share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire de la folie à l'age classique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire de la folie à l'age classique

Histoire de la folie à l'age classique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Histoire de la folie à l'age classique"

Voici sans conteste la plus littéraire des oeuvres de Michel Foucault. L'auteur reconnaissait lui-même avoir travaillé le style de ce texte comme il ne l'avait jamais fait pour aucun autre. Remarquable pour ses qualités formelles, l'ouvrage l'est aussi pour l'originalité de sa méthode. En effet, Foucault n'entreprend de faire l'histoire de la folie que pour dessiner les contours d'une histoire de la rationalité. Il ne s'agit pas de désigner la folie du point de vue de la raison, mais de découvrir le champ de la rationalité du point de vue de ce qu'il ne comprend pas et exclut. Les plus belles pages, à cet égard, sont celles où Foucault redonne au fou la parole, de telle sorte que c'est à lui de désigner comme autre le discours de la raison et de révéler l'étrangeté du monde qui le refuse. Antonin Artaud, s'exprimant des bords de l'abîme où son oeuvre s'est échouée ou encore Hölderlin, nous en apprennent ainsi davantage sur les limites de la raison que sur les profondeurs du gouffre où ils menacent de se perdre. Un ouvrage fleuve où l'on doit consentir à chavirer pour mieux se retrouver. --Paul Klein --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Bib Histoires
  • ISBN :  2070282481
  • EAN13 :  9782070282487
  • Langue : Français

D'autres livres de FOUCAULT

Il Faut Defendre La Societe

Dans le cours de 1976, " Il faut défendre la société ", Michel Foucault s'interroge sur la pertinence du modèle de la guerre pour analyser les relations de pouvoir. Michel Foucault en définit deux formes : le pouvoir disciplinaire, qui s'applique sur le corps par le moyen des techniques de ...

Prix : 275 DH
L'Archéologie du savoir

Expliquer ce que j'avais voulu faire dans les livres précédents où tant de choses encore étaient restées obscures ? Pas seulement, pas exactement, mais en allant un peu plus loin, revenir, comme par un nouveau tour de spirale, en deça de ce que j'avais entrepris ; montrer d'où je parlais ;...

Voir tous les livres de FOUCAULT

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Voici sans conteste la plus littéraire des oeuvres de Michel Foucault. L'auteur reconnaissait lui-même avoir travaillé le style de ce texte comme il ne l'avait jamais fait pour aucun autre. Remarquable pour ses qualités formelles, l'ouvrage l'est aussi pour l'originalité de sa méthode. En effet, Foucault n'entreprend de faire l'histoire de la folie que pour dessiner les contours d'une histoire de la rationalité. Il ne s'agit pas de désigner la folie du point de vue de la raison, mais de découvrir le champ de la rationalité du point de vue de ce qu'il ne comprend pas et exclut. Les plus belles pages, à cet égard, sont celles où Foucault redonne au fou la parole, de telle sorte que c'est à lui de désigner comme autre le discours de la raison et de révéler l'étrangeté du monde qui le refuse. Antonin Artaud, s'exprimant des bords de l'abîme où son oeuvre s'est échouée ou encore Hölderlin, nous en apprennent ainsi davantage sur les limites de la raison que sur les profondeurs du gouffre où ils menacent de se perdre. Un ouvrage fleuve où l'on doit consentir à chavirer pour mieux se retrouver. --Paul Klein --Ce texte fait référence à l'édition Poche .