share_book
Envoyer cet article par e-mail

La culture du nouveau capitalisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La culture du nouveau capitalisme

La culture du nouveau capitalisme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La culture du nouveau capitalisme"

Richard Sennet se penche, dans cet essai, sur les ruptures qu'introduit le nouveau capitalisme par rapport aux aspirations libertaires des années soixante. A l'éclatement des bureaucraties et des contraintes répond désormais la fragmentation de la vie sociale et des êtres humains. Et à la dissociation du pouvoir et de l'autorité, sur un plan politique, correspond, sur un plan économique, la fracture entre la réussite personnelle et le progrès social. En d'autres termes, nous assistons à une véritable dérive non progressiste de la culture néo-capitaliste. L'individu à l'ère de la fragmentation est ainsi soumis à trois pressions considérables : être capable de se définir à travers de constantes mutations professionnelles et en l'absence d'institutions susceptibles de donner un sens à la vie ; rester à la hauteur dans une société où le talent n'a plus sa place et où les compétences deviennent rapidement obsolètes ; être friand de nouveauté au lieu de se souvenir du passé. Sennett parie sur une révolte contre cette culture de la superficialité, où le consumérisme tient lieu de politique et les gadgets de mesures sociales.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 157  pages
  • Dimensions :  1.0cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Hachette Littératures Paru le
  • Collection : Pluriel
  • ISBN :  2012793584
  • EAN13 :  9782012793583

D'autres livres de Richard Sennett

La culture du nouveau capitalisme

Poursuivant son analyse des métamorphoses du capitalisme,Richard Sennett se penche, dans ce nouvel essai, sur l'évolution des institutions, des compétences et des formes de consommation par rapport aux aspirations libertaires des années soixante. A l'éclatement des bureaucraties et des [.......

La conscience de l'oeil

Ce livre est consacré à un problème très contemporain: le manque d'échanges et d'interaction sociale entre les divers fragments qui composent la mosaïque urbaine. Le Paris d'aujourd'hui est une ville qui doit concilier le local et le global, elle est marquée par une grande diversité [.......

Le Travail sans qualités

Quand un Anglais découvre le travailleur jetable Absence de confiance, crainte de l'échec, flexibilité : Richard Sennett, un sociologue londonien, a enquêté sur le malaise des salariés. Des ravages du capitalisme flexible. Tel aurait pu être le sous-titre du livre de Richard Sennett qui ...

Voir tous les livres de Richard Sennett

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Richard Sennet se penche, dans cet essai, sur les ruptures qu'introduit le nouveau capitalisme par rapport aux aspirations libertaires des années soixante. A l'éclatement des bureaucraties et des contraintes répond désormais la fragmentation de la vie sociale et des êtres humains. Et à la dissociation du pouvoir et de l'autorité, sur un plan politique, correspond, sur un plan économique, la fracture entre la réussite personnelle et le progrès social. En d'autres termes, nous assistons à une véritable dérive non progressiste de la culture néo-capitaliste. L'individu à l'ère de la fragmentation est ainsi soumis à trois pressions considérables : être capable de se définir à travers de constantes mutations professionnelles et en l'absence d'institutions susceptibles de donner un sens à la vie ; rester à la hauteur dans une société où le talent n'a plus sa place et où les compétences deviennent rapidement obsolètes ; être friand de nouveauté au lieu de se souvenir du passé. Sennett parie sur une révolte contre cette culture de la superficialité, où le consumérisme tient lieu de politique et les gadgets de mesures sociales.