share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les métamorphoses de la cité de Dieu

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les métamorphoses de la cité de Dieu

Les métamorphoses de la cité de Dieu

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les métamorphoses de la cité de Dieu"

Cet ouvrage d'Etienne Gilson offre au lecteur la réunion des leçons données à l'Université de Louvain en 1952. Les cours qui sont ici reproduits prennent toute leur ampleur par cette série qu'ils forment, s'attachant progressivement à accorder une dimension toute historique et philosophique à un questionnement proprement théologique : la notion de Chrétienté et son rapport à celle d'Eglise. L'auteur ne se propose pas d'élucider le lien qui unit le temporel et le spirituel, mais bien plutôt d'éclairer la notion du peuple que forment les Chrétiens, entre leur dispersion terrestre et leur union spirituelle. Pour cette raison, il ne s'agit pas d'en référer aux Pères de l'Eglise qui orientent sur une voie théologique. Au contraire, il s'agit de préférer une interrogation "laïque", laquelle peut permettre de discriminer entre l'illusion et la réalité de l'idée de peuple chrétien, en ce qu'elle le place au coeur de cette problématique. En d'autres termes, Etienne Gilson s'efforce, au cours de ces leçons, de circonscrire chacune des fausses notions de Chrétienté, chacune des parodies de la Cité de Dieu, de sorte à esquisser, par ombres et contre-jours, ce que peut être une véritable et commune appartenance, de corps autant que d'esprit, à la Respublica fidelium.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 281  pages
  • Dimensions :  1.6cmx11.2cmx17.6cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Librairie Philosophique Vrin Paru le
  • Collection : Bibliothèque d'histoire de la philosophie
  • ISBN :  2711617408
  • EAN13 :  9782711617401
  • Classe Dewey :  320.15
  • Langue : Français

D'autres livres de Etienne Gilson

La Philosophie au Moyen Âge

«Rien n'est plus légitime, du point de vue de l'histoire générale de la philosophie, que de se demander ce que sont devenus les problèmes philosophiques posés par les Grecs au cours des quatorze premiers siècles de l'ère chrétienne. Pourtant, si l'on veut étudier et comprendre la [....]...

Introduction à la philosophie chrétienne

Ce livre de 1960 n'avait pas été réimprimé. On découvre un essai étincelant du Gilson de la maturité, une dissertation automnale sur les idées chères du grand médiéviste. Celles-ci se présentent sur trois niveaux : la philosophie chrétienne en général, la métaphysique de Thomas [....

Voir tous les livres de Etienne Gilson

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cet ouvrage d'Etienne Gilson offre au lecteur la réunion des leçons données à l'Université de Louvain en 1952. Les cours qui sont ici reproduits prennent toute leur ampleur par cette série qu'ils forment, s'attachant progressivement à accorder une dimension toute historique et philosophique à un questionnement proprement théologique : la notion de Chrétienté et son rapport à celle d'Eglise. L'auteur ne se propose pas d'élucider le lien qui unit le temporel et le spirituel, mais bien plutôt d'éclairer la notion du peuple que forment les Chrétiens, entre leur dispersion terrestre et leur union spirituelle. Pour cette raison, il ne s'agit pas d'en référer aux Pères de l'Eglise qui orientent sur une voie théologique. Au contraire, il s'agit de préférer une interrogation "laïque", laquelle peut permettre de discriminer entre l'illusion et la réalité de l'idée de peuple chrétien, en ce qu'elle le place au coeur de cette problématique. En d'autres termes, Etienne Gilson s'efforce, au cours de ces leçons, de circonscrire chacune des fausses notions de Chrétienté, chacune des parodies de la Cité de Dieu, de sorte à esquisser, par ombres et contre-jours, ce que peut être une véritable et commune appartenance, de corps autant que d'esprit, à la Respublica fidelium.