share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jean Dubuffet : Oeuvres, écrits, entretiens

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jean Dubuffet : Oeuvres, écrits, entretiens

Jean Dubuffet : Oeuvres, écrits, entretiens

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Jean Dubuffet : Oeuvres, écrits, entretiens"

    Dubuffet, un des artistes les plus surprenants du XXe siècle, est l'inventeur par excellence de langages plastiques nouveaux. Ennemi de la culture et de l'art des musées, anarchiste, athée, antimilitariste, antipatriotique, rétif à toute catégorie (" il n'y a pas d'art abstrait ou bien l'art l'est toujours "), il compte parmi ces créateurs qui ont modifié notre vision de l'art, voire le cadre de notre vie urbaine. Son oeuvre incite à regarder autrement le sol, les silhouettes des passants, les visages où s'interpénètrent organiquement les chairs, le végétal ou le minéral, la hiérarchie entre les choses et les personnes. Sa carrière de dynamiteur consiste, de 1942 à 1985, en un labeur extraordinaire de fécondité et de régularité, à la recherche de la libération de toute contrainte. Cette voie subversive, loin de toute norme établie, le conduit vers l'art de l'enfance et de la folie auquel il redonne ses lettres de noblesse (l'art brut). Elle l'incline à des formes outrancières, aux méandres et aux signes expressifs des graffitis, à l'exploration de matériaux - bitume, sable, fibres végétales. Ce mélange lui assigne une place majeure parmi les artistes matiéristes, jusqu'à ses grandes séries mentales de L'Hourloupe (1962-1974), prélude au graphisme gestuel des Mires (1983). Ecrivain prolifique inventeur d'un langage, le " jargon absolu ", polémiste, parfois cruel, il laisse des témoignages irremplaçables sur sa vision de l'art dans Prospectus aux amateurs de tout genre (1946), Biographie au pas de course (1985) ; il consacre aussi de nombreux textes à l'art brut. Sont reproduits ici : " Positions anticulturelles " (1951-1963) ; " Place à l'incivisme " (février 1961) ; " Entretien radiophonique avec Georges Ribemont-Dessaignes " (mars 1958) et des notes en vue d'une interview télévisée (1960).

    Détails sur le produit

    • Reliure : Belle reliure
    • 159  pages
    • Dimensions :  1.8cmx22.0cmx28.2cm
    • Poids : 1079.5g
    • Editeur :   Hazan Paru le
    • ISBN :  2754101322
    • EAN13 :  9782754101325
    • Langue : Français

    D'autres livres de  Fabrice Hergott

    Jean-Michel Sanejouand: Rétrospective 1963-1995

    Catalogue de l'exposition présentée par le Centre Georges Pompidou du 28 juin au 25 septembre 1995. Textes de Robert Fleck, Germain Viatte, Fabrice Hergott... Cette rétrospective de l'oeuvre de Jean-Michel Sanejouand confronte le lecteur à plusieurs types d'oeuvres bien définis, semblant indép...

    Voir tous les livres de  Fabrice Hergott

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Dubuffet, un des artistes les plus surprenants du XXe siècle, est l'inventeur par excellence de langages plastiques nouveaux. Ennemi de la culture et de l'art des musées, anarchiste, athée, antimilitariste, antipatriotique, rétif à toute catégorie (" il n'y a pas d'art abstrait ou bien l'art l'est toujours "), il compte parmi ces créateurs qui ont modifié notre vision de l'art, voire le cadre de notre vie urbaine. Son oeuvre incite à regarder autrement le sol, les silhouettes des passants, les visages où s'interpénètrent organiquement les chairs, le végétal ou le minéral, la hiérarchie entre les choses et les personnes. Sa carrière de dynamiteur consiste, de 1942 à 1985, en un labeur extraordinaire de fécondité et de régularité, à la recherche de la libération de toute contrainte. Cette voie subversive, loin de toute norme établie, le conduit vers l'art de l'enfance et de la folie auquel il redonne ses lettres de noblesse (l'art brut). Elle l'incline à des formes outrancières, aux méandres et aux signes expressifs des graffitis, à l'exploration de matériaux - bitume, sable, fibres végétales. Ce mélange lui assigne une place majeure parmi les artistes matiéristes, jusqu'à ses grandes séries mentales de L'Hourloupe (1962-1974), prélude au graphisme gestuel des Mires (1983). Ecrivain prolifique inventeur d'un langage, le " jargon absolu ", polémiste, parfois cruel, il laisse des témoignages irremplaçables sur sa vision de l'art dans Prospectus aux amateurs de tout genre (1946), Biographie au pas de course (1985) ; il consacre aussi de nombreux textes à l'art brut. Sont reproduits ici : " Positions anticulturelles " (1951-1963) ; " Place à l'incivisme " (février 1961) ; " Entretien radiophonique avec Georges Ribemont-Dessaignes " (mars 1958) et des notes en vue d'une interview télévisée (1960).