share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Daode jing : Classique de la voie et de son efficience

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Daode jing : Classique de la voie et de son efficience

Le Daode jing : Classique de la voie et de son efficience

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Daode jing : Classique de la voie et de son efficience"

Avant de partir vers le couchant, Lao zi (ou Lao tseu) remit à un homme, posté à la frontière de la Chine, un livre étrange encore sans titre. Il disparut dans les contrées d'Occident et ne revint jamais en sa terre natale. C'est ainsi qu'au VIe siècle [environ], le " Vieux Maître " livra au gardien de la passe le fruit de ses pensées ténébreuses. Telles seraient les origines du Lao zi, plus connu sous son titre tardif de Daode jing. Cependant, deux découvertes archéologiques faites en Chine du Sud, en 1973 et 1993, vinrent interroger cette trop belle légende. Elles firent revenir au jour deux versions anciennes de cet ouvrage qui fonda l'une des grandes écoles de la pensée chinoise : le daoïsme (ou taoïsme). Datant pour l'une du IIe et pour l'autre du IVe siècle avant notre ère, elles réécrivirent l'histoire d'un texte souvent énigmatique dont on ignore toujours l'origine. Elles nous montrent surtout que le livre de Lao zi circulait déjà, sous diverses formes, parfois peu compatibles, dans la Chine méridionale, et que son message s'est peu à peu construit jusqu'à ce que ses leçons en fussent presque définitivement établies au début de notre ère. Voici, en Occident, la première étude, le premier commentaire global, mais aussi la première traduction comparée des trois versions (Wang Bi, Mawangdui, Guodian), à présent inséparables, d'un texte majeur de l'histoire philosophique chinoise.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 280  pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.4cmx20.4cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Entrelacs Paru le
  • ISBN :  2908606593
  • EAN13 :  9782908606591

D'autres livres de Lao-Tseu

Tao-tö king

Le Tao-tö king, « livre sacré de la Voie et de la Vertu » réconcilie les deux principes universels opposés : le yin, principe féminin, lunaire, froid, obscur qui représente la passivité, et le yang, principe masculin, qui représente l'énergie solaire, la lumière, la chaleur, le [....]...

Tao-te-King

" Sans sortir de ma maison, je connais l'univers ; sans regarder par ma fenêtre, je découvre les voies du ciel. Plus l'on s'éloigne et moins l'on apprend. C'est pourquoi le sage arrive sans marcher : il nomme les objets sans les voir ; sans agir, il accomplit de grandes choses. " [....]...

Voir tous les livres de Lao-Tseu

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Avant de partir vers le couchant, Lao zi (ou Lao tseu) remit à un homme, posté à la frontière de la Chine, un livre étrange encore sans titre. Il disparut dans les contrées d'Occident et ne revint jamais en sa terre natale. C'est ainsi qu'au VIe siècle [environ], le " Vieux Maître " livra au gardien de la passe le fruit de ses pensées ténébreuses. Telles seraient les origines du Lao zi, plus connu sous son titre tardif de Daode jing. Cependant, deux découvertes archéologiques faites en Chine du Sud, en 1973 et 1993, vinrent interroger cette trop belle légende. Elles firent revenir au jour deux versions anciennes de cet ouvrage qui fonda l'une des grandes écoles de la pensée chinoise : le daoïsme (ou taoïsme). Datant pour l'une du IIe et pour l'autre du IVe siècle avant notre ère, elles réécrivirent l'histoire d'un texte souvent énigmatique dont on ignore toujours l'origine. Elles nous montrent surtout que le livre de Lao zi circulait déjà, sous diverses formes, parfois peu compatibles, dans la Chine méridionale, et que son message s'est peu à peu construit jusqu'à ce que ses leçons en fussent presque définitivement établies au début de notre ère. Voici, en Occident, la première étude, le premier commentaire global, mais aussi la première traduction comparée des trois versions (Wang Bi, Mawangdui, Guodian), à présent inséparables, d'un texte majeur de l'histoire philosophique chinoise.