share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jean-Paul Belmondo : Un demi-siècle de carrière, une palme d'or et la rage de vaincre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jean-Paul Belmondo : Un demi-siècle de carrière, une palme d'or et la rage de vaincre

Jean-Paul Belmondo : Un demi-siècle de carrière, une palme d'or et la rage de vaincre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Jean-Paul Belmondo : Un demi-siècle de carrière, une palme d'or et la rage de vaincre"

    On le croyait à bout de souffle, terrassé par son accident vasculaire cérébral : il se présente nu, face à son public, devant la caméra de Francis Huster, et triomphe à Cannes où il reçoit la Palme d'or pour l'ensemble de sa carrière. Et quelle carrière ! Plus de 100 films et pièces de théâtre... Plusieurs casquettes aussi : homme de scène, star de cinéma, producteur, directeur de théâtre et même président du syndicat des acteurs. Le tout ponctué de cascades éblouissantes, qui l'ont marqué tant dans nos esprits que dans sa chair. Homme des contrastes, Belmondo n'a jamais été là ou on l'attendait. Il a alterné, avec bonheur, les scénarios bondissants, les sagas historiques, les polars musclés et les drames intimes. Aussi à l'aise dans le costume d'époque de Cartouche que dans la soutane de Léon Morin prêtre, aussi convaincant dans le panache de Cyrano, l'humour grinçant de Kean que dans l'austérité froide de l'escroc de haut vol Stavisky, Belmondo a su manier, à la ville comme à la scène, avec la même aisance : la gouaille, l'esprit potache, le canular, le goût du risque et le coup de gueule. Homme de tribu, familiale et artistique, Jean-Paul Belmondo a toujours marché au sentiment et veillé à s'entourer de ses amis de la première heure. Revers de la médaille, chaque fois qu'il s'est senti trahi par un des siens, le patriarche a remis vigoureusement les pendules à l'heure. Bobo ou titi, guignolo ou magnifique, flic ou voyou, qu'importe : à la fin de l'envoi... il touche ! À la fois Scapin et Zorro, Belmondo pourfend les infidèles et se donne généreusement à ce public qui l'aime et le plébiscite, bien au-delà des limites de l'hexagone. L'acteur a commencé son parcours avec un bras d'honneur, dédié au jury du Conservatoire qui n'avait pas reconnu son talent, l'homme réitère aujourd'hui, face à la rumeur qui le dit sous l'emprise de sa dernière compagne, de 40 ans sa cadette. À 79 ans, Jean-Paul Belmondo est tout simplement heureux, amoureux et, précise-t-il, en possession de toutes ses facultés mentales. Quelle belle leçon de vie !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 256  pages
    • Dimensions :  2.4cmx15.8cmx23.8cm
    • Poids : 440.0g
    • Editeur :   Exclusif Paru le
    • Collection : Privée
    • ISBN :  2848911026
    • EAN13 :  9782848911021
    • Langue : Français

    D'autres livres de Oriane Oringer

    Une femme dans la tourmente

    Qui n'a pas craqué un jour pour les yeux pervenche de la journaliste de 7/7 ? Quel téléspectateur n'a pas été séduit par ses questions pertinentes, sa culture et son humour, lors de ses interviews sur TF1 ? Qui n'a pas été déçu quand la journaliste fut contrainte de passer la main, [......

    Jean-Luc Delarue - Biographie - les dessous de l'affaire...

    Seule une passionnée de l'Oracle Belline pouvait relever un tel défi, fruit d'un travail colossal : examiner, point par point, les significations majeures de chacune des combinaisons de ce jeu divinatoire d'exception. Le résultat : des réponses plus étroitement associée à votre cas, une lectu...

    Voir tous les livres de Oriane Oringer

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    On le croyait à bout de souffle, terrassé par son accident vasculaire cérébral : il se présente nu, face à son public, devant la caméra de Francis Huster, et triomphe à Cannes où il reçoit la Palme d'or pour l'ensemble de sa carrière. Et quelle carrière ! Plus de 100 films et pièces de théâtre... Plusieurs casquettes aussi : homme de scène, star de cinéma, producteur, directeur de théâtre et même président du syndicat des acteurs. Le tout ponctué de cascades éblouissantes, qui l'ont marqué tant dans nos esprits que dans sa chair. Homme des contrastes, Belmondo n'a jamais été là ou on l'attendait. Il a alterné, avec bonheur, les scénarios bondissants, les sagas historiques, les polars musclés et les drames intimes. Aussi à l'aise dans le costume d'époque de Cartouche que dans la soutane de Léon Morin prêtre, aussi convaincant dans le panache de Cyrano, l'humour grinçant de Kean que dans l'austérité froide de l'escroc de haut vol Stavisky, Belmondo a su manier, à la ville comme à la scène, avec la même aisance : la gouaille, l'esprit potache, le canular, le goût du risque et le coup de gueule. Homme de tribu, familiale et artistique, Jean-Paul Belmondo a toujours marché au sentiment et veillé à s'entourer de ses amis de la première heure. Revers de la médaille, chaque fois qu'il s'est senti trahi par un des siens, le patriarche a remis vigoureusement les pendules à l'heure. Bobo ou titi, guignolo ou magnifique, flic ou voyou, qu'importe : à la fin de l'envoi... il touche ! À la fois Scapin et Zorro, Belmondo pourfend les infidèles et se donne généreusement à ce public qui l'aime et le plébiscite, bien au-delà des limites de l'hexagone. L'acteur a commencé son parcours avec un bras d'honneur, dédié au jury du Conservatoire qui n'avait pas reconnu son talent, l'homme réitère aujourd'hui, face à la rumeur qui le dit sous l'emprise de sa dernière compagne, de 40 ans sa cadette. À 79 ans, Jean-Paul Belmondo est tout simplement heureux, amoureux et, précise-t-il, en possession de toutes ses facultés mentales. Quelle belle leçon de vie !