share_book
Envoyer cet article par e-mail

Catenoy. Premiere Guerre Mondiale 1914-1918

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Catenoy. Premiere Guerre Mondiale 1914-1918

Catenoy. Premiere Guerre Mondiale 1914-1918

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Catenoy. Premiere Guerre Mondiale 1914-1918"

Extrait du quatrième de couverture C'est un rôle hors du commun qu'a joué Catenoy durant la Première Guerre mondiale. Sa situation géographique lui a fait vivre des événements qui restent gravés dans la mémoire du village. Ce bourg dont Roland Dorgelès se souvient comme d'un havre de paix, dans ses lettres du front, a été le témoin de la souffrance des combattants. Au tout début du conflit, Charles Péguy y fera un de ses derniers repas chauds avant de rejoindre le front et d'y rencontrer la mort seulement quelques jours plus tard. Devenue un lieu de cantonnement pratiquement permanent pour l'armée française, la commune est au c?ur des lettres que les combattants adressent à leurs proches ; certains l'apprécient, d'autres moins, mais c'est à cet endroit que les combattants ont le temps et le droit de se reposer et de correspondre avec ceux qu'ils aiment ; c'est cela qui importe. Lucide, l'auteur n'omet pas de mentionner le profit que certains habitants tirent de la détresse des soldats en leur vendant à des prix exorbitants la moindre denrée. Certains seront jugés et punis à la fin de la guerre. Mais c'est sans conteste l'installation d'un hôpital militaire de campagne qui bouleverse le plus la vie de Catenoy. Sa taille est considérable et il accueille donc un nombre toujours plus important de blessés. La commune accepte la création d'un cimetière militaire où chaque jour on procède à des inhumations. Il s'agit de Français, d'Indochinois, de Sénégalais, de Malgaches, d'Algériens, de Marocains, d'Italiens, d'Allemands, d'Américains et de ceux que le préposé à l'état civil ne pourra définir que comme... © Micberth

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Dimensions :  1.2cmx13.8cmx20.0cm
  • Poids : 59.0g
  • Editeur :   Livre Histoire Paru le
  • Collection : MVVF
  • ISBN :  2758601265
  • EAN13 :  9782758601265
  • Classe Dewey :  944

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Extrait du quatrième de couverture C'est un rôle hors du commun qu'a joué Catenoy durant la Première Guerre mondiale. Sa situation géographique lui a fait vivre des événements qui restent gravés dans la mémoire du village. Ce bourg dont Roland Dorgelès se souvient comme d'un havre de paix, dans ses lettres du front, a été le témoin de la souffrance des combattants. Au tout début du conflit, Charles Péguy y fera un de ses derniers repas chauds avant de rejoindre le front et d'y rencontrer la mort seulement quelques jours plus tard. Devenue un lieu de cantonnement pratiquement permanent pour l'armée française, la commune est au c?ur des lettres que les combattants adressent à leurs proches ; certains l'apprécient, d'autres moins, mais c'est à cet endroit que les combattants ont le temps et le droit de se reposer et de correspondre avec ceux qu'ils aiment ; c'est cela qui importe. Lucide, l'auteur n'omet pas de mentionner le profit que certains habitants tirent de la détresse des soldats en leur vendant à des prix exorbitants la moindre denrée. Certains seront jugés et punis à la fin de la guerre. Mais c'est sans conteste l'installation d'un hôpital militaire de campagne qui bouleverse le plus la vie de Catenoy. Sa taille est considérable et il accueille donc un nombre toujours plus important de blessés. La commune accepte la création d'un cimetière militaire où chaque jour on procède à des inhumations. Il s'agit de Français, d'Indochinois, de Sénégalais, de Malgaches, d'Algériens, de Marocains, d'Italiens, d'Allemands, d'Américains et de ceux que le préposé à l'état civil ne pourra définir que comme... © Micberth