share_book
Envoyer cet article par e-mail

Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols : La guerre oubliée 1678-1684

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols : La guerre oubliée 1678-1684

Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols : La guerre oubliée 1678-1684

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols : La guerre oubliée 1678-1684"

Les traités de Nimègue (1678), qui mirent terme à la longue et éprouvante guerre de Hollande, consacrèrent pour une décennie la domination politique, diplomatique et militaire de Louis XIV en Europe. Mais la paix retrouvée ne pouvait satisfaire longtemps un monarque avide de puissance et de gloire et qui n'avait de cesse d'affirmer sa primauté sur tout le continent. Tirant prétexte de litiges mineurs sur la frontière de Flandre et profitant de l'accablement dans lequel la guerre et une grave crise interne avaient plongé l'Espagne, Louis XIV déclencha à partir de décembre 1678 une violente campagne d'agression et d'expansion territoriale au détriment des Pays-Bas espagnols. La volonté royale, habilement mise en ouvre par les méthodes brutales du marquis de Louvois et du marquis de Croissy, s'appuyait sur un appareil militaire, administratif et juridictionnel implacable. Dès lors, un véritable climat de guerre se répandit de la mer du Nord au duché de Luxembourg. Annexions et réunions, dévastations des campagnes, blocus de places fortes et attaques des forces adverses se succédèrent à rythme soutenu, causant la colère impuissante de l'Espagne et la réprobation des princes européens hostiles au roi très chrétien. Atteinte dans son honneur, violentée dans son intégrité territoriale, l'Espagne dut finalement se résoudre à une déclaration officielle de guerre le 11 décembre 1683. Le désastre était inéluctable. Abandonnée par ses alliés, sans renforts ni ressources, la cour de Madrid dut reconnaître sa défaite après le siège et la conquête retentissante de Luxembourg. La trêve de Ratisbonne qui s'ensuivit reconnut à Louis XIV la possession pour vingt ans de tous les territoires dont il s'était emparé depuis 1678. Cernée de près par les guerres mémorables de Hollande et de la Ligue d'Augsbourg, assimilée par l'historiographie à tant d'autres agressions dont Louis XIV scandalisa ses contemporains, la guerre franco-espagnole des années 1680 était progressivement tombée dans l'oubli. Une lacune désormais comblée par ce livre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 236  pages
  • Dimensions :  1.6cmx15.4cmx23.2cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Campagnes & stratégies
  • ISBN :  2717850449
  • EAN13 :  9782717850444
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les traités de Nimègue (1678), qui mirent terme à la longue et éprouvante guerre de Hollande, consacrèrent pour une décennie la domination politique, diplomatique et militaire de Louis XIV en Europe. Mais la paix retrouvée ne pouvait satisfaire longtemps un monarque avide de puissance et de gloire et qui n'avait de cesse d'affirmer sa primauté sur tout le continent. Tirant prétexte de litiges mineurs sur la frontière de Flandre et profitant de l'accablement dans lequel la guerre et une grave crise interne avaient plongé l'Espagne, Louis XIV déclencha à partir de décembre 1678 une violente campagne d'agression et d'expansion territoriale au détriment des Pays-Bas espagnols. La volonté royale, habilement mise en ouvre par les méthodes brutales du marquis de Louvois et du marquis de Croissy, s'appuyait sur un appareil militaire, administratif et juridictionnel implacable. Dès lors, un véritable climat de guerre se répandit de la mer du Nord au duché de Luxembourg. Annexions et réunions, dévastations des campagnes, blocus de places fortes et attaques des forces adverses se succédèrent à rythme soutenu, causant la colère impuissante de l'Espagne et la réprobation des princes européens hostiles au roi très chrétien. Atteinte dans son honneur, violentée dans son intégrité territoriale, l'Espagne dut finalement se résoudre à une déclaration officielle de guerre le 11 décembre 1683. Le désastre était inéluctable. Abandonnée par ses alliés, sans renforts ni ressources, la cour de Madrid dut reconnaître sa défaite après le siège et la conquête retentissante de Luxembourg. La trêve de Ratisbonne qui s'ensuivit reconnut à Louis XIV la possession pour vingt ans de tous les territoires dont il s'était emparé depuis 1678. Cernée de près par les guerres mémorables de Hollande et de la Ligue d'Augsbourg, assimilée par l'historiographie à tant d'autres agressions dont Louis XIV scandalisa ses contemporains, la guerre franco-espagnole des années 1680 était progressivement tombée dans l'oubli. Une lacune désormais comblée par ce livre.