share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Cage suivi de La construction de la cage

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Cage suivi de La construction de la cage

La Cage suivi de La construction de la cage

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La Cage suivi de La construction de la cage"

    " Fiction narrative, La Cage prolonge une remise en cause du récit qui fut celle de Kafka et de Joyce, de Beckett et des Nouveaux romanciers. Ensemble graphique, il se joue de la représentation avec virtuosité, creusant un sillon qu'Escher et Magritte, notamment, ouvrirent. Mais ce volume fait bien davantage. Il invente un nouveau genre qui s'écarte de la bande dessinée comme de l'illustration, un album où texte et image se livrent une guerre sourde et sauvage, un somptueux labyrinthe d'enchaînements paradoxaux et d'imbrications impossibles. En cent quatre-vingt pages que ne traverse aucun personnage, Martin Vaughn-James bâtit un univers obsessionnel d'une rare puissance à partir de l'incessante transformation de quelques lieux et quelques objets : chambres peu à peu envahies par le sable, murs qui se lézardent à vue d'oeil, larges taches d'huile, d'encre ou de sang, végétation proliférante qui recouvre des ruines, tableaux et cadres amoncelés dessinant le plus aberrant des musées... Mais derrière la folie baroque de ce monde décomposé, se dissimule un dispositif d'une implacable rigueur, derrière le vertige des motifs, la netteté d'un trait qui jamais n'hystérise ".

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 240  pages
    • Dimensions :  2.3cmx16.8cmx23.9cm
    • Poids : 725.7g
    • Editeur :   Impressions Nouvelles Paru le
    • Collection : Traverses
    • ISBN :  2874490970
    • EAN13 :  9782874490972
    • Langue : Français

    D'autres livres de  Thierry Groensteen

    Bande dessinée et narration

    Ce nouveau livre approfondit, prolonge et complète le Système de la bande dessinée paru en 1999. Il apporte des précisions sur les concepts fondateurs de solidarité iconique, de séquence, et sur les modalités de la lecture. Il se confronte à de nouveaux objets, comme le livre de jeunesse, la...

    100 cases de Maîtres : Un art graphique

    Voici enfin un livre de référence sur le dessin de bande dessinée, Cases de maîtres, un art graphique : la bande dessinée est l'encyclopédie qui manquait au 9e art. Tout au long d'une sélection internationale de 100 dessinateurs, deux personnalités du monde de la BD, Gilles Ciment, directeur...

    L'image pour enfants : Pratiques, normes, discours (France et pays francophones, XVIe-XXe siècles)

    La " création " d'images dans l'édition pour la jeunesse n'est pas seulement l'expression du génie des artistes mais s'exerce au sein de contraintes et d'influences multiples, liées à ce destinataire spécifique qu'est l'enfant, ou plus exactement à ses représentations sociales dominantes. Qu...

    Voir tous les livres de  Thierry Groensteen

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    " Fiction narrative, La Cage prolonge une remise en cause du récit qui fut celle de Kafka et de Joyce, de Beckett et des Nouveaux romanciers. Ensemble graphique, il se joue de la représentation avec virtuosité, creusant un sillon qu'Escher et Magritte, notamment, ouvrirent. Mais ce volume fait bien davantage. Il invente un nouveau genre qui s'écarte de la bande dessinée comme de l'illustration, un album où texte et image se livrent une guerre sourde et sauvage, un somptueux labyrinthe d'enchaînements paradoxaux et d'imbrications impossibles. En cent quatre-vingt pages que ne traverse aucun personnage, Martin Vaughn-James bâtit un univers obsessionnel d'une rare puissance à partir de l'incessante transformation de quelques lieux et quelques objets : chambres peu à peu envahies par le sable, murs qui se lézardent à vue d'oeil, larges taches d'huile, d'encre ou de sang, végétation proliférante qui recouvre des ruines, tableaux et cadres amoncelés dessinant le plus aberrant des musées... Mais derrière la folie baroque de ce monde décomposé, se dissimule un dispositif d'une implacable rigueur, derrière le vertige des motifs, la netteté d'un trait qui jamais n'hystérise ".