share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Graine écarlate

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Graine écarlate

La Graine écarlate

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Graine écarlate"

Angleterre, années 1232 à 1234. Harry le jeune, fils de Harry Talvace, le maître maçon qui consacra sa vie entière à bâtir la sublime église du riche seigneur de Parfois, Ralf Isambard, va de nouveau se retrouver en conflit... avec lui-même, et avec Isambard qui fit tuer son père. L'intrigue débute par un fabuleux combat loyal entre les deux hommes, au cours duquel toute la complexité de leur relation commence à se révéler : Isambard est à la fois celui par qui le malheur d'Harry est arrivé et celui qui lui assure son salut. Et, pendant qu'Henri III guerroie en Normandie, que les Gallois poursuivent leur quête d'indépendance et que les notables de tout le royaume se déchirent, alors, pour tout dire, que la guerre civile se profile, le jeune sculpteur de pierre va se retrouver de nouveau pris entre plusieurs feux. Fin d'une sublime trilogie historique – après La Pierre de vie et Le Rameau vert – ce roman marque l'aboutissement de l'œuvre de... Ellis Peters ! Décédée en 1995, c'est bien Edith Pargeter en effet qui se cachait derrière ce pseudonyme. C'est bien le même auteur qui créa le célèbre moine-détective-herboriste Frère Cadfael dont les aventures se sont vendues à plus de quinze millions d'exemplaires dans le monde. Passionnée d'histoire, Edith Pargeter estimait de son vivant avoir donné le meilleur d'elle-même dans cette incroyable fresque et précisait que La Pierre de vie, premier titre de la trilogie, était le chef-d'œuvre de sa vie. On ne saurait donc que trop conseiller de relire les deux premiers volumes avant de s'attaquer à celui-ci. La reconstitution de ce monde féodal sans pitié mais pas sans honneur est tout simplement parfaite, avec ce fil rouge de la réflexion sur l'art au temps des bâtisseurs de cathédrales. On ne pouvait rêver de meilleur mariage entre le roman d'aventures, la saga familiale et la peinture historique. Fabuleux ! --Bruno Ménard --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 336  pages
  • Dimensions :  2.2cmx11.0cmx17.6cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   10 X 18 Paru le
  • Collection : Domaine étranger
  • ISBN :  2264035323
  • EAN13 :  9782264035325
  • Classe Dewey :  823.912
  • Langue : Français

D'autres livres de Edith Pargeter

La pierre de vie

Accusé à tort d'avoir chassé une biche dans une forêt domaniale, le jeune Harry Talvace, fils cadet d'un chevalier anglais, et Adam, son frère de lait, fils de serf, se réfugient en France. A Paris, Harry se distingue par ses dons de tailleur de pierre et de sculpteur. Il est remarqué par ...

La Pierre de vie

Accusé à tort d'avoir chassé une biche dans une forêt domaniale, le jeune Harry Talvace, fils cadet d'un chevalier anglais, et Adam, son frère de lait, fils de serf, se réfugient en France. A Paris, Harry se distingue par ses dons de tailleur de pierre et de sculpteur. Il est remarqué par Ral...

L'arbre du paradis

Edith Pargeter (alias Ellis Peters) est née en 1913 dans le comté de Shropshire, à la lisière du pays de Galles. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle entre au Women's Royal Navy Service. Ses activités au département des communications lui valent la British Empire Medal, qu'elle reçoit des...

Voir tous les livres de Edith Pargeter

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Angleterre, années 1232 à 1234. Harry le jeune, fils de Harry Talvace, le maître maçon qui consacra sa vie entière à bâtir la sublime église du riche seigneur de Parfois, Ralf Isambard, va de nouveau se retrouver en conflit... avec lui-même, et avec Isambard qui fit tuer son père. L'intrigue débute par un fabuleux combat loyal entre les deux hommes, au cours duquel toute la complexité de leur relation commence à se révéler : Isambard est à la fois celui par qui le malheur d'Harry est arrivé et celui qui lui assure son salut. Et, pendant qu'Henri III guerroie en Normandie, que les Gallois poursuivent leur quête d'indépendance et que les notables de tout le royaume se déchirent, alors, pour tout dire, que la guerre civile se profile, le jeune sculpteur de pierre va se retrouver de nouveau pris entre plusieurs feux. Fin d'une sublime trilogie historique – après La Pierre de vie et Le Rameau vert – ce roman marque l'aboutissement de l'œuvre de... Ellis Peters ! Décédée en 1995, c'est bien Edith Pargeter en effet qui se cachait derrière ce pseudonyme. C'est bien le même auteur qui créa le célèbre moine-détective-herboriste Frère Cadfael dont les aventures se sont vendues à plus de quinze millions d'exemplaires dans le monde. Passionnée d'histoire, Edith Pargeter estimait de son vivant avoir donné le meilleur d'elle-même dans cette incroyable fresque et précisait que La Pierre de vie, premier titre de la trilogie, était le chef-d'œuvre de sa vie. On ne saurait donc que trop conseiller de relire les deux premiers volumes avant de s'attaquer à celui-ci. La reconstitution de ce monde féodal sans pitié mais pas sans honneur est tout simplement parfaite, avec ce fil rouge de la réflexion sur l'art au temps des bâtisseurs de cathédrales. On ne pouvait rêver de meilleur mariage entre le roman d'aventures, la saga familiale et la peinture historique. Fabuleux ! --Bruno Ménard --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.