share_book
Envoyer cet article par e-mail

Louis XIV : Un règne de grandeur. Volume 2.

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Louis XIV : Un règne de grandeur. Volume 2.

Louis XIV : Un règne de grandeur. Volume 2.

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Louis XIV : Un règne de grandeur. Volume 2."

Louis XIV, roi à cinq ans, prend le pouvoir à vingt-trois ans en 1661, à la mort du cardinal Mazarin. Il règne jusqu'en 1715. Il a changé le visage de la France. Elle s'est agrandie de l'Alsace, de l'Artois, de la Franche-Comté, du Roussillon. Lille et Strasbourg sont devenues françaises. Versailles, né de la volonté du Roi, est le symbole éclatant de ce royaume que les souverains d'Europe imitent et craignent, jalousent et combattent. Tous les talents, Molière et Lulli, Bossuet et Racine, Le Vau et Mansart... tant d'autres – concourent à la gloire de Louis le Grand. En 1674, son historiographe écrit, évoquant Versailles : "Comme le Soleil est la devise du Roi, et que les poètes confondent le Soleil et Apollon, il n'y a rien dans cette superbe maison qui n'ait de rapport à cette divinité." Louis XIV est le Roi-Soleil. Il danse seul sur la scène devant la Cour, figure centrale du ballet. Il a, dit-on, les plus belles jambes du royaume. Il est vénéré tel Apollon. Il faut participer au culte du Roi-Soleil, réglé par un rituel, une étiquette qui rythme tous les moments de la journée : du "petit et grand lever" au "grand et petit coucher". La Cour est ainsi l'école de la servilité. Mais Versailles est aussi le lieu qui exprime la volonté du Roi-Soleil de conjuguer Pouvoir et Beauté, pour la plus grande gloire du Roi. On mesure ce que la France d'aujourd'hui doit au Roi-Soleil. Il était homme de plaisir et homme de devoir. Il voulait la grandeur du Royaume de France, exerçant son « métier de roi » en dépit de cruelles maladies et des deuils qui l'ont frappé.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 377  pages
  • Dimensions :  3.8cmx14.0cmx20.6cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Le Figaro Editions Paru le
  • Collection : Ils ont fait la France
  • ISBN :  2810504121
  • EAN13 :  9782810504121
  • Langue : Français

D'autres livres de Alexandre Maral

La chapelle royale de Versailles sous Louis XIV : Cérémonial, liturgie et musique

Traditionnellement associée à la fête profane de cour, Versailles fut aussi le cadre d'une véritable « religion royale », dévotion publique du souverain et mise en scène d'une conception sacrale de la monarchie. Dans un cadre matériel défini par cinq chapelles successives, les deux corps c...

Le Roi-Soleil et Dieu : Essai sur la religion de Louis XIV

Roi très chrétien, revêtu de l'onction du saint chrême, Louis XIV occupe une place unique dans le domaine religieux, celle de médiateur entre Dieu et les sujets qu'Il lui a confiés. En témoignent les rituels publics auxquels il s'est astreint toute sa vie, de la nomination aux grandes charges...

Voir tous les livres de Alexandre Maral

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Louis XIV, roi à cinq ans, prend le pouvoir à vingt-trois ans en 1661, à la mort du cardinal Mazarin. Il règne jusqu'en 1715. Il a changé le visage de la France. Elle s'est agrandie de l'Alsace, de l'Artois, de la Franche-Comté, du Roussillon. Lille et Strasbourg sont devenues françaises. Versailles, né de la volonté du Roi, est le symbole éclatant de ce royaume que les souverains d'Europe imitent et craignent, jalousent et combattent. Tous les talents, Molière et Lulli, Bossuet et Racine, Le Vau et Mansart... tant d'autres – concourent à la gloire de Louis le Grand. En 1674, son historiographe écrit, évoquant Versailles : "Comme le Soleil est la devise du Roi, et que les poètes confondent le Soleil et Apollon, il n'y a rien dans cette superbe maison qui n'ait de rapport à cette divinité." Louis XIV est le Roi-Soleil. Il danse seul sur la scène devant la Cour, figure centrale du ballet. Il a, dit-on, les plus belles jambes du royaume. Il est vénéré tel Apollon. Il faut participer au culte du Roi-Soleil, réglé par un rituel, une étiquette qui rythme tous les moments de la journée : du "petit et grand lever" au "grand et petit coucher". La Cour est ainsi l'école de la servilité. Mais Versailles est aussi le lieu qui exprime la volonté du Roi-Soleil de conjuguer Pouvoir et Beauté, pour la plus grande gloire du Roi. On mesure ce que la France d'aujourd'hui doit au Roi-Soleil. Il était homme de plaisir et homme de devoir. Il voulait la grandeur du Royaume de France, exerçant son « métier de roi » en dépit de cruelles maladies et des deuils qui l'ont frappé.