share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'économie de l'esclavage colonial : Enquête et bilan du XVIIe au XIXe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'économie de l'esclavage colonial : Enquête et bilan du XVIIe au XIXe siècle

L'économie de l'esclavage colonial : Enquête et bilan du XVIIe au XIXe siècle

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'économie de l'esclavage colonial : Enquête et bilan du XVIIe au XIXe siècle"

L'économie des colonies françaises est longtemps restée fondée sur le travail servile. Abstraction faire du caractère idéologique des débats, les abolitionnistes se sont heurtés à de puissants intérêts économiques regroupant colons, financiers et armateurs. Les économistes de la période classique (Adam Smith, Jean-Baptiste Say, Sismonde de Sismondi...), témoins directs du fonctionnement et de l'abolition de l'esclavage, ont pourtant formulé des questions essentielles sur sa persistance, son efficacité relative, les conditions de son déclin et la transition vers un marché du travail libre. En se demandant, entre autres, qui, de l'esclave ou du salarié est le plus productif. Cette série d'études novatrices apporte de nouvelles réponses aux débats anciens. Grâce à l'étude des fondements de l'institution du travail servile, de l'histoire des idées économiques et de l'histoire des faits industriels, cet ouvrage propose pour la première fois une vision complète de l'esclavage comparé au travail salarié.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 301  pages
  • Dimensions :  2.2cmx10.8cmx17.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Cnrs Paru le
  • Collection : Biblis
  • ISBN :  2271073081
  • EAN13 :  9782271073082
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'économie des colonies françaises est longtemps restée fondée sur le travail servile. Abstraction faire du caractère idéologique des débats, les abolitionnistes se sont heurtés à de puissants intérêts économiques regroupant colons, financiers et armateurs. Les économistes de la période classique (Adam Smith, Jean-Baptiste Say, Sismonde de Sismondi...), témoins directs du fonctionnement et de l'abolition de l'esclavage, ont pourtant formulé des questions essentielles sur sa persistance, son efficacité relative, les conditions de son déclin et la transition vers un marché du travail libre. En se demandant, entre autres, qui, de l'esclave ou du salarié est le plus productif. Cette série d'études novatrices apporte de nouvelles réponses aux débats anciens. Grâce à l'étude des fondements de l'institution du travail servile, de l'histoire des idées économiques et de l'histoire des faits industriels, cet ouvrage propose pour la première fois une vision complète de l'esclavage comparé au travail salarié.