share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Affaire du gang des barbares

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Affaire du gang des barbares

L'Affaire du gang des barbares

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Affaire du gang des barbares"

13 février 2006, 8 h25, Sainte-Geneviève-des-Bois. Le long de la voie de chemin de fer, une automobiliste aperçoit un corps nu et prostré. Ilan Halimi est transporté alors qu'il agonise vers l'hôpital Cochin à Paris. Brûlé à 60%, poignardé à plusieurs reprises, il meurt dans les heures qui suivent. Quelques jours plus tard, Youssouf Fofana est interpellé en Côte d'Ivoire. II reconnaît l'enlèvement, la séquestration, puis le meurtre d'Ilan Halimi. II explique qu'il voulait de l'argent, qu'il a choisi sa victime parce qu'elle était juive. II se dit le " cerveau " d'une bande de " barbares ". Avec des filles, les appâts ; des gros bras, les ravisseurs ; des " petits " aux ordres, les geôliers; un gardien d'immeuble qui met à disposition l'appartement, puis la cave où Ilan passera plus de trois semaines les yeux bandés, les membres entravés. Une affaire qui a choqué la France entière : celle d'un jeune homme torturé dans une cité de Bagneux où d'ordinaire tout se sait. Ilan Halimi est mort étouffé par cette loi du silence, alors gage d'impunité pour Youssouf Fofana, alibi des consciences pour tous ceux qui lui ont obéi. Comment une trentaine de personnes ont-elles pu prendre part à un tel projet criminel ?.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 311  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.2cmx23.2cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : EnQuête
  • ISBN :  2081240270
  • EAN13 :  9782081240278
  • Classe Dewey :  364
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

13 février 2006, 8 h25, Sainte-Geneviève-des-Bois. Le long de la voie de chemin de fer, une automobiliste aperçoit un corps nu et prostré. Ilan Halimi est transporté alors qu'il agonise vers l'hôpital Cochin à Paris. Brûlé à 60%, poignardé à plusieurs reprises, il meurt dans les heures qui suivent. Quelques jours plus tard, Youssouf Fofana est interpellé en Côte d'Ivoire. II reconnaît l'enlèvement, la séquestration, puis le meurtre d'Ilan Halimi. II explique qu'il voulait de l'argent, qu'il a choisi sa victime parce qu'elle était juive. II se dit le " cerveau " d'une bande de " barbares ". Avec des filles, les appâts ; des gros bras, les ravisseurs ; des " petits " aux ordres, les geôliers; un gardien d'immeuble qui met à disposition l'appartement, puis la cave où Ilan passera plus de trois semaines les yeux bandés, les membres entravés. Une affaire qui a choqué la France entière : celle d'un jeune homme torturé dans une cité de Bagneux où d'ordinaire tout se sait. Ilan Halimi est mort étouffé par cette loi du silence, alors gage d'impunité pour Youssouf Fofana, alibi des consciences pour tous ceux qui lui ont obéi. Comment une trentaine de personnes ont-elles pu prendre part à un tel projet criminel ?.