share_book
Envoyer cet article par e-mail

Morale et politique dans l'Europe moderne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Morale et politique dans l'Europe moderne

Morale et politique dans l'Europe moderne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Morale et politique dans l'Europe moderne"

Spécialiste mondialement renommé de Hobbes et professeur de sciences politiques à la prestigieuse London School of economics, le philosophe Michael Oakeshott (1901-1990) est une figure intellectuelle britannique majeure. D'une sensibilité conservatrice à tendance libertarienne mais surtout foncièrement sceptique en politique et de fait inclassable, il est l'auteur d'une oeuvre plus considérable en densité qu'en quantité - dont un titre (" De la conduite humaine ", PUF, 1995) a déjà été traduit en français. Dans " Morale et politique dans l'Europe moderne " (1958), ce non-conformiste viscéral soutient la thèse originale et décapante que l'histoire de la pensée politique occidentale se caractérise essentiellement par le développement et l'antagonisme de deux théories : l'individualisme (l'association civile d'individus autonomes avec le moins de gouvernement possible), qui a sa nette préférence, et le collectivisme (sous les deux visages " productiviste " et " distributif ") - l'un et l'autre sous-tendus par des positions morales premières.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 200  pages
  • Dimensions :  1.6cmx13.4cmx21.6cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Belles Lettres Paru le
  • Collection : Bibliothèque classique de la liberté
  • ISBN :  225139043X
  • EAN13 :  9782251390437

D'autres livres de Michael Oakeshott

L'association civile selon Hobbes, suivi de cinq essais sur Hobbes

Thomas Hobbes est le seul penseur de la tradition philosophique à qui le philosophe britannique Michael Oakeshott consacra entièrement l'un de ses livres, un recueil d'essais et de conférences qu'il publia en 1975 sous le titre de Hobbes on Civil Association. A quoi tient l'importance décisive r...

Religion, Politics, and the Moral Life (Selected Writings of Michael Oakeshott)

Cambridge Professor Oakeshott (1901-90) is known primarily as a political scientist, but his work consistently places the discussion of political theory and history in the context of moral thought. These two volumes, edited by those who knew and worked with him, provide an excellent introduction not...

Religion, Politics, and the Moral Life

Cambridge Professor Oakeshott (1901-90) is known primarily as a political scientist, but his work consistently places the discussion of political theory and history in the context of moral thought. These two volumes, edited by those who knew and worked with him, provide an excellent introduction not...

Voir tous les livres de Michael Oakeshott

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Spécialiste mondialement renommé de Hobbes et professeur de sciences politiques à la prestigieuse London School of economics, le philosophe Michael Oakeshott (1901-1990) est une figure intellectuelle britannique majeure. D'une sensibilité conservatrice à tendance libertarienne mais surtout foncièrement sceptique en politique et de fait inclassable, il est l'auteur d'une oeuvre plus considérable en densité qu'en quantité - dont un titre (" De la conduite humaine ", PUF, 1995) a déjà été traduit en français. Dans " Morale et politique dans l'Europe moderne " (1958), ce non-conformiste viscéral soutient la thèse originale et décapante que l'histoire de la pensée politique occidentale se caractérise essentiellement par le développement et l'antagonisme de deux théories : l'individualisme (l'association civile d'individus autonomes avec le moins de gouvernement possible), qui a sa nette préférence, et le collectivisme (sous les deux visages " productiviste " et " distributif ") - l'un et l'autre sous-tendus par des positions morales premières.