share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gaston, tome 8

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gaston, tome 8

Gaston, tome 8

  (Auteur)


Prix : 124,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Gaston, tome 8"

Présentation de Gaston, tome 8

Un beau jour de février 1957, un drôle d'hurluberlu fait son entrée dans l'hebdomadaire Spirou. Il est vêtu d'une veste bleue tout ce qu'il y a de classique, affublé d'un noeud papillon, les cheveux lissés et l'air vaguement ahuri. On ne sait pas trop ce qu'il fait là. Au fur et à mesure que les semaines passent, on en apprend un peu plus à son sujet. Il s'appelle Gaston et se prétend garçon de bureau. Très vite, sa tenue vestimentaire se relâche. Gaston envoie balader son noeud-pap', arbore un pull-over de couleur verte, des blue-jeans et une paire d'espadrilles du plus bel effet. Une star est née... Mais personne ne le sait encore. Et surtout pas son créateur, André Franquin, le dessinateur de Spirou et Fantasio. Au début, celui-ci trouvait amusant d'animer les pages du journal avec un "héros sans emploi". Il pensait juste à des illustrations qui viendraient égayer les rubriques du magazine. En décembre, Gaston devient personnage de bande dessinée. Cette fois, le mouvement est enclenché. La carrière du plus formidable gaffeur de l'histoire de la BD est enfin ("m'enfin !", dirait Gaston) lancée... Elle durera jusqu'à la mort de Franquin, survenue en janvier 1997. Gaston Lagaffe est un poète. Un anar sans le vouloir. Un écolo avant l'heure. Un inventeur génial de machines impossibles ou d'instruments de musique incertains comme le gaffophone. Tout au long de ses dix-neuf albums et de ses quelque mille gags, Franquin a créé un univers indémodable, drôle, truculent, peuplé de personnages inoubliables, magistralement servi par un des graphismes les plus dynamiques de la BD. Gaston, par ses gaffes ingénieuses et en même temps pleines de naïveté, aura passé son temps à dynamiter le fonctionnement de l'entreprise qu'était le journal Spirou, désorganisant la production et sabotant l'outil de travail bien malgré lui. Finalement, derrière son apparente innocence, ce Gaston Lagaffe était, mine de rien, un dangereux révolutionnaire... --Gilbert Jacques

Détails sur le produit

  • Reliure : Cartonné
  • 48 pages
  • Dimensions :  0.8cmx21.4cmx29.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Dupuis Paru le
  • Collection : Tous Publics
  • ISBN :  2800126884
  • EAN13 :  9782800126883
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de André Franquin

Gaston, tome 6

Un beau jour de février 1957, un drôle d'hurluberlu fait son entrée dans l'hebdomadaire Spirou. Il est vêtu d'une veste bleue tout ce qu'il y a de classique, affublé d'un noeud papillon, les cheveux lissés et l'air vaguement ahuri. On ne sait pas trop ce qu'il fait là. Au fur et à mesure...

Prix : 124 DH
Gaston, tome 5

Un beau jour de février 1957, un drôle d'hurluberlu fait son entrée dans l'hebdomadaire Spirou. Il est vêtu d'une veste bleue tout ce qu'il y a de classique, affublé d'un noeud papillon, les cheveux lissés et l'air vaguement ahuri. On ne sait pas trop ce qu'il fait là. Au fur et à mesure...

Prix : 124 DH

Gaston, tome 3

Réédition des aventures du célèbre personnage qui a vu le jour dans ##Spirou## en 1957 et a poursuivi sa carrière jusqu'au début des années 1980. Totalement amorphe, il est capable de sursauts d'énergie surprenants, son imagination est illimitée et sa présence au bureau réserve bien des ...

Prix : 124 DH
Gaston, tome 17

Un beau jour de février 1957, un drôle d'hurluberlu fait son entrée dans l'hebdomadaire Spirou. Il est vêtu d'une veste bleue tout ce qu'il y a de classique, affublé d'un noeud papillon, les cheveux lissés et l'air vaguement ahuri. On ne sait pas trop ce qu'il fait là. Au fur et à mesure...

Prix : 124 DH

Voir tous les livres de André Franquin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Gaston, tome 8

Un beau jour de février 1957, un drôle d'hurluberlu fait son entrée dans l'hebdomadaire Spirou. Il est vêtu d'une veste bleue tout ce qu'il y a de classique, affublé d'un noeud papillon, les cheveux lissés et l'air vaguement ahuri. On ne sait pas trop ce qu'il fait là. Au fur et à mesure que les semaines passent, on en apprend un peu plus à son sujet. Il s'appelle Gaston et se prétend garçon de bureau. Très vite, sa tenue vestimentaire se relâche. Gaston envoie balader son noeud-pap', arbore un pull-over de couleur verte, des blue-jeans et une paire d'espadrilles du plus bel effet. Une star est née... Mais personne ne le sait encore. Et surtout pas son créateur, André Franquin, le dessinateur de Spirou et Fantasio. Au début, celui-ci trouvait amusant d'animer les pages du journal avec un "héros sans emploi". Il pensait juste à des illustrations qui viendraient égayer les rubriques du magazine. En décembre, Gaston devient personnage de bande dessinée. Cette fois, le mouvement est enclenché. La carrière du plus formidable gaffeur de l'histoire de la BD est enfin ("m'enfin !", dirait Gaston) lancée... Elle durera jusqu'à la mort de Franquin, survenue en janvier 1997. Gaston Lagaffe est un poète. Un anar sans le vouloir. Un écolo avant l'heure. Un inventeur génial de machines impossibles ou d'instruments de musique incertains comme le gaffophone. Tout au long de ses dix-neuf albums et de ses quelque mille gags, Franquin a créé un univers indémodable, drôle, truculent, peuplé de personnages inoubliables, magistralement servi par un des graphismes les plus dynamiques de la BD. Gaston, par ses gaffes ingénieuses et en même temps pleines de naïveté, aura passé son temps à dynamiter le fonctionnement de l'entreprise qu'était le journal Spirou, désorganisant la production et sabotant l'outil de travail bien malgré lui. Finalement, derrière son apparente innocence, ce Gaston Lagaffe était, mine de rien, un dangereux révolutionnaire... --Gilbert Jacques