share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gengis Khan et l'Empire mongol

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gengis Khan et l'Empire mongol

Gengis Khan et l'Empire mongol

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Gengis Khan et l'Empire mongol"

Dans la seconde moitié du XIIe siècle, un enfant, orphelin de père, exclu de son clan avec sa mère et ses frères et surs, condamné à vivre une vie errante et misérable, va créer la nation mongole et lui permettre de conquérir la majeure partie de l'ancien monde. A l'époque de sa plus grande extension, l'empire couvre, outre l'Asie centrale et le sud de la Sibérie, la Chine et la majeure partie de l'Asie du sud-est, l'Iran, l'Iraq, la Syrie, toutes les steppes de la Russie et de l'Europe orientale. Il a pour vassaux des princes indiens, toutes les grandes villes russes, les Seldjoukides d'Anatolie, l'Arménie, la Georgie. Il a lancé des expéditions victorieuses en Europe jusqu'aux portes de Vienne et à Zagreb. Comment ce petit peuple a t-il pu conquérir le monde ? Par sa force physique et morale, par sa discipline, sa cavalerie et son archerie sans égales. Par le génie de ses chefs, par la propagande et l'espionnage, par son organisation minutieuse des campagnes militaires. Par une puissante idéologie. Et aussi par la terreur. Cette image qui s'impose lorsqu'on évoque les hordes mongoles, les récits de pillages, de destructions, de massacres, a un fondement réel. Mais les Mongols ne se sont pas contentés de raids de barbares. Ils ont su régner sur le monde, en obtenant la collaboration des élites et le ralliement des populations. En mettant en place une administration efficace, en établissant l'ordre et la paix, en créant une justice égale pour tous, exempte de tout racisme, de toute intolérance religieuse. L'empire mongol surprenait et émerveillait les Européens : Marco Polo, visitant le grand Khan Kubilai, successeur de Gengis Khan, en rapporta une chronique éblouie, décrivant la richesse, la splendeur des villes et de la cour, la vie culturelle, entre poésie persane et théâtre chinois, les activités scientifiques, les objets d'art. Dans la seconde moitié du XIlle siècle, l'empire mongol, trop vaste, se divise en quatre royaumes : Chine, Asie centrale, Iran et Russie, en principe unis, en fait indépendants et parfois ennemis, qui connaîtront une lente décadence. Plus tard, d'autres conquérants - Tamerlan, Babûr-, chercheront à reconstituer l'empire de Gengis Khan. Aucun ne retrouvera jamais sa puissance et son rayonnement.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 144  pages
  • Dimensions :  0.8cmx12.4cmx17.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Découvertes Gallimard
  • ISBN :  2070765563
  • EAN13 :  9782070765560
  • Classe Dewey :  950.2092
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Paul Roux

Dictionnaire de sociologie

Vous voulez vous initier à toutes les subtilités de la sociologie sans être rebuté par sa technicité ? Voici un dictionnaire de poche qui propose une analyse des notions, des auteurs et des mécanismes sociologiques. Les étudiants trouveront dans cet ouvrage un index détaillé très [.......

Histoire de l'Iran et des Iraniens : Des origines à nos jours

Les études iraniennes n'ont pas la place qu'elles méritent et notre connaissance du monde iranien est superficielle. On dirait qu'un grand voile le recouvre qui ne laisse transparaître que quelques phares : Suse, Persépolis, Samarkand, Herat, Ispahan, Chiraz, des miniatures, des poèmes... Il de...

Voir tous les livres de Jean-Paul Roux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans la seconde moitié du XIIe siècle, un enfant, orphelin de père, exclu de son clan avec sa mère et ses frères et surs, condamné à vivre une vie errante et misérable, va créer la nation mongole et lui permettre de conquérir la majeure partie de l'ancien monde. A l'époque de sa plus grande extension, l'empire couvre, outre l'Asie centrale et le sud de la Sibérie, la Chine et la majeure partie de l'Asie du sud-est, l'Iran, l'Iraq, la Syrie, toutes les steppes de la Russie et de l'Europe orientale. Il a pour vassaux des princes indiens, toutes les grandes villes russes, les Seldjoukides d'Anatolie, l'Arménie, la Georgie. Il a lancé des expéditions victorieuses en Europe jusqu'aux portes de Vienne et à Zagreb. Comment ce petit peuple a t-il pu conquérir le monde ? Par sa force physique et morale, par sa discipline, sa cavalerie et son archerie sans égales. Par le génie de ses chefs, par la propagande et l'espionnage, par son organisation minutieuse des campagnes militaires. Par une puissante idéologie. Et aussi par la terreur. Cette image qui s'impose lorsqu'on évoque les hordes mongoles, les récits de pillages, de destructions, de massacres, a un fondement réel. Mais les Mongols ne se sont pas contentés de raids de barbares. Ils ont su régner sur le monde, en obtenant la collaboration des élites et le ralliement des populations. En mettant en place une administration efficace, en établissant l'ordre et la paix, en créant une justice égale pour tous, exempte de tout racisme, de toute intolérance religieuse. L'empire mongol surprenait et émerveillait les Européens : Marco Polo, visitant le grand Khan Kubilai, successeur de Gengis Khan, en rapporta une chronique éblouie, décrivant la richesse, la splendeur des villes et de la cour, la vie culturelle, entre poésie persane et théâtre chinois, les activités scientifiques, les objets d'art. Dans la seconde moitié du XIlle siècle, l'empire mongol, trop vaste, se divise en quatre royaumes : Chine, Asie centrale, Iran et Russie, en principe unis, en fait indépendants et parfois ennemis, qui connaîtront une lente décadence. Plus tard, d'autres conquérants - Tamerlan, Babûr-, chercheront à reconstituer l'empire de Gengis Khan. Aucun ne retrouvera jamais sa puissance et son rayonnement.