share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les films de ma vie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les films de ma vie

Les films de ma vie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les films de ma vie"

    Avant de s'imposer comme un immense metteur en scène - Les 400 coups, Jules et Jim, Fahrenheit 451, Baisers volés, L'Enfant sauvage, La Nuit américaine, L'Histoire d'Adèle H., L'Homme qui aimait les femmes, Le Dernier Métro, La Femme d'à côté, Vivement dimanche !, etc. -, François Truffaut (1932-1984) a inauguré une nouvelle façon de regarder les films et d'en parler. Ses articles passionnés pour les Cahiers du cinéma en témoignent. Ce livre, devenu une Bible pour tous les cinéphiles, rassemble les articles que Truffaut avait lui-même sélectionnés : Capra, Hawks, Hitchcock, Kubrick, Wilder - Clouzot, Cocteau, Ophuls et Guitry notamment pour les Français, sans oublier les textes sur ses " copains de la Nouvelle Vague " -, ainsi que des articles consacrés à ses réalisateurs préférés : Ingmar Bergman, Jean Renoir, Charlie Chaplin, Orson Welles, Luis Bunuel, Carl Dreyer, Jean Vigo... Le premier de ces écrits : "A quoi rêvent les critiques ? " analyse l'ambiguïté des relations entre les créateurs et ceux qui les jugent. " Lorsque j'étais critique, écrit François Truffaut, je pensais qu'un film, pour être réussi, doit exprimer simultanément une idée du monde et une idée du cinéma ; La Règle du jeu ou Citizen Kane répondaient bien à cette définition. Aujourd'hui, je demande à un film que je regarde d'exprimer soit la joie de faire du cinéma, soit l'angoisse de faire du cinéma et je me désintéresse de tout ce qui est entre les deux, c'est-à-dire de tous les films qui ne vibrent pas. "

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 360  pages
    • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.6cm
    • Poids : 299.4g
    • Editeur :   Flammarion Paru le
    • Collection : Champs
    • ISBN :  2081203006
    • EAN13 :  9782081203006
    • Classe Dewey :  791.437
    • Langue : Français

    D'autres livres de François Truffaut

    L'homme qui aimait les femmes

    " L'amour voyez-vous c'est comme le chocolat... On ne peut pas faire l'amour du matin au soir. C'est bien pour ça qu'on a inventé le travail. " Malgré les conseils raisonnés de son médecin, Bertrand Morane fait de sa vie une quête éperdue du plaisir. Chasseur infatigable, il est toujours à ...

    Prix : 23 DH
    Hitchcock, édition définitive

    En 1955, François Truffaut rencontre Alfred Hitchcock pour les Cahiers du cinéma. En 1962, jules et Jim vient consacrer son talent de cinéaste et il prépare La peau douce (1964), de son aveu même le plus hitchcockien de ses films. Aux États-Unis, Hitchcock, avec Frenzy (1962), est au faîte...

    Prix : 780 DH

    Le plaisir des yeux

    Parmi les grands cinéastes français, François Truffaut fut sans doute l'un de ceux qui a le plus écrit sur le cinéma : d'abord comme critique et polémiste dans les années 50, puis, après son passage à la mise en scène, comme essayiste, toujours prêt à préfacer les livres de ses amis ou ...

    Voir tous les livres de François Truffaut

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Avant de s'imposer comme un immense metteur en scène - Les 400 coups, Jules et Jim, Fahrenheit 451, Baisers volés, L'Enfant sauvage, La Nuit américaine, L'Histoire d'Adèle H., L'Homme qui aimait les femmes, Le Dernier Métro, La Femme d'à côté, Vivement dimanche !, etc. -, François Truffaut (1932-1984) a inauguré une nouvelle façon de regarder les films et d'en parler. Ses articles passionnés pour les Cahiers du cinéma en témoignent. Ce livre, devenu une Bible pour tous les cinéphiles, rassemble les articles que Truffaut avait lui-même sélectionnés : Capra, Hawks, Hitchcock, Kubrick, Wilder - Clouzot, Cocteau, Ophuls et Guitry notamment pour les Français, sans oublier les textes sur ses " copains de la Nouvelle Vague " -, ainsi que des articles consacrés à ses réalisateurs préférés : Ingmar Bergman, Jean Renoir, Charlie Chaplin, Orson Welles, Luis Bunuel, Carl Dreyer, Jean Vigo... Le premier de ces écrits : "A quoi rêvent les critiques ? " analyse l'ambiguïté des relations entre les créateurs et ceux qui les jugent. " Lorsque j'étais critique, écrit François Truffaut, je pensais qu'un film, pour être réussi, doit exprimer simultanément une idée du monde et une idée du cinéma ; La Règle du jeu ou Citizen Kane répondaient bien à cette définition. Aujourd'hui, je demande à un film que je regarde d'exprimer soit la joie de faire du cinéma, soit l'angoisse de faire du cinéma et je me désintéresse de tout ce qui est entre les deux, c'est-à-dire de tous les films qui ne vibrent pas. "