share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gazprom : L'arme de la Russie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gazprom : L'arme de la Russie

Gazprom : L'arme de la Russie

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Gazprom : L'arme de la Russie"

    Premier producteur mondial de gaz naturel, la Russie détiendrait un tiers des réserves avérées. C'est sous le contrôle de l'Etat, son actionnaire majoritaire, que la compagnie Gazprom, dont la capitalisation boursière de 343 milliards de dollars avoisine celle de Microsoft ou d'Exxon Mobil, exploite cette manne fabuleuse. Trois faits marquants de son histoire récente donnent la mesure des enjeux. Le 1°` janvier 2006; la Russie coupe le gaz à l'Ukraine. Conséquence immédiate : une chute de tension en Italie et en France ; l'UE réalise qu'elle dépend à 26 % du gaz russe, la Finlande à 100 %, la France à 25 %... En mai 2008, Dmitri Medvedev, le président du conseil de surveillance de Gazprom, est élu à la tête de la Fédération de Russie. En août 2008, lors de la guerre contre la Géorgie, la Russie entend aussi régler à son avantage le problème du tracé des routes du gaz dans la région caspienne. Deux journalistes russes, Mikhaïl Zygar et Valery Paniouchkine, se sont risqués à enquêter sur l'empire Gazprom passant outre l'avertissement d'Egor Gaïdar, le Premier ministre d'Eltsine : "Vous comprenez qu'on va vous tuer ?" Heureusement, les deux journalistes ont pu continuer leurs investigations et rencontrer les principaux artisans de cette success story. Il en ressort un tableau haut en couleurs qui n'est pas sans rappeler un "combat de bouledogues sous un tapis" où l'histoire de Gazprom recoupe celle de la Russie quand elle ne l'explique pas. Compagnie dont l'ambition déclarée est de devenir une des toutes premières sociétés mondiales, Gazprom voudrait, selon son PDG, être vu "comme Batman plutôt que comme Godzilla". A suivre les auteurs, ce n'est pas pour demain !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 363  pages
    • Dimensions :  3.0cmx12.6cmx19.0cm
    • Poids : 322.1g
    • Editeur :   Actes Sud Paru le
    • Collection : Questions de Société
    • ISBN :  2742778586
    • EAN13 :  9782742778584
    • Langue : Français

    D'autres livres de Valery Paniouchkine

    Le prisonnier du silence : L'ascension et la chute de Mikhaïl Khodorkovski

    En l'espace de dix ans, c'est-à-dire pendant les années " folles " qui suivirent la chute du communisme, Mikhaïl Khodorkovski est devenu l'homme le plus riche de Russie. Aujourd'hui il est ruiné, son groupe pétrolier Ioukos a été démembré, et il purge une peine de neuf ans dans un pénitenc...

    Voir tous les livres de Valery Paniouchkine

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Premier producteur mondial de gaz naturel, la Russie détiendrait un tiers des réserves avérées. C'est sous le contrôle de l'Etat, son actionnaire majoritaire, que la compagnie Gazprom, dont la capitalisation boursière de 343 milliards de dollars avoisine celle de Microsoft ou d'Exxon Mobil, exploite cette manne fabuleuse. Trois faits marquants de son histoire récente donnent la mesure des enjeux. Le 1°` janvier 2006; la Russie coupe le gaz à l'Ukraine. Conséquence immédiate : une chute de tension en Italie et en France ; l'UE réalise qu'elle dépend à 26 % du gaz russe, la Finlande à 100 %, la France à 25 %... En mai 2008, Dmitri Medvedev, le président du conseil de surveillance de Gazprom, est élu à la tête de la Fédération de Russie. En août 2008, lors de la guerre contre la Géorgie, la Russie entend aussi régler à son avantage le problème du tracé des routes du gaz dans la région caspienne. Deux journalistes russes, Mikhaïl Zygar et Valery Paniouchkine, se sont risqués à enquêter sur l'empire Gazprom passant outre l'avertissement d'Egor Gaïdar, le Premier ministre d'Eltsine : "Vous comprenez qu'on va vous tuer ?" Heureusement, les deux journalistes ont pu continuer leurs investigations et rencontrer les principaux artisans de cette success story. Il en ressort un tableau haut en couleurs qui n'est pas sans rappeler un "combat de bouledogues sous un tapis" où l'histoire de Gazprom recoupe celle de la Russie quand elle ne l'explique pas. Compagnie dont l'ambition déclarée est de devenir une des toutes premières sociétés mondiales, Gazprom voudrait, selon son PDG, être vu "comme Batman plutôt que comme Godzilla". A suivre les auteurs, ce n'est pas pour demain !