share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gengis Khan

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gengis Khan

Gengis Khan

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Gengis Khan"

Quel singulier destin que celui de cet éleveur de chevaux, élu gengis-khan _ c'est-à-dire khan océanique _, par quelques nomades d'Asie centrale pour mener de traditionnelles opérations de chasse et de razzias! En vingt ans, il va rassembler toutes les tribus de la Mongolie puis édicter un code de lois qui impose une discipline rigide à la société mongole et qui fera l'admiration des voyageurs occidentaux. A la tête d'une armée remarquablement organisée, il se lance alors dans la conquête de la Chine, et, Pékin à peine tombé entre ses mains, il repart pour dévaster le Proche-Orient. Tandis que les ténèbres s'abattent sur les pays des Mille et Une Nuits, il appelle un taoïste renommé pour qu'il lui enseigne les secrets de la longue vie " comme si, devenu maître du monde, il voulait conquérir d'autres domaines que ceux que l'on s'approprie par le sabre. " Mes descendants se vêtiront d'étoffes d'or; ils monteront de superbes coursiers et presseront dans leurs bras les jeunes femmes les plus belles. Et ils auront oublié à qui ils devront tout cela. " Pour une fois, l'homme qui n'avait connu aucune défaite se trompait. Dès le XIIe siècle, la légende s'empara du forgeron de l'Empire mongol, dont le nom et le mode de gouvernement sont restés synonymes de terreur. Michel Hoàng nuance ici ces clichés en montrant que le barbare sanguinaire était aussi un homme d'Etat et que le despote oriental cachait un stratège de génie.Michel Hoàng, ancien élève de l'Ecole nationale des langues orientales, journaliste spécialisé sur la Chine et le Sud-Est asiatique, a publié des ouvrages sur le Vietnam et la Thaïlande."

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 417  pages
  • Dimensions :  2.6cmx13.8cmx21.2cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • ISBN :  221301776X
  • EAN13 :  9782213017761
  • Classe Dewey :  950.2092
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quel singulier destin que celui de cet éleveur de chevaux, élu gengis-khan _ c'est-à-dire khan océanique _, par quelques nomades d'Asie centrale pour mener de traditionnelles opérations de chasse et de razzias! En vingt ans, il va rassembler toutes les tribus de la Mongolie puis édicter un code de lois qui impose une discipline rigide à la société mongole et qui fera l'admiration des voyageurs occidentaux. A la tête d'une armée remarquablement organisée, il se lance alors dans la conquête de la Chine, et, Pékin à peine tombé entre ses mains, il repart pour dévaster le Proche-Orient. Tandis que les ténèbres s'abattent sur les pays des Mille et Une Nuits, il appelle un taoïste renommé pour qu'il lui enseigne les secrets de la longue vie " comme si, devenu maître du monde, il voulait conquérir d'autres domaines que ceux que l'on s'approprie par le sabre. " Mes descendants se vêtiront d'étoffes d'or; ils monteront de superbes coursiers et presseront dans leurs bras les jeunes femmes les plus belles. Et ils auront oublié à qui ils devront tout cela. " Pour une fois, l'homme qui n'avait connu aucune défaite se trompait. Dès le XIIe siècle, la légende s'empara du forgeron de l'Empire mongol, dont le nom et le mode de gouvernement sont restés synonymes de terreur. Michel Hoàng nuance ici ces clichés en montrant que le barbare sanguinaire était aussi un homme d'Etat et que le despote oriental cachait un stratège de génie.Michel Hoàng, ancien élève de l'Ecole nationale des langues orientales, journaliste spécialisé sur la Chine et le Sud-Est asiatique, a publié des ouvrages sur le Vietnam et la Thaïlande."