share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Vénus d'Ille, La Partie de trictac

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Vénus d'Ille, La Partie de trictac

La Vénus d'Ille, La Partie de trictac

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 21,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Vénus d'Ille, La Partie de trictac"

" ... C'était bien une Vénus, et d'une merveilleuse beauté. Elle avait le haut du corps nu, comme les anciens représentaient d'ordinaire les grandes divinités. Rien de plus suave, de plus voluptueux que ses contours ; rien de plus élégant et de plus noble que sa draperie. Quant à la figure, jamais je ne parviendrai à exprimer son caractère étrange, et dont le type ne se rapprochait de celui d'aucune statue antique dont il me souvienne. Tous les traits étaient contractés légèrement : les yeux un peu obliques, la bouche relevée des coins, les narines quelque peu gonflées. Dédain, ironie, cruauté, se lisaient sur son visage. En vérité, plus on regardait cette admirable statue, et plus on éprouvait le sentiment pénible qu'une si merveilleuse beauté pût s'allier à l'absence de toute sensibilité. - Si le modèle a jamais existé, dis-je à M. de Peyrehorade, que je plains ses amants ! Elle a dû se complaire à les faire mourir de désespoir. Il y a dans son expression quelque chose de féroce, et pourtant je n'ai jamais rien vu de si beau "...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 94 pages
  • Dimensions :  0.6cmx10.6cmx16.8cm
  • Poids : 81.6g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Libretti
  • ISBN :  2253136476
  • EAN13 :  9782253136477
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Prosper Mérimée

La Vénus d'ille

Nous piochons toujours, nous piochons, et voilà qu'il paraît une main noire, qui semblait la main d'un mort qui sortait de terre. Moi, la peur me prend. Je m'en vais à monsieur, et je lui dis: "Des morts, notre maître, qui sont sous l'olivier! Faut appeler le curé. - Quels morts ?" qu'il me dit...

Prix : 39 DH
Tamango

Marin expérimenté, le capitaine Ledoux est le maître à bord de l'Espérance, long navire destiné au commerce triangulaire. Tamango, fameux guerrier sénégalais, est son pourvoyeur en esclaves noirs. Mais le marché qu'ils passent ensemble est un marché de dupes, et Tamango lui-même pourrait ...

Prix : 39 DH

Colomba

Prosper Mérimée 1803-1870, écrivain français. On lui doit Carmen, Mateo Falcone ou Colomba. Par la concision extrême de son style et la vivacité de ses récits, il porta l'art de la nouvelle à son plus haut degré de ...

Prix : 20 DH
Colomba

Balle chaude ou fer froid ! En Corse, lorsqu'on a un ennemi, il faut choisir entre les " 3S ", Schiopetto, Stiletto, Strada. Le fusil, le stylet ou la fuite ! Orso della Rebbia en fait la tragique expérience bien malgré lui. A peine a-t-il foulé le sol natal que sa sœur lui rappelle son devoir :...

Prix : 25 DH

Voir tous les livres de Prosper Mérimée

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" ... C'était bien une Vénus, et d'une merveilleuse beauté. Elle avait le haut du corps nu, comme les anciens représentaient d'ordinaire les grandes divinités. Rien de plus suave, de plus voluptueux que ses contours ; rien de plus élégant et de plus noble que sa draperie. Quant à la figure, jamais je ne parviendrai à exprimer son caractère étrange, et dont le type ne se rapprochait de celui d'aucune statue antique dont il me souvienne. Tous les traits étaient contractés légèrement : les yeux un peu obliques, la bouche relevée des coins, les narines quelque peu gonflées. Dédain, ironie, cruauté, se lisaient sur son visage. En vérité, plus on regardait cette admirable statue, et plus on éprouvait le sentiment pénible qu'une si merveilleuse beauté pût s'allier à l'absence de toute sensibilité. - Si le modèle a jamais existé, dis-je à M. de Peyrehorade, que je plains ses amants ! Elle a dû se complaire à les faire mourir de désespoir. Il y a dans son expression quelque chose de féroce, et pourtant je n'ai jamais rien vu de si beau "...