share_book
Envoyer cet article par e-mail

Evadées du harem : Affaire d'Etat et féminisme à Constatinople (1906)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Evadées du harem : Affaire d'Etat et féminisme à Constatinople (1906)

Evadées du harem : Affaire d'Etat et féminisme à Constatinople (1906)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Evadées du harem : Affaire d'Etat et féminisme à Constatinople (1906)"

    En janvier 1906, deux soeurs, Zennour et Nouryé Noury Bey, filles d'un des ministres du sultan, quittent secrètement Constantinople par le train. Elles fuient le harem. Le drame familial devient vite affaire d'État. Leur histoire haute en couleurs fait écho à ce qui est alors une grande question de société et qui le demeure pour le féminisme : la condition des musulmanes. Un journaliste français les interpelle : « Savez-vous que votre aventure est une date de l'histoire moderne ? Vous venez de briser de vos poings mignons une muraille de barbarie. Plus d'une de vos soeurs en servitude passera désormais par la brèche. Vous êtes de grandes révolutionnaires ». Ce récit rigoureusement historique ne manque ni de secrets ni de rebondissements, et vire parfois au roman d'espionnage. Au coeur de cette histoire : Pierre Loti (1850-1923) dont on redécouvre aujourd'hui avec succès les romans, les récits de voyage, le journal intime, les dessins étonnants. Ce récit révèle les secrets de son best-seller, Les Désenchantées. Romancier ami de la Turquie, il a fait au printemps 1904, sur les rives du Bosphore, la connaissance de trois femmes voilées (parmi elles, les soeurs Noury Bey). C'est leur témoignage sur la difficile condition de vie des femmes d'Orient qui lui inspira son roman. Désenchantées ou révolutionnaires ? En tout cas, ce sont deux figures attachantes aux destins très différents qui croisent d'autres femmes marquantes : Marie Lera, journaliste française qui signe Marc Hélys ; Grace Ellison, britannique et féministe ; la poétesse Renée Vivien ; leur complice d'évasion, Mirième. Et des hommes célèbres : Rodin, Maurice Barrès, Claude Farrère. Une certaine idée de l'Europe : les fugitives sillonnent l'Europe, Belgrade, Nice, Paris, Venise, Londres, la Suisse, la Russie, et font la ‘‘une'' de la presse internationale ; regards d'Orientales sur l'Occident.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 248  pages
    • Dimensions :  2.2cmx15.4cmx23.8cm
    • Poids : 557.9g
    • Editeur :   Andre Versaille Paru le
    • Collection : Des femmes dans l'Histoire
    • ISBN :  2874951412
    • EAN13 :  9782874951411
    • Classe Dewey :  900
    • Langue : Français

    D'autres livres de Alain Quella-Villéger

    Aziyadé suivi de "Fantôme d'Orient" de Pierre Loti

    UN ESSAI. Étude approfondie d'un grand texte classique ou contemporain par un spécialiste de l'oeuvre : approche critique originale des multiples facettes du texte dans une présentation claire et rigoureuse. UN DOSSIER. Bibliographie, chronologie, variantes, témoignages, extraits de presse. ...

    Pierre Loti dessinateur : Une oeuvre au long cours

    Le romancier à succès Pierre Loti (1850-1923) a occulté le dessinateur. Sous son véritable nom de Julien Viaud, comme reporter et pour le plaisir, il avait pourtant composé, au fil de ses campagnes de jeune officier de marine, une remarquable oeuvre graphique, ethnographique aussi. La voici pou...

    Pierre Loti dessinateur : Une oeuvre au long cours

    Le romancier à succès Pierre Loti (1850-1923) a occulté le dessinateur. Sous son véritable nom de Julien Viaud, comme reporter et pour le plaisir, il avait pourtant composé, au fil de ses campagnes de jeune officier de marine, une remarquable oeuvre graphique, ethnographique aussi. La voici pou...

    Voir tous les livres de Alain Quella-Villéger

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    En janvier 1906, deux soeurs, Zennour et Nouryé Noury Bey, filles d'un des ministres du sultan, quittent secrètement Constantinople par le train. Elles fuient le harem. Le drame familial devient vite affaire d'État. Leur histoire haute en couleurs fait écho à ce qui est alors une grande question de société et qui le demeure pour le féminisme : la condition des musulmanes. Un journaliste français les interpelle : « Savez-vous que votre aventure est une date de l'histoire moderne ? Vous venez de briser de vos poings mignons une muraille de barbarie. Plus d'une de vos soeurs en servitude passera désormais par la brèche. Vous êtes de grandes révolutionnaires ». Ce récit rigoureusement historique ne manque ni de secrets ni de rebondissements, et vire parfois au roman d'espionnage. Au coeur de cette histoire : Pierre Loti (1850-1923) dont on redécouvre aujourd'hui avec succès les romans, les récits de voyage, le journal intime, les dessins étonnants. Ce récit révèle les secrets de son best-seller, Les Désenchantées. Romancier ami de la Turquie, il a fait au printemps 1904, sur les rives du Bosphore, la connaissance de trois femmes voilées (parmi elles, les soeurs Noury Bey). C'est leur témoignage sur la difficile condition de vie des femmes d'Orient qui lui inspira son roman. Désenchantées ou révolutionnaires ? En tout cas, ce sont deux figures attachantes aux destins très différents qui croisent d'autres femmes marquantes : Marie Lera, journaliste française qui signe Marc Hélys ; Grace Ellison, britannique et féministe ; la poétesse Renée Vivien ; leur complice d'évasion, Mirième. Et des hommes célèbres : Rodin, Maurice Barrès, Claude Farrère. Une certaine idée de l'Europe : les fugitives sillonnent l'Europe, Belgrade, Nice, Paris, Venise, Londres, la Suisse, la Russie, et font la ‘‘une'' de la presse internationale ; regards d'Orientales sur l'Occident.