share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bleus en poudres : De l'Art à l'Industrie, 5000 ans d'innovations

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bleus en poudres : De l'Art à l'Industrie, 5000 ans d'innovations

Bleus en poudres : De l'Art à l'Industrie, 5000 ans d'innovations

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bleus en poudres : De l'Art à l'Industrie, 5000 ans d'innovations"

Qui aurait imaginé que la recette secrète tant cherchée du bleu égyptien se trouvait parmi les 20000 tablettes de la bibliothèque d'Assourbanipal ? Quel pigment bleu Giotto employait-il pour ses peintures murales, et d'où venait-il? N'est-il pas étrange que l'Espagne n'ait pas su tirer profit des fabrications de bleus mayas qui se faisaient sur une grande échelle en Nouvelle-Espagne? Saviez-vous que les bleus décorant la porcelaine chinoise au XVIIIe siècle provenaient de Saxe et que c'étaient les Hollandais qui en faisaient commerce? Dans la nombreuse famille des pigments, les bleus sont tout à fait particuliers. Tout d'abord ils sont presque tous artificiels. Du bleu égyptien au bleu de phtalocyanine de cuivre, en passant par les bleus maya et Han, le smalt, les cendres bleues, le bleu de Prusse et l'outremer, l'on ne peut être qu'admiratif devant la variété des solutions techniques trouvées. Mais surtout, dès le XVIe siècle, ils sont fabriqués à l'échelle industrielle car ils servent à l'azurage des papiers et des textiles. Il en résulte qu'ils donnent lieu à des commerces très lucratifs, et la concurrence est rude entre pigments et nations. Issus d'archives peu connues ou inédites ainsi que des derniers résultats de la recherche chaque chapitre de ce livre fait découvrir l'aventure de ces produits peu communs, les Bleus en poudres.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 422  pages
  • Dimensions :  2.6cmx16.0cmx23.8cm
  • Poids : 680.4g
  • Editeur :   Presses De L'ecole Des Mines Paru le
  • Collection : Sciences de la matière
  • ISBN :  2911762827
  • EAN13 :  9782911762826
  • Classe Dewey :  609
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Qui aurait imaginé que la recette secrète tant cherchée du bleu égyptien se trouvait parmi les 20000 tablettes de la bibliothèque d'Assourbanipal ? Quel pigment bleu Giotto employait-il pour ses peintures murales, et d'où venait-il? N'est-il pas étrange que l'Espagne n'ait pas su tirer profit des fabrications de bleus mayas qui se faisaient sur une grande échelle en Nouvelle-Espagne? Saviez-vous que les bleus décorant la porcelaine chinoise au XVIIIe siècle provenaient de Saxe et que c'étaient les Hollandais qui en faisaient commerce? Dans la nombreuse famille des pigments, les bleus sont tout à fait particuliers. Tout d'abord ils sont presque tous artificiels. Du bleu égyptien au bleu de phtalocyanine de cuivre, en passant par les bleus maya et Han, le smalt, les cendres bleues, le bleu de Prusse et l'outremer, l'on ne peut être qu'admiratif devant la variété des solutions techniques trouvées. Mais surtout, dès le XVIe siècle, ils sont fabriqués à l'échelle industrielle car ils servent à l'azurage des papiers et des textiles. Il en résulte qu'ils donnent lieu à des commerces très lucratifs, et la concurrence est rude entre pigments et nations. Issus d'archives peu connues ou inédites ainsi que des derniers résultats de la recherche chaque chapitre de ce livre fait découvrir l'aventure de ces produits peu communs, les Bleus en poudres.