share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les pendus

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les pendus

Les pendus

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les pendus"

Ce roman je ne l'ai pas écrit. Je l'ai sécrété. Il a débordé de ma peau, de ma bouche et de mon sexe. C'est l'histoire d'amour qui dit à la misère d'aller se faire foutre, le temps d'un roman. C'est le roman de la drogue qui n'en finit pas d'adoucir les chagrins, le roman de la poésie qui n'en finit pas d'embellir la vie. C'est le roman de Gaston. Gaston récitait des vers de François Villon dans un bar d'égarés. Il faisait crever d'émotion les têtes soûles qui l'écoutaient. Un beau matin, viré. Le cul froid sur le pavé. Pour se tenir compagnie, il a inventé des mots, un dialecte de lutteur, de forcené du bonheur. Il s'est fait collectionneur de cheveux. Anti-mendiant. Confident des camés. Soupirant fou de Mariette. Père poule en quête de son poussin Julien. Indéfectible alcoolique. Opiniâtre espérant. J'entends sa voix. Sa rage amoureuse. Il sait cueillir la joie où elle n'est pas. Il a ce don, Gaston.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 174  pages
  • Dimensions :  1.4cmx13.0cmx20.4cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions Ramsay Paru le
  • Collection : PAPILLONS DE NU
  • ISBN :  2841149595
  • EAN13 :  9782841149599
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Émilie de Turckheim

Héloise est chauve

" Tout le monde la voit. Elle hameçonne les hommes des trottoirs, des voitures, de tous les âges, des terrasses de café, guêpes posées sur sa beauté. " Héloïse a cinq mois et une tétine dans la bouche quand elle tombe amoureuse du Dr Lawrence Calvagh. A treize ans - grâce intacte, corps in...

Les Amants terrestres

Fantasmes, rêves et déchirures... Dans l'Amérique profonde, on rêve : Sharleen rêve, Lily rêve, Amy rêve, Abel rêve... Tous rêvent d'amour et de passion. Des rêves qui se transforment en une réalité glauque, pathétique et tragique. Un bouleversement constant, une sensibilité exacerbée...

Chute libre

À la fois roman noir, thriller, polar, voilà un roman intense où comme dans la vie, tout compte. Pas seulement la seconde du crime mais la mémoire, les jeux de l'enfance, les amours perdues, le café de l'université... tout ce qui a laissé une empreinte sur la peau. Ici, la littérature est cr...

Voir tous les livres de Émilie de Turckheim

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Ce roman je ne l'ai pas écrit. Je l'ai sécrété. Il a débordé de ma peau, de ma bouche et de mon sexe. C'est l'histoire d'amour qui dit à la misère d'aller se faire foutre, le temps d'un roman. C'est le roman de la drogue qui n'en finit pas d'adoucir les chagrins, le roman de la poésie qui n'en finit pas d'embellir la vie. C'est le roman de Gaston. Gaston récitait des vers de François Villon dans un bar d'égarés. Il faisait crever d'émotion les têtes soûles qui l'écoutaient. Un beau matin, viré. Le cul froid sur le pavé. Pour se tenir compagnie, il a inventé des mots, un dialecte de lutteur, de forcené du bonheur. Il s'est fait collectionneur de cheveux. Anti-mendiant. Confident des camés. Soupirant fou de Mariette. Père poule en quête de son poussin Julien. Indéfectible alcoolique. Opiniâtre espérant. J'entends sa voix. Sa rage amoureuse. Il sait cueillir la joie où elle n'est pas. Il a ce don, Gaston.