share_book
Envoyer cet article par e-mail

Commémorations : Edition bilingue français-chinois

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Commémorations : Edition bilingue français-chinois

Commémorations : Edition bilingue français-chinois

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Commémorations : Edition bilingue français-chinois"

De la vaste pratique scripturaire des lettrés chinois, on retient le plus souvent quelques textes insérés dans des anthologies littéraires, détachés de leur contexte de rédaction et laissés dans une ' ignorance relative des petites formes auxquelles ils appartiennent. Or, une telle habitude de lecture, dans les langues occidentales, produit un effet de distorsion, accréditant l'image d'une littérature douce-amère, préoccupée de recherche intérieure, ouverte aux mystères naturels et aux expériences de sagesse. Sans nier cette orientation possible, le présent volume propose de montrer, à travers un auteur et sa pratique d'écriture dans un genre, un lettré au travail. Su Shi (1037-1101), l'un des plus grands prosateurs, poètes et penseurs de la Chine des Song, a en effet, sa vie durant, manié la forme de la commémoration, pièce brève, originellement destinée à être gravée sur stèle pour saluer l'érection d'un bâtiment officiel ou d'une demeure privée, qu'il ouvre à de nouvelles thématiques : éloge d'administrateurs compétents et vertueux, récits de promenades, considérations politiques, relectures de l'histoire, notes plus autobiographiques sur le statut même du lettré, variations bouddhiques ou taoïstes sur l'Absolu, découverte des vertus de l'art. Tour à tour prudentes, narquoises, érudites, précises ou empreintes d'autodérision, les soixante et une commémorations brossent le portrait d'un esprit libre, soucieux de mettre sa pensée en conformité avec ses actes, prompt à révoquer les savoirs révolus au contact de l'expérience, attaché à construire une éthique communautaire et à restituer, au-delà des oppositions de doctrine, la mission confucéenne par excellence : apprendre à être un homme.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 303  pages
  • Dimensions :  4.6cmx12.4cmx19.2cm
  • Poids : 739.4g
  • Editeur :   Belles Lettres Paru le
  • Collection : Bibliothèque chinoise
  • ISBN :  2251100040
  • EAN13 :  9782251100043
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

De la vaste pratique scripturaire des lettrés chinois, on retient le plus souvent quelques textes insérés dans des anthologies littéraires, détachés de leur contexte de rédaction et laissés dans une ' ignorance relative des petites formes auxquelles ils appartiennent. Or, une telle habitude de lecture, dans les langues occidentales, produit un effet de distorsion, accréditant l'image d'une littérature douce-amère, préoccupée de recherche intérieure, ouverte aux mystères naturels et aux expériences de sagesse. Sans nier cette orientation possible, le présent volume propose de montrer, à travers un auteur et sa pratique d'écriture dans un genre, un lettré au travail. Su Shi (1037-1101), l'un des plus grands prosateurs, poètes et penseurs de la Chine des Song, a en effet, sa vie durant, manié la forme de la commémoration, pièce brève, originellement destinée à être gravée sur stèle pour saluer l'érection d'un bâtiment officiel ou d'une demeure privée, qu'il ouvre à de nouvelles thématiques : éloge d'administrateurs compétents et vertueux, récits de promenades, considérations politiques, relectures de l'histoire, notes plus autobiographiques sur le statut même du lettré, variations bouddhiques ou taoïstes sur l'Absolu, découverte des vertus de l'art. Tour à tour prudentes, narquoises, érudites, précises ou empreintes d'autodérision, les soixante et une commémorations brossent le portrait d'un esprit libre, soucieux de mettre sa pensée en conformité avec ses actes, prompt à révoquer les savoirs révolus au contact de l'expérience, attaché à construire une éthique communautaire et à restituer, au-delà des oppositions de doctrine, la mission confucéenne par excellence : apprendre à être un homme.