share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Larmes noires de Mary Luther

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Larmes noires de Mary Luther

Les Larmes noires de Mary Luther

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Larmes noires de Mary Luther"

Août 1954, Caroline du Nord. Juby Watts, 13 ans, part en vacances sans son père, resté travailler dans son entreprise de menuiserie. Destination : la Floride. C'est Paula, mère distante et fumeuse invétérée, qui conduit la Packard familiale. Stell, la soeur aînée de Juby, trépigne à l'idée de prendre le volant pour la première fois. Parquée à l'arrière avec les enfants, la bonne noire, Mary, ne participe pas aux conversations qui vont bon train dans l'habitacle de la voiture. D'aussi loin que Juby se souvienne, Mary a toujours été là pour lui prodiguer amour et réconfort. Wickens (Georgie), Pensacola (Floride), Opelika (Alabama)... Ce long périple amène la famille à traverser de nombreux états sudistes où la ségrégation fait rage. Juby découvre avec étonnement les panneaux aux abords des villes, rappelant que les noirs et les blancs ne sauraient être égaux. Un racisme qui fait écho à sa propre histoire, à son père, Bill, un homme violent qui pense que les noirs ne méritent pas de droits civiques, et à Mary, qui supporte les brimades sans mot dire. À mesure que la voiture s'enfonce toujours plus loin dans le Sud, la tension, palpable, libère dans son sillage un écheveau de haine et d'intolérance... jusqu'à ce que le drame éclate. Un drame dont Juby ne sortira pas indemne. Porté par des dialogues puissants, Les larmes noires de Mary Luther aborde avec un charme indéniable l'ambiguïté des liens qui unissaient les familles blanches à ces femmes de couleur qui élevaient leurs enfants. À travers le regard plein de candeur d'une adolescente, c'est tout une époque honteuse de l'Histoire américaine qui se rejoue. Un voyage initiatique cruel, sur la fin de l'innocence.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 381  pages
  • Dimensions :  3.4cmx14.2cmx22.4cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Balland Paru le
  • Collection : Littérature étrangère
  • ISBN :  2353151418
  • EAN13 :  9782353151417
  • Langue : Français

D'autres livres de Anna Jean Mayhew

The Dry Grass of August

On a scorching day in August 1954, thirteen-year-old Jubie Watts leaves Charlotte, North Carolina, with her family for a Florida vacation. Crammed into the Packard along with Jubie are her three siblings, her mother, and the family's black maid, Mary Luther. For as long as Jubie can remember, Mary h...

Voir tous les livres de Anna Jean Mayhew

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Août 1954, Caroline du Nord. Juby Watts, 13 ans, part en vacances sans son père, resté travailler dans son entreprise de menuiserie. Destination : la Floride. C'est Paula, mère distante et fumeuse invétérée, qui conduit la Packard familiale. Stell, la soeur aînée de Juby, trépigne à l'idée de prendre le volant pour la première fois. Parquée à l'arrière avec les enfants, la bonne noire, Mary, ne participe pas aux conversations qui vont bon train dans l'habitacle de la voiture. D'aussi loin que Juby se souvienne, Mary a toujours été là pour lui prodiguer amour et réconfort. Wickens (Georgie), Pensacola (Floride), Opelika (Alabama)... Ce long périple amène la famille à traverser de nombreux états sudistes où la ségrégation fait rage. Juby découvre avec étonnement les panneaux aux abords des villes, rappelant que les noirs et les blancs ne sauraient être égaux. Un racisme qui fait écho à sa propre histoire, à son père, Bill, un homme violent qui pense que les noirs ne méritent pas de droits civiques, et à Mary, qui supporte les brimades sans mot dire. À mesure que la voiture s'enfonce toujours plus loin dans le Sud, la tension, palpable, libère dans son sillage un écheveau de haine et d'intolérance... jusqu'à ce que le drame éclate. Un drame dont Juby ne sortira pas indemne. Porté par des dialogues puissants, Les larmes noires de Mary Luther aborde avec un charme indéniable l'ambiguïté des liens qui unissaient les familles blanches à ces femmes de couleur qui élevaient leurs enfants. À travers le regard plein de candeur d'une adolescente, c'est tout une époque honteuse de l'Histoire américaine qui se rejoue. Un voyage initiatique cruel, sur la fin de l'innocence.