share_book
Envoyer cet article par e-mail

Escales d'un européen

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Escales d'un européen

Escales d'un européen

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Escales d'un européen"

Roger Nimier prédisait : " Ce centenaire fera des jaloux. Il est trop alerte, trop jeune, trop brillant et dernier défaut, le plus grave et le plus insolent : trop modeste. " André Fraigneau écrivait dès 1939 que, " à l'annonce de l'orage épouvantable qui allait fondre sur nous ", il avait voulu faire le recensement de tous les lieux privilégiés d'Europe. Il souhaitait être le scribe de ce suprême catalogue fraternel - catalogue qui débute après son entrevue avec Maurice Barrès en 1921, qui lui conseille de se tremper au grand fleuve, le Rhin, jusqu'au pari lancé en forme de boutade par un Américain dans les années 50. Celui-ci, ami de Michel Déon, mettait au défi un " européomane " de son espèce, fou de ruines, de musique et de jardins, de vivre sa vie aux Etats-Unis, sans rien changer de ses habitudes, cherchant l'Amérique qui lui ressemble. Pendant plus de trente ans, André Fraigneau arpentera les calle de Venise, les piazette de Rome, reviendra transformé du voyage d'Athènes qui selon lui forme le mieux la jeunesse, et se sentira investi d'une mission : " Voir et entendre pour ceux qui ne vouaient ni n'entendaient le spectacle et la symphonie de l'Europe qui est la leur. " " Durant tout le temps que Fraigneau avait pratiquement cessé d'écrire, il me semblait que la nuit tombait plus vite. Je crois maintenant que les jours vont rallonger. " écrivait Antoine Blondin. Espérons que son souhait se réalise !

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 227  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx22.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : LITTERATURE
  • ISBN :  2268055027
  • EAN13 :  9782268055022
  • Classe Dewey :  840.914
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Roger Nimier prédisait : " Ce centenaire fera des jaloux. Il est trop alerte, trop jeune, trop brillant et dernier défaut, le plus grave et le plus insolent : trop modeste. " André Fraigneau écrivait dès 1939 que, " à l'annonce de l'orage épouvantable qui allait fondre sur nous ", il avait voulu faire le recensement de tous les lieux privilégiés d'Europe. Il souhaitait être le scribe de ce suprême catalogue fraternel - catalogue qui débute après son entrevue avec Maurice Barrès en 1921, qui lui conseille de se tremper au grand fleuve, le Rhin, jusqu'au pari lancé en forme de boutade par un Américain dans les années 50. Celui-ci, ami de Michel Déon, mettait au défi un " européomane " de son espèce, fou de ruines, de musique et de jardins, de vivre sa vie aux Etats-Unis, sans rien changer de ses habitudes, cherchant l'Amérique qui lui ressemble. Pendant plus de trente ans, André Fraigneau arpentera les calle de Venise, les piazette de Rome, reviendra transformé du voyage d'Athènes qui selon lui forme le mieux la jeunesse, et se sentira investi d'une mission : " Voir et entendre pour ceux qui ne vouaient ni n'entendaient le spectacle et la symphonie de l'Europe qui est la leur. " " Durant tout le temps que Fraigneau avait pratiquement cessé d'écrire, il me semblait que la nuit tombait plus vite. Je crois maintenant que les jours vont rallonger. " écrivait Antoine Blondin. Espérons que son souhait se réalise !