share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Île de Pâques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Île de Pâques

L'Île de Pâques

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Île de Pâques"

Le 5 avril 1722, dimanche de Pâques, au milieu du Pacifique, les matelots hollandais du capitaine Roggeveen découvrent une terre minuscule et aride sur laquelle vit une poignée d'habitants. Des statues, hautes de 9 mètres, frappent les navigateurs d'étonnement. Le mystère de l'île de Pâques est né. Quelle est la signification de ces moai, colosses de tuf dressés par centaines face à l'océan ? Comment ont-ils pu être déplacés alors qu'on ne trouve ni le bois ni la végétation indispensables à leur transport ? Les hypothèses les plus incongrues. Il faudra attendre les travaux d'Alfred Métraux dans les années 1930 pour que le mystère se dissipe. Aujourd'hui, on sait que des marins polynésiens sont arrivés sur l'île aux alentours de l'an mille, que les moai représentaient les grands ancêtres de leurs différentes lignées rivales, que la catastrophe écologique qui vit disparaître les arbres de l'île date vraisemblablement du XVIIe siècle. Catherine et Michel Orliac font revivre cette civilisation originale qui sut ériger des monuments dignes d'un grand peuple et se doter d'une écriture, à ce jour indéchiffrée.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 144  pages
  • Dimensions :  0.8cmx12.6cmx17.4cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Découvertes Gallimard
  • ISBN :  2070314154
  • EAN13 :  9782070314157
  • Classe Dewey :  996
  • Langue : Français

D'autres livres de  Catherine Orliac

Va'a - La Pirogue polynésienne

«Va'a La pirogue polynésienne» propose une approche détaillée de la pirogue polynésienne sous des angles aussi différents que l'archéologie, l'ethnographie, la tradition orale ou la construction navale. Il invite à un prodigieux voyage qui mène des pirogues doubles des peuples de l'Océani...

Tahiti et les îles de la Société (ancienne édition)

Des clefs pour comprendre la nature d'un territoire maritime constellé d'îles volcaniques : diversité des paysages, de la faune et de la flore, richesse de l'écosystème des récifs coralliens ; son histoire, des anciens Océaniens à l'autonomie ; ses arts et traditions : danse, pêche, cuisine...

Voir tous les livres de  Catherine Orliac

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le 5 avril 1722, dimanche de Pâques, au milieu du Pacifique, les matelots hollandais du capitaine Roggeveen découvrent une terre minuscule et aride sur laquelle vit une poignée d'habitants. Des statues, hautes de 9 mètres, frappent les navigateurs d'étonnement. Le mystère de l'île de Pâques est né. Quelle est la signification de ces moai, colosses de tuf dressés par centaines face à l'océan ? Comment ont-ils pu être déplacés alors qu'on ne trouve ni le bois ni la végétation indispensables à leur transport ? Les hypothèses les plus incongrues. Il faudra attendre les travaux d'Alfred Métraux dans les années 1930 pour que le mystère se dissipe. Aujourd'hui, on sait que des marins polynésiens sont arrivés sur l'île aux alentours de l'an mille, que les moai représentaient les grands ancêtres de leurs différentes lignées rivales, que la catastrophe écologique qui vit disparaître les arbres de l'île date vraisemblablement du XVIIe siècle. Catherine et Michel Orliac font revivre cette civilisation originale qui sut ériger des monuments dignes d'un grand peuple et se doter d'une écriture, à ce jour indéchiffrée.