share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vu, lu, su : Les architectes de l'information face à l'oligopole du Web

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vu, lu, su : Les architectes de l'information face à l'oligopole du Web

Vu, lu, su : Les architectes de l'information face à l'oligopole du Web

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Vu, lu, su : Les architectes de l'information face à l'oligopole du Web"

Ce livre propose d'observer le Web sous un angle inédit, en le plaçant comme un moment d'une histoire longue et méconnue, celle du document. Inventé par Tim Berners-Lee, le Web prend la suite des efforts d'indexation systématique lancés à la fin du XIXe siècle, modifiant le document lui-même dans ses trois dimensions : la forme, le contenu et la fonction de transmission. Le Web est alors un média comme un autre, s'inspirant de la bibliothèque et de la radiotélévision pour répondre aux aspirations documentaires d'une société qui a changé en profondeur. Les anciens médias eux-mêmes élargissent leur vocation en devenant des " industries de la mémoire ", par l'archivage numérique continu et public de leur production. Les nouveaux venus, comme Apple. Google ou Facebook, privilégient chacun une dimension différente du document pour prendre une position dominante dans la construction d'un " néodocument ". Puisant ses références dans différentes disciplines et s'appuyant sur le travail d'un réseau de chercheurs francophones sur le document numérique, ce livre ouvre plus largement les possibilités d'interprétation du Web et propose à ses acteurs indépendants de devenir des " architectes de l'information " pour contrer l'hégémonie menaçante des géants de la Toile.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 151  pages
  • Dimensions :  1.2cmx13.6cmx21.8cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : Cahiers libres
  • ISBN :  2707171352
  • EAN13 :  9782707171351
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Michel Salaün

Introduction aux sciences de l'information

Avec le web, les moteurs de recherche, les blogues et les wikis, la relation à l'information s'est transformée au point que les repères habituels s'émoussent et doivent être redéfinis. Le travail des archivistes et des bibliothécaires doit l'être tout autant. Riches d'une solide tradition...

Voir tous les livres de Jean-Michel Salaün

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre propose d'observer le Web sous un angle inédit, en le plaçant comme un moment d'une histoire longue et méconnue, celle du document. Inventé par Tim Berners-Lee, le Web prend la suite des efforts d'indexation systématique lancés à la fin du XIXe siècle, modifiant le document lui-même dans ses trois dimensions : la forme, le contenu et la fonction de transmission. Le Web est alors un média comme un autre, s'inspirant de la bibliothèque et de la radiotélévision pour répondre aux aspirations documentaires d'une société qui a changé en profondeur. Les anciens médias eux-mêmes élargissent leur vocation en devenant des " industries de la mémoire ", par l'archivage numérique continu et public de leur production. Les nouveaux venus, comme Apple. Google ou Facebook, privilégient chacun une dimension différente du document pour prendre une position dominante dans la construction d'un " néodocument ". Puisant ses références dans différentes disciplines et s'appuyant sur le travail d'un réseau de chercheurs francophones sur le document numérique, ce livre ouvre plus largement les possibilités d'interprétation du Web et propose à ses acteurs indépendants de devenir des " architectes de l'information " pour contrer l'hégémonie menaçante des géants de la Toile.