share_book
Envoyer cet article par e-mail

Paul et André Vera : Tradition et modernité

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Paul et André Vera : Tradition et modernité

Paul et André Vera : Tradition et modernité

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Paul et André Vera : Tradition et modernité"

Complémentaires dans leurs projets sur l'art des jardins et les arts décoratifs, les deux frères Paul (1882-1957) et André (1951-1971) Vera ont contribué au rayonnement du courant des Arts déco. Leurs créations tendent à adopter une modernité libérée de l'académisme, dans le respect du passé et de la Tradition française. En réagissant contre l'Art nouveau, André, théoricien, se fait l'interprète, dans le manifeste du Nouveau Style de 1912, d'un nouvel art décoratif, fondé sur la raison et la simplicité volontaire ; Le Nouveau Jardin (1912) et Les Jardins (1919) définissent le jardin moderne dit régulier. Il réfléchit aussi à l'avenir des villes et à leur urbanisme. Paul, peintre décorateur, d'abord sensible au cubisme fondé sur les principes mathématiques du nombre d'or, expose au Salon de la Section d'or de 1912. Il participe activement aux projets de la Compagnie des arts français, puis à la rénovation des cartons de tapisserie pour les ateliers d'Aubusson et les manufactures de Beauvais et des Gobelins ; il dessine aussi des projets de céramique pour la Manufacture nationale de Sèvres. André, rejoint plus tard par Paul, s'installe dès 1920, dans la propriété de La Thébaïde à Saint-Germain-en-Laye, transformée en espace de créativité et d'expériences ; l'intérieur de la maison a entièrement été aménagé par leur ami Jean-Charles Morveux (1889-1956), architecte décorateur, protagoniste d'une conception rationnelle de la décoration moderne. Une donation d'André Vera permet l'inauguration d'un musée Vera en 1971 à Saint-Germain-en-Laye. Un nouvel espace permanent, précédé d'une exposition temporaire est dédié à la mémoire des deux frères, en mars 2009.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 191  pages
  • Dimensions :  1.2cmx24.0cmx27.4cm
  • Poids : 997.9g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Beaux Arts
  • ISBN :  2754103112
  • EAN13 :  9782754103114
  • Langue : Français

D'autres livres de  Evelyne Possémé

Bijoux Art déco et avant-garde

Après la Première Guerre mondiale, la vitalité de la création française fait de Paris le centre du monde. Se rapprochant des peintres, des sculpteurs et des architectes, les bijoutiers français sont parmi les premiers à s'inscrire dans ce mouvement de renouveau qu'est l'Art déco pour invente...

Voir tous les livres de  Evelyne Possémé

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Complémentaires dans leurs projets sur l'art des jardins et les arts décoratifs, les deux frères Paul (1882-1957) et André (1951-1971) Vera ont contribué au rayonnement du courant des Arts déco. Leurs créations tendent à adopter une modernité libérée de l'académisme, dans le respect du passé et de la Tradition française. En réagissant contre l'Art nouveau, André, théoricien, se fait l'interprète, dans le manifeste du Nouveau Style de 1912, d'un nouvel art décoratif, fondé sur la raison et la simplicité volontaire ; Le Nouveau Jardin (1912) et Les Jardins (1919) définissent le jardin moderne dit régulier. Il réfléchit aussi à l'avenir des villes et à leur urbanisme. Paul, peintre décorateur, d'abord sensible au cubisme fondé sur les principes mathématiques du nombre d'or, expose au Salon de la Section d'or de 1912. Il participe activement aux projets de la Compagnie des arts français, puis à la rénovation des cartons de tapisserie pour les ateliers d'Aubusson et les manufactures de Beauvais et des Gobelins ; il dessine aussi des projets de céramique pour la Manufacture nationale de Sèvres. André, rejoint plus tard par Paul, s'installe dès 1920, dans la propriété de La Thébaïde à Saint-Germain-en-Laye, transformée en espace de créativité et d'expériences ; l'intérieur de la maison a entièrement été aménagé par leur ami Jean-Charles Morveux (1889-1956), architecte décorateur, protagoniste d'une conception rationnelle de la décoration moderne. Une donation d'André Vera permet l'inauguration d'un musée Vera en 1971 à Saint-Germain-en-Laye. Un nouvel espace permanent, précédé d'une exposition temporaire est dédié à la mémoire des deux frères, en mars 2009.