share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bergson et le christ des Évangiles. Bibliographie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bergson et le christ des Évangiles. Bibliographie

Bergson et le christ des Évangiles. Bibliographie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bergson et le christ des Évangiles. Bibliographie"

Henri Gouhier présente ce livre comme une "Introduction" à la lecture des deux sources de la morale et de la religion (ouvrage paru en 1932, 25 ans après l'évolution créatrice). S'y affirme un "spiritualisme positif" dans la lignée de Ravaisson, sorte de défi, dans le contexte de l'époque. L'historien met au centre de son étude l'idée proprement bergsonienne de création - distincte de celle de causalité - liée à une nouvelle vision du réel, qui va s'étendre jusqu'à la bonne nouvelle. L'élan vital crée d'abord des espèces sans histoire, puis l'espèce des créateurs d'histoire : artiste, héros moral, grand mystique, et enfin, au plus haut, celui en lequel l'évolution devient parfaitement créatrice et l'homme parfaitement homme : le Christ des Evangiles, personnage philosophique (que Gouhier compare au Christ de Spinoza et à celui de Rousseau). Bergson ne le rencontre que dans sa philosophie, demeurant sur le seuil de la foi chrétienne, qu'en tant que philosophie il s'interdit de franchir. A la différence d'autres interprètes (notamment au sujet du testament de Bergson), s'en tenant aux textes publies par le philosophe, l'historien prudent conclut : "Bergson ne peut aller au-delà du bergsonisme". Cette étude demeure actuelle en un temps ou le développement des sciences biologiques pose à la conscience des questions essentielles.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 145  pages
  • Dimensions :  1.2cmx13.4cmx20.6cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Vrin 
  • Collection : Vrin Reprise
  • ISBN :  2711609251
  • EAN13 :  9782711609253
  • Classe Dewey :  143
  • Langue : Français

D'autres livres de Henri Gouhier

Le Théâtre et l'existence,

La philosophie du drame n'est pas chose nouvelle ; mais, le plus souvent, elle est entièrement constituée avant même que la métaphysique rencontre le théâtre. Le tragique, par exemple, trouve son sens au sein d'une vision du monde à laquelle le théâtre vient ensuite offrir une [....]...

Voir tous les livres de Henri Gouhier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Henri Gouhier présente ce livre comme une "Introduction" à la lecture des deux sources de la morale et de la religion (ouvrage paru en 1932, 25 ans après l'évolution créatrice). S'y affirme un "spiritualisme positif" dans la lignée de Ravaisson, sorte de défi, dans le contexte de l'époque. L'historien met au centre de son étude l'idée proprement bergsonienne de création - distincte de celle de causalité - liée à une nouvelle vision du réel, qui va s'étendre jusqu'à la bonne nouvelle. L'élan vital crée d'abord des espèces sans histoire, puis l'espèce des créateurs d'histoire : artiste, héros moral, grand mystique, et enfin, au plus haut, celui en lequel l'évolution devient parfaitement créatrice et l'homme parfaitement homme : le Christ des Evangiles, personnage philosophique (que Gouhier compare au Christ de Spinoza et à celui de Rousseau). Bergson ne le rencontre que dans sa philosophie, demeurant sur le seuil de la foi chrétienne, qu'en tant que philosophie il s'interdit de franchir. A la différence d'autres interprètes (notamment au sujet du testament de Bergson), s'en tenant aux textes publies par le philosophe, l'historien prudent conclut : "Bergson ne peut aller au-delà du bergsonisme". Cette étude demeure actuelle en un temps ou le développement des sciences biologiques pose à la conscience des questions essentielles.