share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vingt siècles en cathédrales

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vingt siècles en cathédrales

Vingt siècles en cathédrales


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Vingt siècles en cathédrales"

    La cathédrale - "oeuvre d'art totale" , disait Victor Hugo. Oeuvre d'art en perpétuel renouvellement, pourrait-on ajouter, édifice d'un destin national. Plus que dans d'autres pays, la cathédrale en France impose sa silhouette irremplaçable. Curieusement, l'image qui s'est fixée est avant tout gothique. On peut le comprendre puisque la plupart des grandes cathédrales présentent encore leur silhouette surgissante de cet âge d'or de l'ère médiévale. Mais derrière l'image fétiche des flèches et des tours, on oublie que la cathédrale a d'abord été romane, qu'elle a aussi été classique, même éclectique, et que les architectes contemporains n'ont jamais cessé de la regarder. Audelà de l'intérêt qu'on lui accorde trop souvent, c'est tout un monde de vie et de création qu'elle abrite: cité dans la cité, elle a ses quartiers canoniaux, ses palais, ses hôtels-Dieu. Par là même, c'est aussi un lieu continu de manifestations artistiques dans ses grands décors, ses vitraux, ses trésors dont nombre de chefs-d'oeuvre sont, il est vrai, peu visibles, voire inaccessibles. En dépit des drames et des destructions, la cathédrale demeure un immense musée vivant au coeur des villes. Malgré son omniprésence, la cathédrale reste le lieu d'études inédites et de découvertes à venir. Pour la première fois, trente historiens se sont réunis sous la direction de Jacques Le Goff, pour retracer depuis l'aube du Moyen Âge jusqu'au troisième millénaire cette histoire fascinante, mythe véritable qui ne cesse d'exciter l'imaginaire de chacun. Il faut croire Jacques Le Goff quand il affirme que la cathédrale "est le monument par excellence de la longue durée, des continuités et des renaissances. Lieu de mémoire collective, mais surtout lieu de vie".

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 527  pages
    • Dimensions :  3.6cmx21.2cmx29.6cm
    • Poids : 2317.9g
    • Editeur :   Patrimoine 
    • ISBN :  2858226423
    • EAN13 :  9782858226429
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    La cathédrale - "oeuvre d'art totale" , disait Victor Hugo. Oeuvre d'art en perpétuel renouvellement, pourrait-on ajouter, édifice d'un destin national. Plus que dans d'autres pays, la cathédrale en France impose sa silhouette irremplaçable. Curieusement, l'image qui s'est fixée est avant tout gothique. On peut le comprendre puisque la plupart des grandes cathédrales présentent encore leur silhouette surgissante de cet âge d'or de l'ère médiévale. Mais derrière l'image fétiche des flèches et des tours, on oublie que la cathédrale a d'abord été romane, qu'elle a aussi été classique, même éclectique, et que les architectes contemporains n'ont jamais cessé de la regarder. Audelà de l'intérêt qu'on lui accorde trop souvent, c'est tout un monde de vie et de création qu'elle abrite: cité dans la cité, elle a ses quartiers canoniaux, ses palais, ses hôtels-Dieu. Par là même, c'est aussi un lieu continu de manifestations artistiques dans ses grands décors, ses vitraux, ses trésors dont nombre de chefs-d'oeuvre sont, il est vrai, peu visibles, voire inaccessibles. En dépit des drames et des destructions, la cathédrale demeure un immense musée vivant au coeur des villes. Malgré son omniprésence, la cathédrale reste le lieu d'études inédites et de découvertes à venir. Pour la première fois, trente historiens se sont réunis sous la direction de Jacques Le Goff, pour retracer depuis l'aube du Moyen Âge jusqu'au troisième millénaire cette histoire fascinante, mythe véritable qui ne cesse d'exciter l'imaginaire de chacun. Il faut croire Jacques Le Goff quand il affirme que la cathédrale "est le monument par excellence de la longue durée, des continuités et des renaissances. Lieu de mémoire collective, mais surtout lieu de vie".