share_book
Envoyer cet article par e-mail

Je la voulais lointaine

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Je la voulais lointaine

Je la voulais lointaine

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Je la voulais lointaine"

    Petit-fils de féticheur, Africain de culture animiste, Obama, le narrateur de ce livre, l'enfant au nom d'oiseau, a refusé l'héritage que son aïeul lui a laissé au seuil de sa mort. De ce sac totémique transmis comme un oracle il s'est immédiatement débarrassé sans même l'ouvrir. Après avoir enterré l'objet quelque part au pied d'un oranger, Obama a quitté le continent africain en acceptant avec un bonheur immense l'opportunité de poursuivre ses études en France et tout particulièrement à Strasbourg. Ce livre est le récit poétique de sa vie, heureuse mais inaccomplie. Car il est impossible d'anéantir l'empreinte invisible des origines : les ravissements de l'être ne se trouvent pas forcément dans la lumière. Ainsi, Obama, devenu professeur de philosophie, éprouve-t-il le besoin de rentrer chez lui, juste le temps de retrouver le sac totémique de son grand-père, de revoir sa mère et d'habiter enfin son être africain même si chaque vie est une légende.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 133  pages
    • Dimensions :  1.2cmx11.4cmx21.4cm
    • Poids : 140.6g
    • Editeur :   Actes Sud Editions Paru le
    • Collection : Domaine français
    • ISBN :  2330002769
    • EAN13 :  9782330002763
    • Langue : Français

    D'autres livres de Gaston-Paul Effa

    Nous, enfants de la tradition

    C'est un fait dont on parle trop rarement: au moins un Africain émigré sur deux adresse les trois quarts de son salaire à sa famille restée sur le continent afin d'assurer sa subsistance. Osele, l'aîné de trente-trois enfants, est envoyé en France, où il fait de brillantes études d'ingénie...

    Cheval-Roi

    Dès sa naissance Louis est abandonné par sa mère. Confié à sa grand-mère, il vit quelques années de bonheur, mais les bombardements de juin 1944 en Normandie l'arrachent à celle qu'il aime. A 18 ans, il décide de s'exiler en Afrique pour commencer une nouvelle vie, mais il est rappelé en F...

    La Salle des profs

    Quelques semaines après la rentrée des classes, Laure, une jeune maître auxiliaire de philosophie, est nommée dans un lycée de campagne au cœur de la Lorraine. Aussitôt, elle se trouve plongée dans un monde à part, se heurtant non seulement à la lourdeur administrative, mais aussi à la ma...

    Voir tous les livres de Gaston-Paul Effa

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Petit-fils de féticheur, Africain de culture animiste, Obama, le narrateur de ce livre, l'enfant au nom d'oiseau, a refusé l'héritage que son aïeul lui a laissé au seuil de sa mort. De ce sac totémique transmis comme un oracle il s'est immédiatement débarrassé sans même l'ouvrir. Après avoir enterré l'objet quelque part au pied d'un oranger, Obama a quitté le continent africain en acceptant avec un bonheur immense l'opportunité de poursuivre ses études en France et tout particulièrement à Strasbourg. Ce livre est le récit poétique de sa vie, heureuse mais inaccomplie. Car il est impossible d'anéantir l'empreinte invisible des origines : les ravissements de l'être ne se trouvent pas forcément dans la lumière. Ainsi, Obama, devenu professeur de philosophie, éprouve-t-il le besoin de rentrer chez lui, juste le temps de retrouver le sac totémique de son grand-père, de revoir sa mère et d'habiter enfin son être africain même si chaque vie est une légende.