share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pierre le Grand, sa vie, son univers

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pierre le Grand, sa vie, son univers

Pierre le Grand, sa vie, son univers

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Pierre le Grand, sa vie, son univers"

    Outre sa taille (près de deux mètres), ses appétits, son extraordinaire puissance de travail et sa prodigieuse soif de connaître, Pierre Ier Alexéevitch avait une passion: les bateaux _ et c'est grâce à cette passion que la Russie devait, à l'aube du XVIIIe siècle, sortir tout à la fois de son isolement et de sa barbarie ". Dès le début de son règne, en effet, Pierre décida de doter son pays d'une marine digne de ce nom, et, pour se familiariser avec les arcanes de la construction navale, entreprit une véritable tournée européenne, la célèbre " grande ambassade ", qui dura deux ans et dont il ramena suffisamment d'idées pour faire basculer la Russie du Moyen Age dans les Temps modernes. Mais s'il avait acquis la technique, il lui manquait l'essentiel: un accès à la Baltique _ et, si possible, à la mer Noire. Ce fut là l'argument de la " grande guerre du nord ", qui l'opposa pendant vingt ans à son cousin Charles XII de Suède et apprit aux cours européennes qu'elles auraient désormais à compter avec une nouvelle _ et formidable _ puissance militaire. Vainqueur, Pierre put se consacrer à sa seconde passion, Saint-Pétersbourg, la vile qu'au prix d'innombrables vies humaines et grâce à une volonté tenace, il parvint à faire surgir des marais glacés de la Néva.A ce personnage hors du commun, Robert K. Massie a consacré une biographie hors du commun, dont on ne sait ce qu'il faut admirer le plus, du souffle épique ou de l'érudition.Robert K. Massie est né en 1929 dans le Kentucky. Historien, spécialiste de l'Europe moderne, il a publié un premier ouvrage sur Nicolas et Alexandra, et a obtenu le Prix Pulitzer pour Pierre le Grand."

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 863  pages
    • Dimensions :  5.0cmx13.6cmx21.6cm
    • Poids : 1161.2g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • ISBN :  221301437X
    • EAN13 :  9782213014371
    • Classe Dewey :  947.05
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Outre sa taille (près de deux mètres), ses appétits, son extraordinaire puissance de travail et sa prodigieuse soif de connaître, Pierre Ier Alexéevitch avait une passion: les bateaux _ et c'est grâce à cette passion que la Russie devait, à l'aube du XVIIIe siècle, sortir tout à la fois de son isolement et de sa barbarie ". Dès le début de son règne, en effet, Pierre décida de doter son pays d'une marine digne de ce nom, et, pour se familiariser avec les arcanes de la construction navale, entreprit une véritable tournée européenne, la célèbre " grande ambassade ", qui dura deux ans et dont il ramena suffisamment d'idées pour faire basculer la Russie du Moyen Age dans les Temps modernes. Mais s'il avait acquis la technique, il lui manquait l'essentiel: un accès à la Baltique _ et, si possible, à la mer Noire. Ce fut là l'argument de la " grande guerre du nord ", qui l'opposa pendant vingt ans à son cousin Charles XII de Suède et apprit aux cours européennes qu'elles auraient désormais à compter avec une nouvelle _ et formidable _ puissance militaire. Vainqueur, Pierre put se consacrer à sa seconde passion, Saint-Pétersbourg, la vile qu'au prix d'innombrables vies humaines et grâce à une volonté tenace, il parvint à faire surgir des marais glacés de la Néva.A ce personnage hors du commun, Robert K. Massie a consacré une biographie hors du commun, dont on ne sait ce qu'il faut admirer le plus, du souffle épique ou de l'érudition.Robert K. Massie est né en 1929 dans le Kentucky. Historien, spécialiste de l'Europe moderne, il a publié un premier ouvrage sur Nicolas et Alexandra, et a obtenu le Prix Pulitzer pour Pierre le Grand."