share_book
Envoyer cet article par e-mail

OEuvres 4. Conception du monde et analyse de l'homme depuis la renaissance et la réforme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
OEuvres 4. Conception du monde et analyse de l'homme depuis la renaissance et la réforme

OEuvres 4. Conception du monde et analyse de l'homme depuis la renaissance et la réforme

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "OEuvres 4. Conception du monde et analyse de l'homme depuis la renaissance et la réforme"

    Les textes réunis dans ce volume, parus entre 1891 et 1904, prolongent et concrétisent le projet d'une critique de la raison historique élaboré dans l' Introduction aux sciences de l'esprit de 1883 (Éd. du Cerf, 1992). Il s'agit d'une véritable histoire des idées, qui vise à fonder la compréhension des systèmes de pensée liés à l'avènement du monde moderne sur l'analyse conjointe des singularités humaines et de leurs solidarités culturelles. A la différence de Hegel, Dilthey part de l'individu particulier, dont les expressions vitales s'organisent et se reflètent dans l'univers de la culture, avant de recevoir, en retour, la sanction de l'objectivité conceptuelle. Objectivité toute relative, puisqu'elle peut à son tour être projetée dans un nouvel horizon de sens, qui marque une étape ultérieure du processus infini de l'objectivation. Conçu comme une succession de réinterprétations, le mouvement de l'histoire oblige ainsi l'historien à entrer dans le cercle herméneutique. Cette contrainte méthodologique, fermement revendiquée par Dilthey, constitue encore aujourd'hui l'intérêt et l'actualité de ses recherches.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 471  pages
    • Dimensions :  3.8cmx14.0cmx22.8cm
    • Poids : 662.2g
    • Editeur :   Cerf Paru le
    • Collection : Passages
    • ISBN :  2204061034
    • EAN13 :  9782204061032
    • Langue : Français

    D'autres livres de  Sylvie Mesure

    Leçons sur l'histoire

    Ce volume réunit deux cours inédits prononcés au Collège de France, entre 1972 et 1974. Trente-cinq ans après l'Introduction à la philosophie de l'histoire, ces Leçons restituent la tonalité propre d'un enseignement, témoignent de l'extraordinaire ouverture d'une pensée constamment mise à...

    Prix : 130 DH
    Introduction à la philosophie de l'histoire

    La vérité scientifique se détache de la conscience qui l'a élaborée puisque, à un certain degré d'approximation, elle vaut éternellement. En va-t-il de même pour la reconstitution historique ? L'historien ne s'exprime-t-il pas, lui-même et son époque, dans sa vision du passé ? Est-ce ...

    Prix : 160 DH

    Voir tous les livres de  Sylvie Mesure

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Les textes réunis dans ce volume, parus entre 1891 et 1904, prolongent et concrétisent le projet d'une critique de la raison historique élaboré dans l' Introduction aux sciences de l'esprit de 1883 (Éd. du Cerf, 1992). Il s'agit d'une véritable histoire des idées, qui vise à fonder la compréhension des systèmes de pensée liés à l'avènement du monde moderne sur l'analyse conjointe des singularités humaines et de leurs solidarités culturelles. A la différence de Hegel, Dilthey part de l'individu particulier, dont les expressions vitales s'organisent et se reflètent dans l'univers de la culture, avant de recevoir, en retour, la sanction de l'objectivité conceptuelle. Objectivité toute relative, puisqu'elle peut à son tour être projetée dans un nouvel horizon de sens, qui marque une étape ultérieure du processus infini de l'objectivation. Conçu comme une succession de réinterprétations, le mouvement de l'histoire oblige ainsi l'historien à entrer dans le cercle herméneutique. Cette contrainte méthodologique, fermement revendiquée par Dilthey, constitue encore aujourd'hui l'intérêt et l'actualité de ses recherches.