share_book
Envoyer cet article par e-mail

A chacun son dû

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
A chacun son dû

A chacun son dû

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "A chacun son dû"

    Ce vertigineux polar livre un point de vue implacable sur la société sicilienne et ses impasses. Sciascia y reprend un thème qui lui est cher : démystifier l'organisation criminelle, son prétendu code d'honneur et sa noblesse, pour la montrer sous son vrai jour, celui d'un réseau crapuleux et violent. Roman noir s'il en est, A chacun son dû est une charge féroce contre les trois intouchables qui asphyxient la société sicilienne des années 60 : la mafia, la bourgeoisie et l'Eglise. Ironie du sort : quarante ans plus tard, la vision du pourfendeur Sciascia n'a rien perdu de sa pertinence.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 155  pages
    • Dimensions :  1.0cmx13.2cmx20.2cm
    • Poids : 199.6g
    • Editeur :   Editions Denoël Paru le
    • Collection : Denoël & d'ailleurs
    • ISBN :  2207258297
    • EAN13 :  9782207258293
    • Classe Dewey :  853.914
    • Langue : Français

    D'autres livres de Leonardo Sciascia

    Le Jour de la chouette

    " La mafia est une association criminelle ayant pour fin l'enrichissement de ses membres, qui se pose en intermédiaire parasite, et s'impose par la violence, entre la propriété et le travail, la production et la consommation, le citoyen et l'Etat... J'ai cherché à comprendre ce qui faisait que ...

    Prix : 48 DH
    Du côté des infidèles

    A la fin des années quarante, un responsable de la Démocratie chrétienne, un cardinal et le Saint-Office veulent contraindre un évêque sicilien à renoncer à son diocèse: il n'appuie pas assez les campagnes électorales démochrétiennes. A l'aide de documents inédits et secrets, l'auteur re...

    Le Chevalier et la mort

    Les coups de feu, il les entendit, lui sembla-t-il, dans un temps incommensurablement antérieur à l'instant où il se sentit touché. Il tomba en pensant : on tombe par précaution et par convention. Il pensait pouvoir se relever, mais il n'y réussit pas. Il se souleva sur un coude. La vie s'en a...

    L'Affaire Moro

    Cette mystérieuse affaire souleva des polémiques passionnées. Aurait-on pu sauver l'homme d'État ? Peu satisfait des conclusions officielles de l'enquête, Sciascia, le disciple de Voltaire, le combattant de la liberté, se mit à son tour sur la piste. D'où ce livre - où le philosophe épaule...

    Voir tous les livres de Leonardo Sciascia

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Ce vertigineux polar livre un point de vue implacable sur la société sicilienne et ses impasses. Sciascia y reprend un thème qui lui est cher : démystifier l'organisation criminelle, son prétendu code d'honneur et sa noblesse, pour la montrer sous son vrai jour, celui d'un réseau crapuleux et violent. Roman noir s'il en est, A chacun son dû est une charge féroce contre les trois intouchables qui asphyxient la société sicilienne des années 60 : la mafia, la bourgeoisie et l'Eglise. Ironie du sort : quarante ans plus tard, la vision du pourfendeur Sciascia n'a rien perdu de sa pertinence.