share_book
Envoyer cet article par e-mail

A la table du : Gastronomie et recettes du célèbre roman classique chinois du XVIIIe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
A la table du : Gastronomie et recettes du célèbre roman classique chinois du XVIIIe siècle

A la table du : Gastronomie et recettes du célèbre roman classique chinois du XVIIIe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "A la table du : Gastronomie et recettes du célèbre roman classique chinois du XVIIIe siècle"

En Chine, un proverbe dit que le peuple considère la nourriture comme le Ciel. Dans cette riche famille Jia où les besoins primaires étaient plus que satisfaits, où le Ciel s'était banalisé, tous les membres avaient développé une philosophie du boire et du manger sous l'angle du divertissement. Cette recherche du plaisir se décline aussi bien dans les repas du quotidien que dans les repas de fêtes. En vous invitant à la table de cette famille aristocratique d'origine mandchoue sous le règne de l'empereur Qianlong, contemporain de Louis XIV, vous découvrirez la gastronomie chinoise du XVIIIe siècle à travers les mets et boissons évoqués par Cao Xueqin dans son roman " Le rêve dans le Pavillon Rouge ". Vous serez séduits par les saveurs exquises des mets, par la découverte d'ingrédients nouveaux, par la délicatesse des thés et des alcools servis, par les méthodes de prévention de santé par la nourriture, par la complexité des rituels de table liée au statut des mangeurs. En outre pour les mets seulement évoqués dans le roman, les recettes interprétées par les plus grands chefs chinois vous sont proposées. Pour les cuisiniers, les amoureux de l'histoire de la cuisine, c'est une véritable encyclopédie des pratiques de cette époque. Aucun autre roman chinois n'a donné de détails aussi précis dans l'approche de la diétothérapie, dans l'organisation des menus quotidiens, des nourritures de saison, des banquets de fêtes. La nourriture, en tant que rituel social, symbolique, de saison ou expression d'une affectivité est largement développée tout au long de ce livre à travers les péripéties du roman.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 140  pages
  • Dimensions :  1.4cmx15.0cmx22.4cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Jean-Paul Rocher Editeur Paru le
  • Collection : ROCHER JEAN-PAU
  • ISBN :  2917411260
  • EAN13 :  9782917411261
  • Classe Dewey :  641
  • Langue : Français

D'autres livres de William Chan Tat Chuen

Ma cuisine de Madagascar : Recettes, saveurs et culture alimentaire au pays des lémuriens

"La mer est la limite de ma rizière " (ny ranomasina no valamparihiko) aurait dit le grand roi Andrianampoinimerina qui lança l'unification de l'île à la fin du XVIIIe siècle. La cuisine malgache d'origine, avec le zébu, le riz et les brèdes, s'est enrichie pendant son histoire de plusieurs t...

Fêtes et banquets en Chine

16,2x11x1,2cm. Poche....

Voir tous les livres de William Chan Tat Chuen

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En Chine, un proverbe dit que le peuple considère la nourriture comme le Ciel. Dans cette riche famille Jia où les besoins primaires étaient plus que satisfaits, où le Ciel s'était banalisé, tous les membres avaient développé une philosophie du boire et du manger sous l'angle du divertissement. Cette recherche du plaisir se décline aussi bien dans les repas du quotidien que dans les repas de fêtes. En vous invitant à la table de cette famille aristocratique d'origine mandchoue sous le règne de l'empereur Qianlong, contemporain de Louis XIV, vous découvrirez la gastronomie chinoise du XVIIIe siècle à travers les mets et boissons évoqués par Cao Xueqin dans son roman " Le rêve dans le Pavillon Rouge ". Vous serez séduits par les saveurs exquises des mets, par la découverte d'ingrédients nouveaux, par la délicatesse des thés et des alcools servis, par les méthodes de prévention de santé par la nourriture, par la complexité des rituels de table liée au statut des mangeurs. En outre pour les mets seulement évoqués dans le roman, les recettes interprétées par les plus grands chefs chinois vous sont proposées. Pour les cuisiniers, les amoureux de l'histoire de la cuisine, c'est une véritable encyclopédie des pratiques de cette époque. Aucun autre roman chinois n'a donné de détails aussi précis dans l'approche de la diétothérapie, dans l'organisation des menus quotidiens, des nourritures de saison, des banquets de fêtes. La nourriture, en tant que rituel social, symbolique, de saison ou expression d'une affectivité est largement développée tout au long de ce livre à travers les péripéties du roman.