share_book
Envoyer cet article par e-mail

Trinité et création au prisme de la voie négative chez Saint Thomas d'Aquin

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Trinité et création au prisme de la voie négative chez Saint Thomas d'Aquin

Trinité et création au prisme de la voie négative chez Saint Thomas d'Aquin

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Trinité et création au prisme de la voie négative chez Saint Thomas d'Aquin"

Chez Thomas d'Aquin, la voie négative est soumise à la signification des noms divins, négation affirmée mais modalisée. Nous ne connaissons pas ce qu'est Dieu mais nous savons que ce que nous disons de lui est vrai. Cette nouvelle recherche s'étend hors des limites habituelles du thème de Dieu et de l'être. Qu'en est-il de la voie négative ailleurs, dans le reste de la théologie ? Si elle est présente partout, elle doit se laisser voir où l'on n'a pas coutume de la regarder. Si elle n'y est pas, si elle reste limitée au discours sur les perfections de Dieu, pourquoi faudrait-il lui donner aujourd'hui tant de place ? Le prisme de la voie négative traverse ici des domaines inexplorés, la Trinité, la création, les anges. Comment parler d'un Dieu uniqué en trois personnes, des créatures à partir du Créateur ? Devrait-on poser de la négation en Dieu, à la suite de Hegel ? Ce prisme montre saint Thomas en train d'écrire la théologie, s'interrogeant sur notre manière de parler des mystères chrétiens ; attentif à ce que le prisme dit, à ce qu'il ne dit pas et à la manière de le dire ; passionné de précision, traçant un chemin de crête entre Bible, philosophes, Pères de l'Église, conciles, conscient qu'un mot de trop découvre les gouffres de l'hérésie, assuré plus encore que nos énoncés sont une participation du Verbe divin.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 788  pages
  • Dimensions :  3.8cmx15.2cmx23.4cm
  • Poids : 1220.2g
  • Editeur :   Parole Et Silence Paru le
  • Collection : Bibliothèque de la revue thomiste
  • ISBN :  2845739753
  • EAN13 :  9782845739758
  • Classe Dewey :  230
  • Langue : Français

D'autres livres de Thierry-Dominique Humbrecht

Lire Saint Thomas d'Aquin Nouvelle Edition

Lire Thomas d'Aquin, c'est reconnaître en lui un philosophe et pas seulement un théologien. Lui-même a eu à coeur de conférer à la raison sa noblesse et à la philosophie son autonomie. Enraciné et novateur, rigoureux et limpide, élevé et concret, tel apparaît saint Thomas. Il convient ...

Lettres aux jeunes sur les vocations

Jeune, tu es à l'université ou en quelque école, au lycée ou déjà dans la vie professionnelle : ce livre est pour toi. Garçon ou fille, tu cherches ta vocation, mais plusieurs se présentent, parfois trop, parfois aucune. Mariage, études, métier, appel de Dieu, ou simplement tes goûts et t...

Charlotte : ou Le Pont des Arts

Sur le Pont des Arts, Julien annonce à Charlotte qu'il veut écrire un roman et lui déclare sa flamme. Contre toute attente, Charlotte se dérobe. Entre le monde intérieur d'un Julien trop esthète et la générosité douloureuse de Charlotte, ce roman nous emporte dans leur apprentissage de l'am...

L'évangélisation impertinente : Guide du chrétien au pays des postmodernes

Dans les débats de société, pourquoi le catholique se reconnaît-il surtout à son silence ? Intimidé, exclu de la culture, il se demande ce qui se passe. Le pays dans lequel il vit n'est plus chrétien, il est devenu celui des postmodernes. En a-t-il pris la mesure ? Les postmodernes ne cessent...

Voir tous les livres de Thierry-Dominique Humbrecht

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Chez Thomas d'Aquin, la voie négative est soumise à la signification des noms divins, négation affirmée mais modalisée. Nous ne connaissons pas ce qu'est Dieu mais nous savons que ce que nous disons de lui est vrai. Cette nouvelle recherche s'étend hors des limites habituelles du thème de Dieu et de l'être. Qu'en est-il de la voie négative ailleurs, dans le reste de la théologie ? Si elle est présente partout, elle doit se laisser voir où l'on n'a pas coutume de la regarder. Si elle n'y est pas, si elle reste limitée au discours sur les perfections de Dieu, pourquoi faudrait-il lui donner aujourd'hui tant de place ? Le prisme de la voie négative traverse ici des domaines inexplorés, la Trinité, la création, les anges. Comment parler d'un Dieu uniqué en trois personnes, des créatures à partir du Créateur ? Devrait-on poser de la négation en Dieu, à la suite de Hegel ? Ce prisme montre saint Thomas en train d'écrire la théologie, s'interrogeant sur notre manière de parler des mystères chrétiens ; attentif à ce que le prisme dit, à ce qu'il ne dit pas et à la manière de le dire ; passionné de précision, traçant un chemin de crête entre Bible, philosophes, Pères de l'Église, conciles, conscient qu'un mot de trop découvre les gouffres de l'hérésie, assuré plus encore que nos énoncés sont une participation du Verbe divin.