share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Argentier du roi

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Argentier du roi

L'Argentier du roi

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'Argentier du roi"

    Jacques Coeur était le fils d'un fourreur de Bourges. Il devient au XVe siècle l'homme le plus riche du royaume et l'un de ses plus puissants personnages quand la France, en partie occupée par les Anglais, est divisée par la lutte entre Armagnacs et Bourguignons, ravagée par les " écorcheurs ", malmenée par les princes que la guerre et la folie du luxe ont souvent ruinés, et gouvernée par un " petit roi " sans capitale, exilé sur ses terres du Berry. Lassé de son entourage inefficace, le souverain appelle à ses côtés plusieurs bourgeois dont ce marchand à l'insolente réussite. Il en fait son conseiller, son maître des monnaies, son argentier, son commissaire aux Etats du Languedoc, son visiteur général des gabelles et son ambassadeur pour des missions délicates. Anobli, Jacques Coeur, au sommet de sa réussite, fait construire à Bourges un palais qui affirme sa fortune. Mais l'argentier trop fastueux provoque la jalousie des grands seigneurs qui sont ses débiteurs, et des marchands du Languedoc qu'il concurrence trop rudement. Un complot se noue, qui l'abat au moment où meurt sa protectrice, la belle Agnès Sorel. A une époque où la grande richesse côtoie impudemment la misère - non sans quelque similitude avec la nôtre -, la roue de la Fortune tourne brutalement pour ce voyageur inlassable, entrepreneur habile et cynique, attaché à son roi qu'il admire et sert avec dévouement mais vole avec non moins de zèle. Argent, pouvoir, gloire, disgrâce, exil : de tous les ingrédients offerts par cette vie hors du commun, Henri de Grandmaison a su faire un grand roman historique.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 295  pages
    • Dimensions :  2.4cmx15.4cmx23.2cm
    • Poids : 521.6g
    • Editeur :   Mazarine Paru le
    • ISBN :  2863743473
    • EAN13 :  9782863743478
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Henri de Grandmaison

    Les aventures d'un trader : Récit vérité

    "Je voulais devenir riche, et vite. ". Ces quelques mots résument [ambition, à vingt-quatre ans, d'un jeune homme prêt à tout pour devenir, en quelques années, la coqueluche de la Bourse. Flamboyant golden boy, William gère les fonds propres des plus grandes banques et de très grosses fortune...

    L'Argentier du roi (grands caractères)

    Jacques Cœur était le fils d'un fourreur de Bourges. Il devient au XVe siècle l'homme le plus riche du royaume et l'un de ses plus puissants personnages quand la France, en partie occupée par les Anglais, est divisée par la lutte entre Armagnacs et Bourguignons, ravagée par les " écorcheurs "...

    Voir tous les livres de Henri de Grandmaison

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Jacques Coeur était le fils d'un fourreur de Bourges. Il devient au XVe siècle l'homme le plus riche du royaume et l'un de ses plus puissants personnages quand la France, en partie occupée par les Anglais, est divisée par la lutte entre Armagnacs et Bourguignons, ravagée par les " écorcheurs ", malmenée par les princes que la guerre et la folie du luxe ont souvent ruinés, et gouvernée par un " petit roi " sans capitale, exilé sur ses terres du Berry. Lassé de son entourage inefficace, le souverain appelle à ses côtés plusieurs bourgeois dont ce marchand à l'insolente réussite. Il en fait son conseiller, son maître des monnaies, son argentier, son commissaire aux Etats du Languedoc, son visiteur général des gabelles et son ambassadeur pour des missions délicates. Anobli, Jacques Coeur, au sommet de sa réussite, fait construire à Bourges un palais qui affirme sa fortune. Mais l'argentier trop fastueux provoque la jalousie des grands seigneurs qui sont ses débiteurs, et des marchands du Languedoc qu'il concurrence trop rudement. Un complot se noue, qui l'abat au moment où meurt sa protectrice, la belle Agnès Sorel. A une époque où la grande richesse côtoie impudemment la misère - non sans quelque similitude avec la nôtre -, la roue de la Fortune tourne brutalement pour ce voyageur inlassable, entrepreneur habile et cynique, attaché à son roi qu'il admire et sert avec dévouement mais vole avec non moins de zèle. Argent, pouvoir, gloire, disgrâce, exil : de tous les ingrédients offerts par cette vie hors du commun, Henri de Grandmaison a su faire un grand roman historique.