abraham: Approche narrative de Genèse 22

La ligature d'Isaac au chapitre 22 de la Genèse constitue sans doute le sommet de l'histoire d'Abraham. Lu superficiellement, l'ordre initial de Dieu apparaît scandaleux, incohérent, inhumain. Mais est-ce bien la mort d'Isaac que Dieu réclame pour tester Abraham ? Et si la première épreuve d'A...

Joseph ou l'invention de la fraternité : Lecture narrative et anthropologique de la Genèse 37-50

L'histoire de Joseph, qui clôt le livre de la Genèse (chapitres 37 à 50), est de celles qui gagnent à être lues de près. Serrant la dramatique narrative du récit, la lecture d'André Wénin met en évidence l'anthropologie des relations familiales qui la sous- tend. La saga de Joseph et de se...

Voir tous les livres de André Wénin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Pourquoi une telle violence dans la Bible, tant d'êtres brutaux au fil de ses pages? Pourquoi souvent son Dieu ne cède-t-il en rien aux hommes sur ce plan? La présence massive de la violence, en particulier dans le premier Testament, dérange en effet. A cause d'elle, d'aucuns voudraient que les croyants renvoient ce livre aux oubliettes de l'Histoire, comme un sombre témoignage du potentiel destructeur que constitue toute religion. Et des chrétiens préfèrent ignorer des pans entiers de ce livre, pourtant au centre de leur foi, indispensable pour saisir le message du Nouveau Testament. Bibliste de renom, André Wénin répond à cette critique: tout le paradoxe de la sagesse de la Bible est justement d'indiquer à l'humanité des impasses à éviter, en premier lieu la violence. Pour cela, il lui faut cultiver la justice et, lorsque celle-ci connaît des dérives, aller plus loin, vers la fraternité, la sagesse véritable. Car le Dieu de la Bible ne veut pas le malheur de l'homme, mais sa vie et son épanouissement.