share_book
Envoyer cet article par e-mail

Traités chinois de peinture et de calligraphie : Tome 2, Les textes fondateurs (les Tang et les Cinq dynasties)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Traités chinois de peinture et de calligraphie : Tome 2, Les textes fondateurs (les Tang et les Cinq dynasties)

Traités chinois de peinture et de calligraphie : Tome 2, Les textes fondateurs (les Tang et les Cinq dynasties)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Traités chinois de peinture et de calligraphie : Tome 2, Les textes fondateurs (les Tang..."

Les traités sur l'art constituent en Chine une part considérable de l'art littéraire et de la philosophie. La " peinture " chinoise se définit en priorité par la présence du coup de pinceau et par sa proximité avec l'art de l'écriture. C'est pourquoi les deux arts, peinture et calligraphie, sont présentés de façon parallèle. Le présent ouvrage propose la traduction intégrale des traités picturaux et calligraphiques fondamentaux, des Tang (Vlle-Xe siècle) et des Cinq Dynasties (Xe siècle), dont bon nombre sont inédits en langues occidentales. Cette période est marquée par une systématisation de la pensée esthétique : se fait progressivement jour la conception du lien entre l'artiste et son oeuvre, alors que les formes stylistiques que celui-ci produit incarnent généralement une idéologie, en particulier celle du pouvoir en place. L'évaluation des artistes et des oeuvres occupe une grande place et répond à des critères précis ; des considérations matérielles font aussi l'objet d'une réflexion théorique, ce qui ne sera plus le cas par la suite. L'art en tant que moyen d'expression personnel commence à émerger.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 1240  pages
  • Dimensions :  5.0cmx15.2cmx21.0cm
  • Poids : 1818.9g
  • Editeur :   Klincksieck Paru le
  • Collection : L'esprit et les formes
  • ISBN :  2252035749
  • EAN13 :  9782252035740
  • Langue : Français

D'autres livres de Yolaine Escande

Traités chinois de peinture et de calligraphie : Tome 1, Les textes fondateurs (des Han aux Sui)

Les traités sur l'art constituent en Chine une part considérable de l'art littéraire et de la philosophie. La " peinture " chinoise se définit en priorité par la présence du coup de pinceau et par sa proximité avec l'art de l'écriture. C'est pourquoi les deux arts, peinture et calligraphie, ...

Voir tous les livres de Yolaine Escande

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les traités sur l'art constituent en Chine une part considérable de l'art littéraire et de la philosophie. La " peinture " chinoise se définit en priorité par la présence du coup de pinceau et par sa proximité avec l'art de l'écriture. C'est pourquoi les deux arts, peinture et calligraphie, sont présentés de façon parallèle. Le présent ouvrage propose la traduction intégrale des traités picturaux et calligraphiques fondamentaux, des Tang (Vlle-Xe siècle) et des Cinq Dynasties (Xe siècle), dont bon nombre sont inédits en langues occidentales. Cette période est marquée par une systématisation de la pensée esthétique : se fait progressivement jour la conception du lien entre l'artiste et son oeuvre, alors que les formes stylistiques que celui-ci produit incarnent généralement une idéologie, en particulier celle du pouvoir en place. L'évaluation des artistes et des oeuvres occupe une grande place et répond à des critères précis ; des considérations matérielles font aussi l'objet d'une réflexion théorique, ce qui ne sera plus le cas par la suite. L'art en tant que moyen d'expression personnel commence à émerger.