share_book
Envoyer cet article par e-mail

Qu'est ce que le contemporain ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Qu'est ce que le contemporain ?

Qu'est ce que le contemporain ?

Collectif


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Qu'est ce que le contemporain ?"

« Nommer le lien entre une époque et les productions qu'elle suscite n'est pas chose simple, surtout lorsqu'on cherche à donner un nom au présent. Pourtant, cette désignation recèle des enjeux esthétiques et politiques majeurs. Certaines époques ont été nommées dans le temps où elles se vivaient. Dans l'histoire récente, ce fut particulièrement le cas de la modernité. Nous appartenons à un temps qui peine à trouver son nom et choisit, généralement, une désignation qui n'en est pas une : le contemporain. Elle n'en est pas une car le contemporain ne se suffit pas à lui seul : on est contemporain de « quelque chose » et est voué à suivre sinon à subir la fugacité du temps. C'est à cette difficulté que le colloque « Qu'est-ce que le contemporain ? » aimerait se consacrer. Il aura une triple vocation : historique car il questionnera l'histoire et l'identité de ce concept ; géopolitique, car il en envisagera les divergences d'appréciations et les propositions selon les aires géographiques ; critique enfin, car il tentera d'analyser dans les productions et les subjectivités actuelles ce qui pourrait apparaître comme l'emblème de notre présent.» Histoire du contemporain et mémoire du présent. Penser la création suppose de saisir son rapport au temps. La querelle des anciens et des modernes le disait déjà, cependant que la modernité, dans sa plus grande complexité a tenté, sous des acceptions souvent contradictoires de définir le lien qui unissait la pensée et les arts à leur présent. Durant cette période, le mot contemporain s'est glissé, parfois discrètement, parfois bruyamment au creux d'une riche terminologie esthétique pour tenter de proposer une pensée de cette coïncidence. Textes de : Michel Deguy, Philippe Forest, François Noudelmann, Martin Rueff, Suely Rolnik, Lionel Ruffel ; Dialogue : Pascal Quignard et Tiphaine Samoyault. Géopolitique du contemporain Les bouleversements géopolitiques qui ont affecté le monde ces trente dernières années se sont répercutés dans le champ esthétique. Certaines catégories, au premier rang desquelles le moderne, sont ainsi apparues comme trop directement inscrites dans l'héritage européen et occidental pour affronter des enjeux esthétiques et politiques radicalement nouveaux. Les études postcoloniales, les études de genre ou les études culturelles ont ressenti la nécessité de penser les mutations de lhistoire récente grâce à des catégories plus souples et moins déterminées. La faiblesse sémantique du contemporain est alors devenue une force. Textes de : Bruce Bégout, Pascale Casanova, Luc Lang, Zahia Rahmani Quel contemporain aujourdhui ?/ Actualité du contemporain. De cet aujourdhui qui passe, quelles sont les formes artistiques ou les formes de pensées qui semblent être les emblèmes. Repère-t-on dans les pratiques artistiques et leur compréhension, au creux des subjectivités et des espaces qui les accueillent, des évolutions qui transforment notre temps en époque ? Dialogue avec Arno Bertina et Matthieu Larnaudie de la revue Inculte. Interventions de Patricia Falguières et Elisabeth Lebovici, Christophe Wavelet.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  1.6cmx13.0cmx18.2cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Editions Ccile Defaut Paru le
  • Collection : CECILE DEFAUT (
  • ISBN :  2350180808
  • EAN13 :  9782350180809
  • Classe Dewey :  844
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Nommer le lien entre une époque et les productions qu'elle suscite n'est pas chose simple, surtout lorsqu'on cherche à donner un nom au présent. Pourtant, cette désignation recèle des enjeux esthétiques et politiques majeurs. Certaines époques ont été nommées dans le temps où elles se vivaient. Dans l'histoire récente, ce fut particulièrement le cas de la modernité. Nous appartenons à un temps qui peine à trouver son nom et choisit, généralement, une désignation qui n'en est pas une : le contemporain. Elle n'en est pas une car le contemporain ne se suffit pas à lui seul : on est contemporain de « quelque chose » et est voué à suivre sinon à subir la fugacité du temps. C'est à cette difficulté que le colloque « Qu'est-ce que le contemporain ? » aimerait se consacrer. Il aura une triple vocation : historique car il questionnera l'histoire et l'identité de ce concept ; géopolitique, car il en envisagera les divergences d'appréciations et les propositions selon les aires géographiques ; critique enfin, car il tentera d'analyser dans les productions et les subjectivités actuelles ce qui pourrait apparaître comme l'emblème de notre présent.» Histoire du contemporain et mémoire du présent. Penser la création suppose de saisir son rapport au temps. La querelle des anciens et des modernes le disait déjà, cependant que la modernité, dans sa plus grande complexité a tenté, sous des acceptions souvent contradictoires de définir le lien qui unissait la pensée et les arts à leur présent. Durant cette période, le mot contemporain s'est glissé, parfois discrètement, parfois bruyamment au creux d'une riche terminologie esthétique pour tenter de proposer une pensée de cette coïncidence. Textes de : Michel Deguy, Philippe Forest, François Noudelmann, Martin Rueff, Suely Rolnik, Lionel Ruffel ; Dialogue : Pascal Quignard et Tiphaine Samoyault. Géopolitique du contemporain Les bouleversements géopolitiques qui ont affecté le monde ces trente dernières années se sont répercutés dans le champ esthétique. Certaines catégories, au premier rang desquelles le moderne, sont ainsi apparues comme trop directement inscrites dans l'héritage européen et occidental pour affronter des enjeux esthétiques et politiques radicalement nouveaux. Les études postcoloniales, les études de genre ou les études culturelles ont ressenti la nécessité de penser les mutations de lhistoire récente grâce à des catégories plus souples et moins déterminées. La faiblesse sémantique du contemporain est alors devenue une force. Textes de : Bruce Bégout, Pascale Casanova, Luc Lang, Zahia Rahmani Quel contemporain aujourdhui ?/ Actualité du contemporain. De cet aujourdhui qui passe, quelles sont les formes artistiques ou les formes de pensées qui semblent être les emblèmes. Repère-t-on dans les pratiques artistiques et leur compréhension, au creux des subjectivités et des espaces qui les accueillent, des évolutions qui transforment notre temps en époque ? Dialogue avec Arno Bertina et Matthieu Larnaudie de la revue Inculte. Interventions de Patricia Falguières et Elisabeth Lebovici, Christophe Wavelet.