share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mes années bêtes et méchantes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mes années bêtes et méchantes

Mes années bêtes et méchantes

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Mes années bêtes et méchantes"

C’est le récit d’une époque formidable, au travers d’une des plus belles aventures de la presse, celle du défunt magazine « Hara-Kiri ». Une belle aventure que nous raconte Daniel Fuchs, témoin privilégié en tant qu’ami et comparse du Professeur Choron et de sa fine équipe : Cavanna, Wolinski, Reiser, Cabu, Gébé, Vuillemin… Il y avait de la provocation, de la bêtise, de la vulgarité, oui bien sûr, du cul, des nichons, des fesses, des gonzesses à poil, et alors ? La libération sexuelle autant que le féminisme triomphaient, et ces braves garçons, frondeurs mais romantiques, ne connaissaient pas le politiquement correct et se permettaient tout ! C’était une époque de liberté et d’audace où l’on a cru pouvoir rire éternellement, se moquer des riches et des puissants et changer le monde… Ne riez pas, on y a cru.C’était beau. Et c’est à « Hara-Kiri » que plein de choses ont commencé.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 112  pages
  • Dimensions :  1.8cmx17.6cmx25.8cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Drugstore Paru le
  • Collection : DRUGSTORE
  • ISBN :  2723477061
  • EAN13 :  9782723477062
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de  Joub

Géronimo, Tome 3 :

" - C'est pas clair ton histoire, gamin. T'as pas de papiers ? - Non m'sieur. - Et d'où tu viens ? - Je suis un Indien. Un Indien... heu... d'Inde ? - Non m'sieur. Un Indien normal "...

Géronimo, Tome 2 :

Geronimo a été élevé par son oncle loin du monde. En trois saisons seulement, il va faire l'apprentissage des copains, des filles... et des cruautés de la vie. Une chronique adolescente, sociale et drolatique, en trois chapitre, de Joub et Davodeau....

Max et Zoé : La grosse bêtise

Max et Zoé sont arrivés dans le Jura enneigé Ils viennent passer quelques jours chez leur maman. Au menu : balades dans la forêt, glissades endiablées, et bêtises diverses. Seulement voilà : comme une boule de neige lancée dans la pente, une petite bêtise peut grossir, grossir jusqu'à deve...

Voir tous les livres de  Joub

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

C’est le récit d’une époque formidable, au travers d’une des plus belles aventures de la presse, celle du défunt magazine « Hara-Kiri ». Une belle aventure que nous raconte Daniel Fuchs, témoin privilégié en tant qu’ami et comparse du Professeur Choron et de sa fine équipe : Cavanna, Wolinski, Reiser, Cabu, Gébé, Vuillemin… Il y avait de la provocation, de la bêtise, de la vulgarité, oui bien sûr, du cul, des nichons, des fesses, des gonzesses à poil, et alors ? La libération sexuelle autant que le féminisme triomphaient, et ces braves garçons, frondeurs mais romantiques, ne connaissaient pas le politiquement correct et se permettaient tout ! C’était une époque de liberté et d’audace où l’on a cru pouvoir rire éternellement, se moquer des riches et des puissants et changer le monde… Ne riez pas, on y a cru.C’était beau. Et c’est à « Hara-Kiri » que plein de choses ont commencé.