share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les révolutions de France et d'Amérique : La violence et la sagesse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les révolutions de France et d'Amérique : La violence et la sagesse

Les révolutions de France et d'Amérique : La violence et la sagesse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les révolutions de France et d'Amérique : La violence et la sagesse"

Dans cette histoire jumelée des deux révolutions, Georges Gusdorf, insensible aux mythes, aux tabous et aux lavages de cerveau, montre qu'il est inepte d'apparenter les événements survenus à quelques années de distance des deux côtés de l'Océan. Les Américains n'ont pas cherché à exterminer les opposants. Les pères fondateurs des Etats-Unis parvinrent à assurer les équilibres de la nation qu'ils créaient. En fait, ce fut une évolution et non une révolution. D'abord bien disposés envers la Révolution française, les Américains furent consternés puis scandalisés par son dérapage meurtrier, par son sectarisme qui l'a conduite à vouloir abolir l'histoire, le patrimoine et les coutumes du pays, par sa course à l'abîme. La Révolution française leur apparut comme une transe collective incompréhensible et menaçante. Les inspirateurs de la démocratie américaine virent alors en leurs anciens alliés français des ennemis potentiels. Cette histoire comparée des deux grands événements fondateurs de l'histoire contemporaine est un grand coup de pied dans les clichés falsificateurs... et suscite une réflexion utile sur le sens et l'essence de la démocratie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 253  pages
  • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx16.6cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Editions De La Table Ronde Paru le
  • Collection : La petite Vermillon
  • ISBN :  2710328178
  • EAN13 :  9782710328179
  • Classe Dewey :  944.04
  • Langue : Français

D'autres livres de Georges Gusdorf

Le Romantisme, tome 2

L'âge des Lumières s'achève dans la Terreur, les persécutions, la guerre généralisée. Vingt années de convulsions s'annoncent pour l'Europe transformée en champ de bataille. La raison militante des Lumières, opératrice du progrès de l'humanité, cède la place à la raison militaire du g...

Le Romantisme, tome 1

L'âge des Lumières s'achève dans la Terreur, les persécutions, la guerre généralisée. Vingt années de convulsions s'annoncent pour l'Europe transformée en champ de bataille. La raison militante des Lumières, opératrice du progrès de l'humanité, cède la place à la raison militaire du g...

La parole

Si de nombreuses disciplines s'intéressent à certains des aspects de la parole, seule la philosophie peut donner, selon Georges Gusdorf, une compréhension d'ensemble de cette fonction constitutive de la réalité humaine. Cette étude est une réflexion éthique sur le sens de la parole, de la pa...

Voir tous les livres de Georges Gusdorf

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans cette histoire jumelée des deux révolutions, Georges Gusdorf, insensible aux mythes, aux tabous et aux lavages de cerveau, montre qu'il est inepte d'apparenter les événements survenus à quelques années de distance des deux côtés de l'Océan. Les Américains n'ont pas cherché à exterminer les opposants. Les pères fondateurs des Etats-Unis parvinrent à assurer les équilibres de la nation qu'ils créaient. En fait, ce fut une évolution et non une révolution. D'abord bien disposés envers la Révolution française, les Américains furent consternés puis scandalisés par son dérapage meurtrier, par son sectarisme qui l'a conduite à vouloir abolir l'histoire, le patrimoine et les coutumes du pays, par sa course à l'abîme. La Révolution française leur apparut comme une transe collective incompréhensible et menaçante. Les inspirateurs de la démocratie américaine virent alors en leurs anciens alliés français des ennemis potentiels. Cette histoire comparée des deux grands événements fondateurs de l'histoire contemporaine est un grand coup de pied dans les clichés falsificateurs... et suscite une réflexion utile sur le sens et l'essence de la démocratie.