share_book
Envoyer cet article par e-mail

Traité de médecine légale

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Traité de médecine légale

Traité de médecine légale

  (Auteur)


Prix : 1 139,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Traité de médecine légale"

La médecine légale est présente dans de nombreux domaines scientifiques, et fait régulièrement la Une des médias, que ce soit par le dévoilement de diverses affaires criminelles les plus sordides, par les grandes catastrophes, qu’elles soient naturelles ou engendrées par le développement des transports de toute nature, et enfin par l’existence d’éliminations massives, génocidaires ou terroristes. La médecine légale a au cours du temps acquis ses lettres de noblesse mais il est encore nécessaire pour elle de se développer et d’aboutir à une spécialisation complète et reconnue comme telle à l’instar des autres disciplines médicales. Ce développement doit se réaliser tant au niveau de l’enseignement qu’au niveau de l’organisation et il reste un long chemin à parcourir. Outre la nécessité de disposer d’infrastructures médico-légales bien équipées, s’impose également une nécessaire systématisation des examens post mortem en cas de mort subite inexpliquée, de mort suspecte d’intervention de tiers, de mort violente involontaire et volontaire en ce y compris tous les accidents de transport. Nous rejoignons en cela la recommandation n°R(99)3 du Comité des Ministres aux États Membres, relative à l'harmonisation des règles en matière d'autopsie médico-légale (Beauthier, 2004; Comité des Ministres, 1999; Quatrehomme et Rougé, 2003). C’est la seule manière de concevoir l’amélioration de la connaissance des différentes facettes concernant la personne lésée,  et donc la bonne administration de la justice dont le médecin légiste est un auxiliaire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 837 pages
  • Dimensions :  3.8cmx22.0cmx27.6cm
  • Poids : 2159.1g
  • Editeur :   De Boeck Paru le
  • ISBN :  2804147983
  • EAN13 :  9782804147983
  • Classe Dewey :  610
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Pol Beauthier

Traite de Medecine Legale

Cette deuxième édition est complétée par une approche moderne de certains aspects particuliers de la médecine légale tels que les phénomènes de « blast », l ostéologie lésionnelle et sa biomécanique, une approche résolument actualisée et novatrice de la mort naturelle, les nouveautés...

Voir tous les livres de Jean-Pol Beauthier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

La médecine légale est présente dans de nombreux domaines scientifiques, et fait régulièrement la Une des médias, que ce soit par le dévoilement de diverses affaires criminelles les plus sordides, par les grandes catastrophes, qu’elles soient naturelles ou engendrées par le développement des transports de toute nature, et enfin par l’existence d’éliminations massives, génocidaires ou terroristes. La médecine légale a au cours du temps acquis ses lettres de noblesse mais il est encore nécessaire pour elle de se développer et d’aboutir à une spécialisation complète et reconnue comme telle à l’instar des autres disciplines médicales. Ce développement doit se réaliser tant au niveau de l’enseignement qu’au niveau de l’organisation et il reste un long chemin à parcourir. Outre la nécessité de disposer d’infrastructures médico-légales bien équipées, s’impose également une nécessaire systématisation des examens post mortem en cas de mort subite inexpliquée, de mort suspecte d’intervention de tiers, de mort violente involontaire et volontaire en ce y compris tous les accidents de transport. Nous rejoignons en cela la recommandation n°R(99)3 du Comité des Ministres aux États Membres, relative à l'harmonisation des règles en matière d'autopsie médico-légale (Beauthier, 2004; Comité des Ministres, 1999; Quatrehomme et Rougé, 2003). C’est la seule manière de concevoir l’amélioration de la connaissance des différentes facettes concernant la personne lésée,  et donc la bonne administration de la justice dont le médecin légiste est un auxiliaire.