share_book
Envoyer cet article par e-mail

La steppe et l'empire : La formation de la dynastie Khitan (Liao) IVe-Xe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La steppe et l'empire : La formation de la dynastie Khitan (Liao) IVe-Xe siècle

La steppe et l'empire : La formation de la dynastie Khitan (Liao) IVe-Xe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La steppe et l'empire : La formation de la dynastie Khitan (Liao) IVe-Xe siècle"

Pendant que commence en Europe le Xe siècle , le « siècle de fer », en Extrême-Orient l'empire des Tang s'effondre. C'est à ce moment que le peuple des Khitan établit, aux marches septentrionales de la Chine, un empire immense qui constituera pendant plus de deux cents ans l'interface entre la Chine et l'Eurasie, au point qu'au xiiie siècle Marco Polo parlait encore de « Cathay ». Les découvertes archéologiques récentes et des progrès significatifs dans le déchiffrement des deux écritures khitan originales inventées simultanément au début de l'empire, font de l'étude des Khitan un domaine prometteur. La Steppe et l'Empire nous permet de suivre sur plus de cinq siècles les contacts tantôt violents tantôt harmonieux entre un peuple nomade et son voisin chinois, et d'entrevoir progressivement combien est parfois ténue la frontière entre un monde « civilisé » et ses « barbares ». Cette épopée nous conduit jusqu'à la création du « Grand Empire central des Khitan ». Si l'événement bénéficia d'une conjoncture historique favorable, il n'est pas dû à un hasard de l'histoire mais au génie politique d'un homme, Yelü Abaoji. Héritier d'une lignée de très puissants premiers ministres d'une sorte de pré-empire khitan, Abaoji se sentait investi d'une mission divine et sut, en quelques années, non seulement unifier son peuple, les tribus voisines et des populations chinoises, mais aussi instaurer, au nom du Ciel, une nation qui tutoya longtemps l'empire du Milieu.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 322  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.0cmx21.2cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Belles Lettres Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2251381090
  • EAN13 :  9782251381091
  • Classe Dewey :  951
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pendant que commence en Europe le Xe siècle , le « siècle de fer », en Extrême-Orient l'empire des Tang s'effondre. C'est à ce moment que le peuple des Khitan établit, aux marches septentrionales de la Chine, un empire immense qui constituera pendant plus de deux cents ans l'interface entre la Chine et l'Eurasie, au point qu'au xiiie siècle Marco Polo parlait encore de « Cathay ». Les découvertes archéologiques récentes et des progrès significatifs dans le déchiffrement des deux écritures khitan originales inventées simultanément au début de l'empire, font de l'étude des Khitan un domaine prometteur. La Steppe et l'Empire nous permet de suivre sur plus de cinq siècles les contacts tantôt violents tantôt harmonieux entre un peuple nomade et son voisin chinois, et d'entrevoir progressivement combien est parfois ténue la frontière entre un monde « civilisé » et ses « barbares ». Cette épopée nous conduit jusqu'à la création du « Grand Empire central des Khitan ». Si l'événement bénéficia d'une conjoncture historique favorable, il n'est pas dû à un hasard de l'histoire mais au génie politique d'un homme, Yelü Abaoji. Héritier d'une lignée de très puissants premiers ministres d'une sorte de pré-empire khitan, Abaoji se sentait investi d'une mission divine et sut, en quelques années, non seulement unifier son peuple, les tribus voisines et des populations chinoises, mais aussi instaurer, au nom du Ciel, une nation qui tutoya longtemps l'empire du Milieu.