share_book
Envoyer cet article par e-mail

La France en Algérie 1830-1954

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La France en Algérie 1830-1954

La France en Algérie 1830-1954

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La France en Algérie 1830-1954"

    Débarqués en Algérie en 1830, les Français ont colonisé le pays avec brutalité et méthode. Durant un peu plus d'un siècle, ils ont refusé toutes les réformes qui auraient fait des habitants de ce territoire deux fois grand comme la France des citoyens à part entière, avant de rechercher maladroitement, dans le désordre de l'après-guerre, des solutions à une situation qu'ils avaient laissé pourrir. Cinquante ans après les accords d'Évian, ce livre extrêmement documenté est le récit sans concessions et sans parti pris d'un irrémédiable divorce. Pendant cent trente ans, la politique française en Algérie a été une succession d'aveuglement devant la réalité, de réformes inabouties et de recours privilégié à la force. L'ouvrage retrace d'abord les circonstances dans lesquelles s'est exercée la colonisation française : une période marquée par les guerres européennes, qui ont conduit les gouvernements à considérer cette colonie comme un réservoir en hommes et en matières premières, et cela jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, qui fait d'Alger le centre de la France Libre et un enjeu stratégique dans les relations entre les Alliés. Il analyse ensuite les projets de loi et de réformes qui se sont succédé depuis 1945 et la répression sanglante des émeutes de Sétif. Cette période, qui va jusqu'au déclenchement de la guerre d'Algérie en 1954, est encore méconnue, tant les historiens ont tendance à considérer ce qui s'est produit par la suite comme inéluctable. L'auteur s'attache au contraire à analyser comment les « hommes nouveaux » de la IVe République se sont trouvés confrontés à une situation de fait qui n'était pas encore forcément une situation de conflit, en quels termes ils ont essayé de résoudre la « question algérienne », comment et pourquoi tous les projets de réformes mis en chantier n'ont pas vu le jour, en somme à quels intérêts, à quelles pesanteurs idéologiques, ils se sont heurtés. Un angle d'étude novateur, alors que le cinquantenaire des accords d'Évian va produire une offre éditoriale axée davantage sur les événements de la guerre et de l'indépendance. Sommaire Le temps des choix, 1830-1870. L'immobilisme de la IIIe République L'épreuve de la guerre. La politique du CFLN, 1943-1944. Le GPRF loin d'Alger, 1944-1945. Le statut de l'Algérie en débat. Réformes tardives.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 560  pages
    • Dimensions :  4.4cmx14.4cmx19.8cm
    • Poids : 557.9g
    • Editeur :   Vendemiaire Paru le
    • Collection : Chroniques
    • ISBN :  2363580273
    • EAN13 :  9782363580276
    • Langue : Français

    D'autres livres de Guy Pervillé

    De l'Empire français à la décolonisation

    Tragique épisode de l'Histoire de la France contemporaine, la décolonisation est aussi le plus mal connu : il n'existe pas d'histoire officielle ni de version consensuelle, mais des histoires partielles et partiales qui s'affrontent autour d'enjeux de mémoire. A la lumière des recherches ...

    Prix : 156 DH
    La guerre d'Algérie (1954-1962)

    L'Université de tous les savoirs continue… par la publication des conférences qui ont eu lieu au cours de l'année 2001-2002. La guerre d'Algérie est l'objet de controverses de plus en plus vives, aussi bien parmi les historiens que sur la scène publique. Les meilleurs spécialistes font le poi...

    Atlas de la guerre d'Algérie. De la conquête à l'indépendance

    L'ouvrage se découpe en deux grandes parties. La première présente les origines de la guerre d'Algérie (de 1830 à 1954). On part ici des données naturelles (relief, pluviométrie, végétation) afin de situer les régions de forte implantation coloniale et les régions propices à la résistan...

    La guerre d'Algérie

    Dans une perspective centrée sur la France, tout en montrant le point de vue algérien, et en partant de la chronologie des faits, cet ouvrage retrace l'histoire d'une décolonisation douloureuse. Il rappelle les origines lointaines et proches du conflit, puis l'extension du conflit, la guerre et e...

    Voir tous les livres de Guy Pervillé

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Débarqués en Algérie en 1830, les Français ont colonisé le pays avec brutalité et méthode. Durant un peu plus d'un siècle, ils ont refusé toutes les réformes qui auraient fait des habitants de ce territoire deux fois grand comme la France des citoyens à part entière, avant de rechercher maladroitement, dans le désordre de l'après-guerre, des solutions à une situation qu'ils avaient laissé pourrir. Cinquante ans après les accords d'Évian, ce livre extrêmement documenté est le récit sans concessions et sans parti pris d'un irrémédiable divorce. Pendant cent trente ans, la politique française en Algérie a été une succession d'aveuglement devant la réalité, de réformes inabouties et de recours privilégié à la force. L'ouvrage retrace d'abord les circonstances dans lesquelles s'est exercée la colonisation française : une période marquée par les guerres européennes, qui ont conduit les gouvernements à considérer cette colonie comme un réservoir en hommes et en matières premières, et cela jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, qui fait d'Alger le centre de la France Libre et un enjeu stratégique dans les relations entre les Alliés. Il analyse ensuite les projets de loi et de réformes qui se sont succédé depuis 1945 et la répression sanglante des émeutes de Sétif. Cette période, qui va jusqu'au déclenchement de la guerre d'Algérie en 1954, est encore méconnue, tant les historiens ont tendance à considérer ce qui s'est produit par la suite comme inéluctable. L'auteur s'attache au contraire à analyser comment les « hommes nouveaux » de la IVe République se sont trouvés confrontés à une situation de fait qui n'était pas encore forcément une situation de conflit, en quels termes ils ont essayé de résoudre la « question algérienne », comment et pourquoi tous les projets de réformes mis en chantier n'ont pas vu le jour, en somme à quels intérêts, à quelles pesanteurs idéologiques, ils se sont heurtés. Un angle d'étude novateur, alors que le cinquantenaire des accords d'Évian va produire une offre éditoriale axée davantage sur les événements de la guerre et de l'indépendance. Sommaire Le temps des choix, 1830-1870. L'immobilisme de la IIIe République L'épreuve de la guerre. La politique du CFLN, 1943-1944. Le GPRF loin d'Alger, 1944-1945. Le statut de l'Algérie en débat. Réformes tardives.