share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les femmes vampires : Anthologie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les femmes vampires : Anthologie

Les femmes vampires : Anthologie

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les femmes vampires : Anthologie"

La littérature et le cinéma ont souvent donné l'impression que le mythe du vampire était essentiellement masculin. De Lord Ruthven au mort vivant séducteur des romans d'Anne Rice en passant par l'immortel comte Dracula de Bram Stoker, la littérature, puis le cinéma nous ont présenté toute une galerie de héros - ou de ami-héros - d'outre-tombe particulièrement virils. Or, il ne faudrait pas oublier que les femmes vampires sont apparues dans l'imaginaire occidental bien avant Lord Ruthven et cela, dans un premier temps, par le biais de la poésie. " La Fiancée de Corinthe " dans le poème de Goethe, Gertldine dans " Christabel " de Coleridge, Oneiza dans "Thalaba le destructeur " de Robert Southey, "Lamia " et la " Belle dame sans merci " de Keats sont des femmes fatales dont le baiser est mortel, même si elles ne sucent pas toujours le sang de leurs victimes. C'est au cours des années 1820 que les vampires féminins à proprement parler vont faire leur apparition. L'un des deux premiers personnages de vampires féminins est sans doute Brunehilde dans la nouvelle d'Ernst Raupach " Laisse dormir les morts " (1823) qui ouvre l'anthologie, suivie par quatre récits représentatifs des plus " belles " histoires de femmes vampires (A. Crawford, M.E. Braddon, F.M. Crawford, X.L.). Un monde sépare en effet la femme fatale suceuse de sang des récits d'inspiration gothique du XIXe siècle et ces prédatrices modernes, ardemment féministes, qui luttent pour sauvegarder leur indépendance. Les nouvelles que nous avons choisies pour ce recueil sont des textes du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Jacques Finné les présente au fur et à mesure. Ce sont des classiques du genre, même si certaines d'entre elles sont peu connues du public français, voire inédites en France, comme " La Bonne Lady Ducayne " et " Un Mystère de la campagne romaine ". Elles donnent de la femme vampire une image très diversifiée, et nous espérons qu'elles sauront conquérir, sinon vampiriser, nos lecteurs.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 213  pages
  • Dimensions :  2.3cmx13.5cmx21.3cm
  • Poids : 544.3g
  • Editeur :   José Corti Editions Paru le
  • Collection : Domaine romantique
  • ISBN :  2714310346
  • EAN13 :  9782714310347
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jean Marigny

Dracula, prince des ténèbres

e vampire a la fâcheuse habitude d'échapper à la tombe pour revenir boire le sang des humains - plus encore celui des jeunes filles. Nous le savons depuis l'extraordinaire succès du roman Dracula du Britannique Bram Stoker, paru en 1897. Un roman qui nous en apprend beaucoup sur les fantasmes de...

Prix : 223 DH
Colloque de Cerisy - Autour de Stephen King. L'horreur contemporaine

Depuis plus de trente ans, le fantastique et l'horreur sont indissociablement liés au nom de Stephen King. Héritier de H.P. Lovecraft, Richard Matheson, Robert Bloch et Ray Bradbury, l'écrivain du Maine a engendré un mouvement imaginaire qui s'est imposé dans le monde et ne cesse encore de se f...

Voir tous les livres de  Jean Marigny

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La littérature et le cinéma ont souvent donné l'impression que le mythe du vampire était essentiellement masculin. De Lord Ruthven au mort vivant séducteur des romans d'Anne Rice en passant par l'immortel comte Dracula de Bram Stoker, la littérature, puis le cinéma nous ont présenté toute une galerie de héros - ou de ami-héros - d'outre-tombe particulièrement virils. Or, il ne faudrait pas oublier que les femmes vampires sont apparues dans l'imaginaire occidental bien avant Lord Ruthven et cela, dans un premier temps, par le biais de la poésie. " La Fiancée de Corinthe " dans le poème de Goethe, Gertldine dans " Christabel " de Coleridge, Oneiza dans "Thalaba le destructeur " de Robert Southey, "Lamia " et la " Belle dame sans merci " de Keats sont des femmes fatales dont le baiser est mortel, même si elles ne sucent pas toujours le sang de leurs victimes. C'est au cours des années 1820 que les vampires féminins à proprement parler vont faire leur apparition. L'un des deux premiers personnages de vampires féminins est sans doute Brunehilde dans la nouvelle d'Ernst Raupach " Laisse dormir les morts " (1823) qui ouvre l'anthologie, suivie par quatre récits représentatifs des plus " belles " histoires de femmes vampires (A. Crawford, M.E. Braddon, F.M. Crawford, X.L.). Un monde sépare en effet la femme fatale suceuse de sang des récits d'inspiration gothique du XIXe siècle et ces prédatrices modernes, ardemment féministes, qui luttent pour sauvegarder leur indépendance. Les nouvelles que nous avons choisies pour ce recueil sont des textes du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Jacques Finné les présente au fur et à mesure. Ce sont des classiques du genre, même si certaines d'entre elles sont peu connues du public français, voire inédites en France, comme " La Bonne Lady Ducayne " et " Un Mystère de la campagne romaine ". Elles donnent de la femme vampire une image très diversifiée, et nous espérons qu'elles sauront conquérir, sinon vampiriser, nos lecteurs.