share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tous aux abris!

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tous aux abris!

Tous aux abris!

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Tous aux abris!"

    Michael Moore revient, et il n'est pas content ! Sa cible, cette fois-ci, n'est rien moins que George W. Bush, actuel président des États-Unis. Mike, "l'arme de dérision massive", est prêt à tout pour que W. ne soit pas réélu en novembre 2004, même dépenser le super cadeau fiscal que l'administration Bush lui a fait pour soutenir les démocrates... Mais pourquoi tant de colère ? C'est sans doute que Mike n'a pas digéré que les presque 3 000 victimes des attentats du 11 septembre soient instrumentalisées par W. Bush et son administration pour justifier deux "guerres contre le terrorisme" – en Afghanistan puis en Irak. Mike n'apprécie pas non plus les relations plus que troubles entre business et politique au sein même de l'administration Bush, et la forte odeur de pétrole qui s'en dégage. La famille de George W. Bush (alias "George d'Arabie"), qui a fait fortune dans le pétrole, n'a-t-elle pas des relations privilégiées depuis vingt-cinq ans avec la famille Ben Laden, ainsi qu'avec la famille régnante en Arabie Saoudite ? Et Mike s'énerve franchement lorsqu'il a le sentiment qu'on lui ment. Il fait ainsi la liste des "super Big Mac" que "Bush Burger" tente de faire avaler à ses concitoyens, tels que : l'Irak possède des armes de destruction massive, Bagdad a des liens avec el-Qaeda, etc. Comme dans son film Bowling for Colombine, Mike en profite pour revenir sur ses sujets de prédilection : d'abord, il dénonce "les États-Unis de la panique", cette peur alimentée par les attentats du 11 septembre qui a permis l'instauration du fameux Patriot Act, loi réduisant singulièrement les libertés individuelles aux États-Unis. Alors "comment stopper le terrorisme ? En cessant d'être terroriste !" : Mike exhorte les dirigeants américains à ne plus soutenir les dictatures, à détruire leurs propres armes de destruction massive, à cesser de monopoliser les richesses du monde et de bombarder des civils... Ensuite, d'après Mike, "le plus grand succès de la guerre contre le terrorisme, c'est peut-être d'avoir réussi à nous faire oublier la guerre que mènent les patrons contre le peuple américain" : Mike revient, bien sûr, sur le scandale Enron, dont le PDG a largement financé la campagne de George W... Enfin, Mike met à bas un poncif : "L'Amérique a viré à droite". D'après des enquêtes d'opinion très sérieuses, 57 % des Américains sont favorables à l'avortement, 83 % approuvent les objectifs du mouvement écologiste, 94 % souhaitent une législation fédérale sur l'achat et l'usage des armes à feu, 88 % sont opposés à la discrimination à l'embauche contre les homosexuels... Bref, W. n'est pas indéboulonnable. Journaliste, scénariste, acteur, producteur, réalisateur pour la télévision et le cinéma, Michael Moore a une fois de plus frappé fort et juste. N'attendez pas de "scoops" (par exemple, les relations de business entre le président Bush et la famille Ben Laden sont déjà connues, voir Ben Laden, la vérité interdite ou Le Monde secret de Bush). La liberté de ton de Mike – parfois carrément grossier – peut étonner, mais son humour irrésistible et le recoupement de faits vérifiés font de Tous aux abris ! une lecture stimulante, voire hilarante. --Valérie Plomb --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 334  pages
    • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx17.6cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   10 X 18 Paru le
    • Collection : Fait et cause
    • ISBN :  2264039957
    • EAN13 :  9782264039958
    • Langue : Français

    D'autres livres de Michael Moore

    Dégraissez- moi ça !

    Comment noyer les quartiers chics de Los Angeles sous les ordures, comment organiser des émeutes, comment rentrer illégalement sur le territoire des Etats-Unis... voilà le programme délirant du livre de Michael Moore, ex-ouvrier chez General Motors devenu depuis réalisateur, écrivain, acteur,...

    Mike contre-attaque ! Bienvenue aux Etats Stupides d'Amérique

    Journaliste, scénariste, producteur, acteur et réalisateur (Roger et moi et The Big One), Michael Moore est devenu le poil à gratter de la bonne conscience puritaine et du consensus patriotique aux États-Unis. Dans son précédent ouvrage, Dégraissez-moi ça, Petite balade dans le cauchemar, il...

    Mike contre-attaque ! : Bienvenue aux Etats Stupides d'Amérique

    Journaliste, scénariste, producteur, acteur et réalisateur (Roger et moi et The Big One), Michael Moore est devenu le poil à gratter de la bonne conscience puritaine et du consensus patriotique aux États-Unis. Dans son précédent ouvrage, Dégraissez-moi ça, Petite balade dans le cauchemar, il...

    Dégraissez-moi ça !

    Comment noyer les quartiers chics de Los Angeles sous les ordures, comment organiser des émeutes, comment rentrer illégalement sur le territoire des Etats-Unis... voilà le programme délirant du livre de Michael Moore, ex-ouvrier chez General Motors devenu depuis réalisateur, écrivain, acteur,...

    Voir tous les livres de Michael Moore

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Michael Moore revient, et il n'est pas content ! Sa cible, cette fois-ci, n'est rien moins que George W. Bush, actuel président des États-Unis. Mike, "l'arme de dérision massive", est prêt à tout pour que W. ne soit pas réélu en novembre 2004, même dépenser le super cadeau fiscal que l'administration Bush lui a fait pour soutenir les démocrates... Mais pourquoi tant de colère ? C'est sans doute que Mike n'a pas digéré que les presque 3 000 victimes des attentats du 11 septembre soient instrumentalisées par W. Bush et son administration pour justifier deux "guerres contre le terrorisme" – en Afghanistan puis en Irak. Mike n'apprécie pas non plus les relations plus que troubles entre business et politique au sein même de l'administration Bush, et la forte odeur de pétrole qui s'en dégage. La famille de George W. Bush (alias "George d'Arabie"), qui a fait fortune dans le pétrole, n'a-t-elle pas des relations privilégiées depuis vingt-cinq ans avec la famille Ben Laden, ainsi qu'avec la famille régnante en Arabie Saoudite ? Et Mike s'énerve franchement lorsqu'il a le sentiment qu'on lui ment. Il fait ainsi la liste des "super Big Mac" que "Bush Burger" tente de faire avaler à ses concitoyens, tels que : l'Irak possède des armes de destruction massive, Bagdad a des liens avec el-Qaeda, etc. Comme dans son film Bowling for Colombine, Mike en profite pour revenir sur ses sujets de prédilection : d'abord, il dénonce "les États-Unis de la panique", cette peur alimentée par les attentats du 11 septembre qui a permis l'instauration du fameux Patriot Act, loi réduisant singulièrement les libertés individuelles aux États-Unis. Alors "comment stopper le terrorisme ? En cessant d'être terroriste !" : Mike exhorte les dirigeants américains à ne plus soutenir les dictatures, à détruire leurs propres armes de destruction massive, à cesser de monopoliser les richesses du monde et de bombarder des civils... Ensuite, d'après Mike, "le plus grand succès de la guerre contre le terrorisme, c'est peut-être d'avoir réussi à nous faire oublier la guerre que mènent les patrons contre le peuple américain" : Mike revient, bien sûr, sur le scandale Enron, dont le PDG a largement financé la campagne de George W... Enfin, Mike met à bas un poncif : "L'Amérique a viré à droite". D'après des enquêtes d'opinion très sérieuses, 57 % des Américains sont favorables à l'avortement, 83 % approuvent les objectifs du mouvement écologiste, 94 % souhaitent une législation fédérale sur l'achat et l'usage des armes à feu, 88 % sont opposés à la discrimination à l'embauche contre les homosexuels... Bref, W. n'est pas indéboulonnable. Journaliste, scénariste, acteur, producteur, réalisateur pour la télévision et le cinéma, Michael Moore a une fois de plus frappé fort et juste. N'attendez pas de "scoops" (par exemple, les relations de business entre le président Bush et la famille Ben Laden sont déjà connues, voir Ben Laden, la vérité interdite ou Le Monde secret de Bush). La liberté de ton de Mike – parfois carrément grossier – peut étonner, mais son humour irrésistible et le recoupement de faits vérifiés font de Tous aux abris ! une lecture stimulante, voire hilarante. --Valérie Plomb --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.