share_book
Envoyer cet article par e-mail

Derniers jours à la prison du temple journal de la fille de Louis XVI

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Derniers jours à la prison du temple journal de la fille de Louis XVI

Derniers jours à la prison du temple journal de la fille de Louis XVI

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Derniers jours à la prison du temple journal de la fille de Louis XVI"

« Mon frère dormait, ils l arrachèrent de son lit avec dureté, pour fouiller dedans. Ma mère le prit dans ses bras tout transi de froid. Ils fouillèrent ensuite nos poches. Ils ôtèrent à ma mère une adresse de marchand qu elle avait conservée, un bâton de cire à cacheter qu ils trouvèrent chez ma tante, et à moi ils me prirent un sacré c ur de Jésus, et une Prière pour la France. » Très tôt le malheur s abat sur Marie Thérèse Charlotte de France, plus communément appelée Madame Royale. Chassée du château de Versailles pour être enfermée à la prison du Temple avec sa famille, Marie-Thérèse connaît les souffrances du deuil, en voyant périr sur l échafaud son père, Louis XVI, sa mère, Marie-Antoinette, et sa tante, Élisabeth, et en entendant l agonie de son jeune frère, Louis XVII, alors âgé de dix ans. Madame Royale refuse de s enfoncer dans le mutisme, par force de caractère. Face à la tragédie, elle consigne dans un mémoire les faits marquants de sa captivité. Quelques années plus tard, durant son exil, elle rédige un second texte, ses souvenirs des premières heures de la Révolution. Ces écrits poignants constituent un témoignage précieux, celui d une victime innocente et d une femme courageuse. Seule survivante du Temple, Madame Royale laissera son empreinte sur le XIXe siècle, conquis par sa force d âme et sa compassion. Louis de Bourbon, chef de la Maison de Bourbon, préface Derniers jours à la prison du Temple pour raviver un épisode occulté de l Histoire. Car ces deux récits, aujourd hui présentés au grand public pour la première fois depuis 1893, méritent l attention de la postérité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 220  pages
  • Dimensions :  1.4cmx13.8cmx21.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Jacob Duvernet Paru le
  • ISBN :  2847243836
  • EAN13 :  9782847243833
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Mon frère dormait, ils l arrachèrent de son lit avec dureté, pour fouiller dedans. Ma mère le prit dans ses bras tout transi de froid. Ils fouillèrent ensuite nos poches. Ils ôtèrent à ma mère une adresse de marchand qu elle avait conservée, un bâton de cire à cacheter qu ils trouvèrent chez ma tante, et à moi ils me prirent un sacré c ur de Jésus, et une Prière pour la France. » Très tôt le malheur s abat sur Marie Thérèse Charlotte de France, plus communément appelée Madame Royale. Chassée du château de Versailles pour être enfermée à la prison du Temple avec sa famille, Marie-Thérèse connaît les souffrances du deuil, en voyant périr sur l échafaud son père, Louis XVI, sa mère, Marie-Antoinette, et sa tante, Élisabeth, et en entendant l agonie de son jeune frère, Louis XVII, alors âgé de dix ans. Madame Royale refuse de s enfoncer dans le mutisme, par force de caractère. Face à la tragédie, elle consigne dans un mémoire les faits marquants de sa captivité. Quelques années plus tard, durant son exil, elle rédige un second texte, ses souvenirs des premières heures de la Révolution. Ces écrits poignants constituent un témoignage précieux, celui d une victime innocente et d une femme courageuse. Seule survivante du Temple, Madame Royale laissera son empreinte sur le XIXe siècle, conquis par sa force d âme et sa compassion. Louis de Bourbon, chef de la Maison de Bourbon, préface Derniers jours à la prison du Temple pour raviver un épisode occulté de l Histoire. Car ces deux récits, aujourd hui présentés au grand public pour la première fois depuis 1893, méritent l attention de la postérité.